POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques   COVID-19.   ICI Vérifions.  Follow argotheme on F6S

Accueil > Humanité > Monde, actualité internationale, politique, relations, diplomatie, affaires (...) > écologie, planète, mer, sauvegarde, générations futures, avenir, verts, (...) > Un cuir de bonne qualité à base du cactus du figuier de barbarie.

Un cuir de bonne qualité à base du cactus du figuier de barbarie.

"Desserto", fait des palmes ou feuilles du Nopal, innovation écologique.

vendredi 25 décembre 2020, par N.E. Tatem

Le figuier de Barbarie fut ramené en Méditerranée par les Espagnols, contrairement à l’idée répandue que cette plante est endémique à cette région du Monde. Il a pour nom peu connu le "nopal" est originaire d’Amérique centrale. 2 jeunes mexicains se sont faits connaître au salon international du cuir Lineapelle 2019, à Milan il y a une année. Ils ont révélé le cuir organique à base de cactus qui est, pour sa bonne durabilité, partiellement biodégradable. Doux et de bonne qualité, il peut être utilisé pour fabriquer des vêtements, des accessoires, des meubles et même des intérieurs de voitures.

L’effort humain pour la préservation de la nature qui préside son environnement matériel recèle des tas d’innovations aussi intrigantes et utile les unes que les autres. A l’heure de la crise de la pollution plastique, les idées foisonnent depuis des startups éprises d’être créatives et d’apporter des solutions à l’avenir même de l’humanité et à son cadre de vie.

Les 2 amis Adrián López Velarde et Marte Cázarez qui ont lancé leur marque innovante Desserto

C’est le cas de la matière « Desserto » qui est un tissu végétal dont la teneur de sa texture est un cuir, issu du cactus est le plus récent tissu écologique, découvert par le public il y a un an, est un cuir végétalien à base de plantes. Justement ce retour aux végétaux devient un besoin qui habille la préservation de la planète Terre.

Les exigences des donateurs pour appuyer les projets liés au changement climatique.
lundi 23 novembre 2020

Il est hautement durable, fabriqué à partir de cactus et se distingue par sa texture douce. Les particulières qualités comme la rondeur et l’élasticité que l’on apprécie du cuir, s’y retrouvent également. Tant pis si cet article qui n’est pas sponsorisé, car POPULI-SCOOP a un projet de publier des contenus de réclame parmi ses sujets, ce cas mérite notre considération.

L’impact environnemental faible passe inéluctablement par des gestes, plutôt des boycotts, en n’achetant pas de cuir neuf. « Piñatex » est aune autre expérience qui utilise des feuilles d’ananas pour fabriquer du cuir « végan ». Ce dernier est relatif au mode de vie qui consiste à ne consommer aucun produit d’origine animale.

Ainsi de nombreuses marques fabriquent des articles en cuir synthétique de haute qualité, sans que les consommateurs voient ce qui devait les exciter car utile à leur destin. Désormais il est également possible d’acheter de seconde main du cuir d’origine végétalien et qui a toutes les normes de celui venant des espèces animales.

En Europe, depuis 1990 moins 24% des émissions de gaz à effet de serre.
mardi 1er décembre 2020

Selon l’American Cancer Society, les produits chimiques avec lesquels est traité le cuir d’origine animalière sont cancérigènes pour l’homme. D’ailleurs il n’est même pas n’est un matériau naturel que comme il est communément présenté, en raison du tannage qu’il subit. En plus s’il est biodégradable, il laisse échapper les intervenants de sa transformation et conservation.

Une fois les animaux abattus, leur peau est traitée avec des agents de bronzage, notamment du formaldéhyde et du chrome, les deux agents nocifs à la santé humaine. La plupart des articles en cuir végétaliens sont fabriqués à partir de plastique, soit PVC (polychlorure de vinyle) ou PU (polyuréthane), composés des « phtalates » et de traces de bisphénol A.

Ces produits finissent dans les décharges, sans se dégrader rapidement. Un cuir végan, même à base de plastique, est toujours plus écologique que des articles en cuir fabriqués à partir d’animaux, pour plusieurs raisons. D’une part, de nombreuses ressources sont nécessaires pour élever des animaux pour le cuir, y compris d’énormes quantités de terre, d’eau et de nourriture.

Le bétail dont les vaches émettent, le pire gaz à effet de serre, en énormes quantités de méthane. Les excréments polluent l’air, le sol et les cours d’eau, ce qui prive les communautés locales de ressources. Alors que les nouveaux matériaux, comme « Desserto », ont le potentiel de rendre l’industrie du cuir végétalien beaucoup plus durable.

Vous voulez utiliser un stockage en ligne, du cloud de Microsoft, cliquer ICI.


Voir en ligne : Environnement, écologie & changement climatique.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.logo


Populi-Scoop lancera prochainement une formule de rémunération des ses rédacteurs. Inscrivez-vous via le formulaire de CONTACT.

Prenez des e-books gratuits.Offre
Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Soutenir par un don