POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques   COVID-19.   ICI Vérifions.  Follow argotheme on F6S

Accueil > Humanité > Les anticorps qui ont soigné Trump du COVID-19 autorisés par la (...)

Les anticorps qui ont soigné Trump du COVID-19 autorisés par la FDA.

Le gouvernement rassure pour leur disponibilité, avant un vaccin radical.

lundi 23 novembre 2020, par N.E. Tatem

Au centre médical des forces armées des États-Unis, Donald Trump a été soigné, quand il a été atteint du COVID-19, avec un traitement expérimental qu’il a lui-même jugé concluant. La combinaison de deux anticorps de synthèse qui lui a été prodiguée, est censée empêcher la fixation de la protéine Spike du SARS-CoV-2, sur son récepteur favori, qui est identifiée être l’enzyme de conversion de l’angiotensine-2. Une réussite préalable sur les animaux a aidé les décideurs médicaux de la maison Blanche.

Ecouter l’article.

Le médicament d’Eli Lilly & Co pour le coronavirus, basé sur un cocktail de deux anticorps de synthèse, qui a été administré à Trump, vient de recevoir l’autorisation d’une large utilisation. Il était expérimental et passe donc à l’étape d’une large commercialisation, alors que la demande du laboratoire date d’octobre dernier.

- Des cyberattaques ciblant les institutions sanitaires pour COVID-19.
13 novembre 2020

Le TWIIT sur la demande.

L’autorisation d’urgence intervient le jour même où les États-Unis ont dépassé les 12 millions d’infections par le nouveau coronavirus et comptent déjà plus de 255 000 décès, soit plus que tout autre pays au monde. L’utilisation de l’un des 2 anticorps, le Regeneron, n’a jamais été approuvé par la FDA (Food and Drug Administration), l’agence américaine des médicaments.

D’une manière simple, voire précise, les anticorps monoclonaux, qui sont concoctés en laboratoire, sont des protéines. Elles imitent la capacité du système immunitaire à attaquer le virus, en le neutralisant d’une manière plus radicale. Le médicament covid-19 de Regeneron est fabriqué dans des cellules de hamsters génétiquement modifiés.

Lorsque la demande d’autorisation d’urgence a été émise, les responsables ont assuré qu’une fois celle-ci accordée, le gouvernement américain s’était « engagé à mettre gratuitement des doses à la disposition des Américains et qu’il serait responsable de leur distribution ». Outre la prescription est stricte, les chiffres sur les produits sont intenables.

La société biopharmaceutique a alors indiqué qu’elle disposait de doses pour 50 000 patients, mais qu’elle s’attendait à en avoir assez pour en traiter 300 000 « en quelques mois ». En raison des pénuries attendues, les médecins craignent que les médicaments ne parviennent pas aux patients qui en ont le plus besoin, en particulier dans les communautés défavorisées.

- Un algorithme d’IA détecte le COVID-19 à partir de la toux.
11 novembre 2020

D’autres traitements, comme l’antiviral « remdesivir » qui n’a pas été retenu pour ses effets secondaires et les interactions, quand les patients souffrent déjà de morbidité. Il a été aussi, particulièrement aux Etats-Unis, largement utilisé dans les milieux hospitaliers, où la surveillance est rapprochée et ininterrompue.

En France, les interventions du professeurs Didier Raoult ont largement fait les éloges de l’ « hydroxocholoroquine ». Mais aussi beaucoup d’autres soins médicamenteux ont eu des approbations et louanges des milieux politiques et médicaux.

Aux Etats-Unis, lors du récent briefing du groupe de travail sur les coronavirus, les responsables de l’administration Trump ont promis de distribuer le traitement équitablement et rapidement, en basant la distribution sur une stratégie adéquate pour un cas de médicament.

L’autorisation limite l’utilisation du médicament aux personnes âgées de plus de 12 ans qui ont été testées positives au COVID-19 et qui risquent de développer un cas grave de la maladie, a expliqué Denise M. Hinton, scientifique en chef de la FDA, dans une lettre adressée à la société.

Le Remdesivir est un traitement qui a montré une efficacité très limitée dans le cadre de la Covid-19. img© Joel Bubble Ben, Adobe Stock

Vous voulez utiliser un stockage en ligne, du cloud de Microsoft, cliquer ICI.


Voir en ligne : Notre dossier COVID-19

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.logo


Populi-Scoop lancera prochainement une formule de rémunération des ses rédacteurs. Inscrivez-vous via le formulaire de CONTACT.

Prenez des e-books gratuits.Offre
Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Soutenir par un don