POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques   COVID-19.   ICI Vérifions.  Follow argotheme on F6S

Accueil > High-tech / Sciences > TECHNOLOGIE, INTERNET, PERFORMANCES INCLASSABLES > La propulsion thermique solaire pour les vaisseaux qui iront (...)

La propulsion thermique solaire pour les vaisseaux qui iront loin...

L’heure d’une sonde interstellaire pour explorer au-delà de notre système.

lundi 30 novembre 2020, par N.E. Tatem

Les progrès incroyables de la science des matériaux font que l’idée, d’une propulsion solaire thermique, semble enfin réalisable. Plus de 60 ans après avoir été imaginée par les ingénieurs de l’US Air Force, sa conception à ce stade théorique peut ouvrir de nouvelles perspectives aux conquêtes spatiales. Ce qui a l’air d’un fantasme, est pour les scientifiques qui l’élaborent une méthode qui pourrait fonctionner et sera bien un jour appliquée.

Ecouter l’article.

L’humain cherchait à voler, non pas pour seulement contempler le sol de haut, mais pour assouvir son savoir. Il a réussi à voyager avec des engins qui ont réduit le temps vécu pour aller d’un point à autre éloignés, en maîtrisant la vitesse, sans atteindre encore les limites de celle la lumière fixée pour l’imaginaire. Alors il s’est confronté au besoin de l’énergie qui propulse…

- 2I/Borisov, 2è objet provenant de l’extérieur du Système solaire, contient de l’eau.
5 novembre 2019

On n’aimerait pas seulement la science-fiction pour ses légendes, mais pour la simulation de l’invention qui se mélange à la palpitante réalité. Voilà qu’on déduit, comme arriver à reconnaitre l’objectif utile, qu’un type de moteur de fusée, auparavant simplement idée théorique, alimenté par la chaleur du soleil, pourrait être la clé de l’exploration interstellaire.

Une équipe de scientifiques, qui a comme chef un certain Jason Bekonski, a essayé à l’aide d’un simulateur solaire du laboratoire de physique appliquée de l’Université Johns Hopkins, un outil qui peut briller avec l’intensité de 20 soleils. La démonstration de la propulsion solaire thermique est concluante. Populi-Scoop rapporte souvent ces prouesses qui ne terminent pas en étant réussies.

Aucun des vaisseaux spatiaux n’était équipé des bons instruments pour étudier la frontière entre l’ensemble planétaire de notre étoile et le reste de l’univers. Les deux jumeaux "Voyager" de la NASA sont lents, voilà des projets plus véloces. Ils avancent et il leur a fallu près d’un demi-siècle pour échapper à l’influence du soleil.

Ces deux vaisseaux spatiaux, Voyager1 et Voyager2, ont quitté notre système solaire depuis peu. Il leur a fallu plus d’un demi-siècle, en dépit de leur de vitesse de croisière de 48850 km/h (30 000 miles), pour se démettre de l’attractivité du soleil qui maintient le système duquel relève notre planète.

- La fusée révolutionnaire pour atteindre des planètes lointaines.
25 février 2017

La 1ère sonde, lancée par la NASA le 5 septembre 1977, a quitté le système solaire en 1979. On lui doit des photos spectaculaires de Jupiter et de Saturne. Elle est passée à l’externe du champ de l’influence électromagnétique de notre soleil, dans l’espace interstellaire. Et se situe à 19 milliards de kilomètres de notre soleil, soit 130 fois éloignée que notre Terre, du même astre qui est lorgné pour être le pourvoyeur d’énergie dans ce projet.

La seconde évolue actuellement au-delà de l’« héliopause » (limite du système solaire) et est à plus de 18 milliards de kilomètres de notre Terre. Elle devrait ne plus pouvoir communiquer avec la Terre pendant un an. Une coupure programmée par la NASA, l’antenne australienne, baptisée DSS-43, doit subir de l’entretien et des améliorations. Elle continue de renvoyer régulièrement des données qui traversent le vide interstellaire qui sépare les différents systèmes solaires de notre galaxie. Et reprendra son périple dès fin 2021, alors qu’elle est en mode veille.

Cette technologie est déjà avec la sonde solaire Parker de la NASA qui fera son approche la plus étroite en 2025 avec le soleil. Si les combinaisons d’alliages, pour faire subir à l’engin présumé les 4500 degrés Fahrenheit, s’améliorent en créant de vrai boucliers contre la chaleur. Faire couler des refroidisseurs entre des parois, la combustion de propulsion se trouve ainsi booster de son rapprochement à sa principale source.

source.

Vous voulez utiliser un stockage en ligne, du cloud de Microsoft, ICI.


Voir en ligne : Notre dossier exploration céleste.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.logo


Populi-Scoop lancera prochainement une formule de rémunération des ses rédacteurs. Inscrivez-vous via le formulaire de CONTACT.

Prenez des e-books gratuits.Offre
Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Soutenir par un don