POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques   COVID-19.   ICI Vérifions.  Follow argotheme on F6S

Accueil > International > Grands événements : Gigantisme de l’inattendu. > Transition Joe Biden et Donald Trump, l’image de réelle rupture aux (...)

Transition Joe Biden et Donald Trump, l’image de réelle rupture aux USA.

Mauvais perdant, le sortant de la maison Blanche fait le pitre de démocratie.

lundi 9 novembre 2020, par N.E. Tatem

Les médias qui attribuent la contestation, à seulement Trump, des résultats préliminaires du vote de la présidentielle, nous cachent que les personnalités, parmi les républicains, qui soutiennent cette thèse, sont bien nombreuses. La fraude doit faire l’objet d’une enquête, prétendent-elles, ainsi qu’il faut d’abord satisfaire les doléances. En même temps, les redoutables milices des suprématistes blancs et nombreux récalcitrants, ne reconnaissent pas leur défaite, tiennent à perdurer le tumulte.

Ecouter l’article.

Le serment du nouveau locataire de la Maison Blanche s’effectuera en janvier 2021. D’ici là, l’actuel président américain a au moins 70 jours, pour atteindre l’arrêt de son règne. Alors que la fin officielle de l’opération administrative de l’élection ira jusqu’au 24 décembre. Cette 1ère période sert à traiter toutes réclamations. Alors que les recours en justice de l’équipe de Trump sont déjà engagées, d’après les déclarations. Le mauvais perdant a demandé à ses partisans de financer les procédures judiciaires, récusant d’engager son argent...

- La guerre froide internationale est devenue un paranoïa interne aux USA.
29 octobre 2020

L’épilogue du vote présidentiel, du 3 novembre 2020, aux Etats-Unis n’a été connu qu’après 4 jours, le 7 du même mois. Aucun pronostiqueur n’a osé, y compris les fins analystes qui alimentent généralement les commentaires des médias, avancer un quelconque pari sur l’un des 2 challengers. Ce n’est qu’au dernier moment, alors que se dissipaient les diversions et tombaient les derniers décomptes des vois en Pennsylvanie particulièrement, que la clarté a favorisé le démocrate J. Biden.

Trump a, à plusieurs reprises, exprimé des allégations de fraude, sans donner des preuves pour étayer ses dires. Il a même affirmé qu’il avait remporté l’élection, malgré des projections basées sur des résultats bien étudiés, après 2 jours de comptage des voix, qui montraient Biden clairement en vainqueur. Alors l’opinion internationale scrute l’avenir de l’épilogue, non-encore achevé, de ce vote, le climat, montré bon-enfant, est en réalité bien agité.

Même après les annonces officielles qui proclame Biden avec au moins 279 votes des grands représentants électoraux, que seulement 270 suffisent pour gagner, alors s’est arrêté Trump à 214 dès le début de la fin, ce dernier persistait à décrédibiliser le processus électoral qui pourtant en 2016 l’a intronisé.

D’après Trump qui se cramponne à un poste qu’il a perdu, il présume la contestation par l’engagement de procédures judiciaires. Il demande la reprise des vérifications des expressions du suffrage avec des recomptages. Joe Biden accède à la présidence et est assuré que chaque vote est légal.

- Risque de guerre civile aux USA : vote après des violences policières.
1er octobre 2020

Les analystes disent que les défis de Biden sont énormes, le pays n’est pas le seul dans le Monde à être à la pandémie et des crises diverses. La recherche de moyens d’unir le pays et de trouver un terrain d’entente avec les républicains sur la colline du Capitole une fois que le président Donald Trump partira. Mais elle semble, d’emblée après le vote, pas acquise.

Des leaders républicains de haut niveau restent prudents dans leurs commentaires. Mitt Romney désapprouve Trump qui nuit à la démocratie par sa réaction de mauvais perdant. Néanmoins d’autres refusent encore de reconnaître que Biden avait gagné. Ils affirment que les contestations judiciaires devaient aller de l’avant et que le dépouillement des votes devait se poursuivre.

Les prétentions sans fondement des « manigances » liées aux bulletins de vote parvenus par la poste, qui est en réalité la méthode adoptée depuis longtemps par un grand nombre d’Américains. Elle a été largement préférée lors des élections de ce mardi fatidique, en raison de la pandémie de coronavirus. L’ouest sauvage suit depuis toujours le vote par correspondance, selon, nombreux observateurs.

Vous voulez utiliser un stockage en ligne, du cloud de Microsoft, cliquer ICI.


Voir en ligne : Notre dossier USA

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.logo


Populi-Scoop lancera prochainement une formule de rémunération des ses rédacteurs. Inscrivez-vous via le formulaire de CONTACT.

Prenez des e-books gratuits.Offre
Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Soutenir par un don