POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques  Nos sujets : COVID-19.

Accueil > High-tech / Sciences > TECHNOLOGIE, INTERNET, PERFORMANCES INCLASSABLES > Exclue de l’ISS, la Chine construit sa station spatiale.

Exclue de l’ISS, la Chine construit sa station spatiale.

Course effrénée pour s’installer au ciel : outre base lunaire, station spatiale.

mardi 22 juin 2021, par Rebel Kazimir

Les Etats-Unis refusent aux Chinois d’être parmi les partenaires de l’ISS (Station Spatiale Internationale). Cette exclusion est motivée par l’hostilité envers le communisme. Dans les médias dominants, ce délire est caché, au même titre que les crimes de guerre commis dans le Monde par les impénitents interventionnistes. Wikileaks a révélé des méfaits et des journalistes honnêtes continuent encore de dénoncer.

Finalement, l’ISS vieillissante devait être démantelée ou abandonnée et inéluctablement elle devrait être mise hors service après 2024. Elle a accueilli des astronautes des États-Unis, de la Russie et d’un certain nombre d’autres pays. Alors que les relations américano-russes se détériorent, Moscou a laissé entendre qu’elle pourrait se retirer de la coopération avec l’ISS en 2025, ce qui signifie que la Chine pourrait être le seul pays avec une station spatiale fonctionnelle.

La Chine descend sur Mars, quelques jours après les States : la course !
15 mai 2021

Russie et Chine associées pour réaliser une infrastructure sur la Lune.
11 mars 2021

Pékin s’efforce de dépasser les capacités américaines dans ce domaine de la conquête de l’espace. Certainement qu’il est question d’avantages militaires, économiques et de prestige que Washington a déjà acquis et son leadership spatial est reconnu. Mais l’Agence spatiale chinoise habitée, voit les choses différemment. Nous essayerons comment ?

Coup sur coup, avec l’exploration de la face cachée de la Lune et son récent atterrissage d’un rover sur Mars, la Chine s’investit et des milliards de dollars sont mis dans ses programmes spatiaux. Les analystes craignent que le manque de coordination internationale, avec l’ostracisme envers la Chine, ne crée un terrain de jeu dangereusement compétitif dans l’espace.

La station spatiale a une valeur symbolique dans la vision de puissance spatiale à tous égards, l’humanité perçoit cette option. Le lancement prévu mercredi 16 juin, s’est effectué jeudi 17. Il a été montré par la télévision d’État et a été célébré comme une question de prestige, avant le 100e anniversaire du Parti communiste le mois prochain.

Dernièrement, le gouvernement chinois a été contraint de se défendre après que la NASA et d’autres nations aient accusé Pékin d’avoir agi de manière imprudente, en permettant à un propulseur de fusée de cette mission de tomber sur Terre d’une manière apparemment incontrôlée.

Nouvel appel d’offre de la NASA, débarquer des équipements sur la lune.
15 novembre 2020

Artemis : 8 nations avec les USA pour la conquête de la lune.
14 octobre 2020

Heureusement que la plus grande fusée jamais construite par la Chine n’a causé aucun dégât, en tombant dans l’océan indien. Car les responsables américains commentaient que la fusée était rentrée dans l’atmosphère au-dessus de la péninsule arabique, région où les politiciens sont serviles des USA. Il a dit ne pas être en mesure de préciser si les débris étaient tombés sur terre ou en mer.

La rampe de lancement dans le désert de Gobi, a envoyé trois astronautes dans cette mission historique vers une station spatiale en orbite que la Chine est en train de construire. Du feu et d’énormes nuages de poussière ont pu être vus au loin lorsque la fusée Longue Marche-2F transportant la capsule Shenzhou-12 s’est éloignée du Centre de lancement de satellites de Jiuquan, alors que la course spatiale de la Chine avec les États-Unis et la Russie continue de s’accélérer.

Nous avons publié un article sur Roscosmos, l’agence spatiale russe, qui est également partenaire en mars un accord avec l’Administration spatiale nationale chinoise pour construire une base sur ou autour de la Lune. Ils appelleront la Station lunaire scientifique internationale.

Après le lancement réussi du module principal de Tianhe le mois dernier, les médias d’État ont rapporté que le président Xi Jinping avait écrit une lettre pour féliciter les ingénieurs chinois pour une percée qui a gagné une place dans l’histoire du pays.

La fusée Longue Marche-2F a transporté la capsule Shenzhou-12, en s’éloignant du Centre de lancement de satellites de Jiuquan, où elle a pris son envol en direction de la station spatiale "Tiangong" (palais céleste). Et où son 1er module est déjà positionné...


Voir en ligne : Chine

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Soutenir par un don