POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques  Nos sujets : COVID-19.

Accueil > High-tech / Sciences > L’armée des USA achète les datas des applications telle une (...)

L’armée des USA achète les datas des applications telle une marchandise.

Les données, sur les musulmans,1ères acquises à cause du terrorisme.

lundi 16 novembre 2020, par Jaco

Quand il vous est dit que l’armée américaine ramasse des Datas sur des individus, il faut entendre sine qua non que c’est la CIA, NSA et autres agences déjà dénoncées par Edward Snowden. En dépit des révélations, les traques informelles et illégales de la justice et des agences, du grand gendarme du Monde, sont incessantes. Et les officiers reconnaissent qu’ils ne gênent de se servir chez fournisseurs devenus bien plus nombreux et astucieux pour soutirer les informations utiles.

Ecouter l’article.

Voire les surveillances et espionnages de "Big-Brother" s’adaptent aux outils technologiques utilisés par les personnes, comme les multitudes d’applications présentes sur les smartphones, avec une basique banalité. Imaginer simplement qu’une de ces plateformes de suivi de la maladie COVID-19, peut simplement permettre de tracer, comme a été déjà fait pour 100 millions d’appareils téléphoniques aux USA.

Le traitement thérapeutique des animaux infectés par le MK-4482 / EIDD-2801 est réduit. Le fardeau du SRAS-CoV-2 dans les voies respiratoires supérieures est neutralisé. Et même il supprime complètement la propagation chez les furets. Il agit ainsi tel un "promédicament" dérivé du nucléosidique synthétique N4-hydroxycytidine. Il exerce son action antivirale par l’introduction d’erreurs de copie lors de la réplication de l’ARN viral.

Notre dernier article sur le même sujet : Des cyberattaques ciblant les institutions sanitaires pour COVID-19.
13 novembre 2020

D’après le magazine canadien "VICE", une application de prière musulmane qui plus de 98 millions de téléchargements, qui se connectent quasiment plusieurs fois par jour, sert un vaste filet de prises de données. Elle approvisionne des serveurs qui envoient ces indications personnelles des gens ordinaires aux courtiers, aux sous-traitants du commerce et directement à l’armée.

Les propriétaires d’applications gagnent avec les inscriptions...

Ce qui vraiment controversé dans cette affaire, récurrente auprès d’autres identiques applications d’usage fréquent, ces datas achetées par ceux qui les désirent. C’est pour cela qu’il bien vérifier les conditions d’utilisations sur les outils d’Internet, avant de les approuver lors d’une inscription par exemple. Il faut aussi savoir qu’une désinscription n’élimine en rien vos données qui ont déjà changé de main.

Cette information semble se répéter. Car elle nouvelle met en évidence que le secteur des données, qui qualifié comme un trésor économique contemporain plus riche que le pétrole et même l’or, sert à la localisation. Il est opaque. L’armée américaine, qui a tristement utilisé d’autres datas pour repérer et cibler les frappes de drones, achète l’accès à des données sensibles, aux prix forts.

Plus pointues aussi, la chaîne d’approvisionnement de données sur les populations musulmanes la plupart des utilisateurs d’applications sont impliquées dans ce marché. Ce qui est remarquable, pour même les novices, les Etats-Unis ont mené une guerre depuis des décennies sur les groupes terroristes, au Moyen-Orient surtout, et a tué des centaines de milliers de civils, victimes collatérales obligent, au cours de ses opérations militaires au Pakistan, en Afghanistan et en Irak.

... et monétisent les données des utilisateurs de leurs produits.

L’achat de ces informations par les forces de l’ordre américaines a soulevé des questions, auprès des instances élues et les représentants du peuple, pour les droits des citoyens. Le fait que les autorités achètent leurs accès vers des données de localisation, chez des opérateurs commerçants, doivent normalement nécessiter un mandat d’accès, alors dit-on meilleure démocratie pour les libertés.

Or le SOCOM (service spéciaux de l’armée américaine) ou bien le CBP (les douanes) ont l’aval des législateurs et même toute la protection du congrès, pour agir comme bon leur convient. Les dénonciations de l’ancien agent de la CIA Edward Snowden sur la NSA expliquent une partie des pratiques que les USA utilisent pour surveiller le reste du Monde, notamment ceux qui les gênent.

Plusieurs développeurs qu’on soupçonnait être d’être une partie de ce commerce qui s’apparente aux applications qu’ils créent, avouent faire la découverte sur les agissements de leurs employeurs. Leur travail n’est pas lié à ce business de leurs employeurs. Et qu’ils ne savaient pas que les données de localisation des utilisateurs étaient envoyées aux responsables de la défense et aussi à des entrepreneurs du commerce.

IMAGE : STUART KINLOUGH / GETTY IMAGES

Vous voulez utiliser un stockage en ligne, du cloud de Microsoft, cliquer ICI.


Voir en ligne : Notre dossier : Datas ¤ Données.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Soutenir par un don