POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques  Nos sujets : COVID-19.

Accueil > High-tech / Sciences > TECHNOLOGIE, INTERNET, PERFORMANCES INCLASSABLES > Sputnik-V réveille la thérapie immunitaire naturelle pour 92% des (...)

Sputnik-V réveille la thérapie immunitaire naturelle pour 92% des cas.

Presque sûr pour éviter les décès et les hospitalisations à cause du Sars-CoV-2.

jeudi 4 février 2021, par N.E. Tatem

Plus de 50 pays du Monde ont commandé "Spoutnik-V", le vaccin russe anti-COVID-19, en dépit des hostilités généralisées et exprimées ici et là par les médias, les politiciens et même des scientifiques. Sa technologie est simple d’où la facilité et rapidité de fabrication. Il est basé sur ce qu’on appelle l’adénovirus qui utilise un virus affaibli qui provoque le rhume. Ce dernier modifié pour ne pas provoquer de maladie.

Sputnik-V est programmé pour transférer le code génétique de la « protéine de pointe » du coronavirus que Sars-CoV-2 utilise pour pénétrer dans l’organisme. Delà est déclenché un signal, depuis la cellule composant les divers tissus, pour inciter le corps à riposter par une réponse immunitaire. Ce qui force le système intégré à l’organisme humain à attaquer le coronavirus si le vrai virus infecte un individu.

Les remèdes et les vaccins, la course avec le virus n’est pas gagnée.
31 janvier 2021

Sa récente réussite approuvée par des scientifiques, dans les publications de "The Lancet". Il coûte environ 7 £ (=1.15€) la dose. Il est l’un des moins chers du marché. Par exemple, une injection de Pfizer coûte environ 15 £ la dose (compter 2). Tandis que la dose de Moderna est de 25 £. Celui d’Oxford est toujours le moins cher à 3 £ par dose. Alors les chinois restent isolés.

Au nom évocateur d’anciens satellites soviétiques, au nombre même d’une famille d’engins habitants encore le ciel, le vaccin russe pour contrer COVID-19 a été plébiscité par la prestigieuse revue « The Lancet ». « Sputnik-V » a connu une belle aventure qui s’est avérée dès le 2 février une réussite, avec son fort effet protecteur constant dans tous les groupes d’âge des participants.

Les scientifiques du Monde, comme d’ailleurs les britanniques, répondent avec rationalité aux résultats de l’étude qu’eux et leurs collègues ont publiée. Ils ont déclaré que le Royaume-Uni devrait « faire plus attention à ne pas trop critiquer les développements de vaccins dans d’autres pays ».

Vaccin anti-COVID-19 du Vietnam, en phase 3 des essais.
25 janvier 2021

« Spoutnik-V » a fait l’objet de controverses, pour raison diplomatique dans le Monde. Depuis que Vladimir Poutine a donné son feu vert à son approbation pour une utilisation de masse en Russie, depuis août dernier, et avant que les essais humains ne soient analysés en profondeur, il suscite intéressement. Mais la vaccination n’a toujours pas été déployée dans tout le pays.

L’étude de la revue THE LANCET (document traduit automatique de l’anglais)
Le candidat vaccin Sputnik V COVID-19 semble sûr et efficace.

Cet énorme coup de pouce, aux ambitions de vaccination russe, s’appuie sur des indications connues. Le vaccin s’est avéré efficace à 74% pour bloquer Covid après une seule dose. Et atteint les 92 % à la seconde prise. En comparaison, celui de l’Université d’Oxford est efficace à environ 70% pour bloquer le Covid symptomatique après deux doses. Tandis que les vaccins Pfizer et Moderna sont efficaces à environ 95%.

Des scientifiques et des politiciens britanniques de premier plan ont condamné la décision de « The lancet ». Ils disent qu’il n’y avait aucune preuve que le vaccin fonctionnait ou était sûr. Et ils ont accusé Poutine d’essayer de rehausser le profil international de la Russie.

Puis le mois suivant, des espions britanniques ont blâmé le Kremlin pour une cyberattaque contre des scientifiques de l’Université d’Oxford qui avaient développé un vaccin presque identique. Ils faisaient croire et craindre que Moscou vole des recherches au Royaume-Uni.

91.8% tel est le taux d’efficacité du vaccin Sputnik-V. C’est-à-dire seuls un peu plus de 8 cas sur 100 ne répondent pas, avec leur système immunitaire naturel, à la présence du Sars-CoV-2 dans l’organisme qui ont obtenu les 2 doses... C’est aussi une simplicité de la méthode éprouvée d’élaboration des vaccins qui a permis d’aller vite avec sans trop de manipulations. Ce qui a aidé à aller promptement aux essais cliniques.

Vous voulez utiliser un stockage en ligne, du cloud de Microsoft, ICI.


Voir en ligne : COVID-19

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Soutenir par un don