POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques  Nos sujets : COVID-19.  ICI Vérifions les infos.

Accueil > High-tech / Sciences > Achat de "régolithe", ou roche, lunaire par la NASA dans un appel aux (...)

Achat de "régolithe", ou roche, lunaire par la NASA dans un appel aux offres.

Opportunité, adressée aux entreprises privées, qui encourage l’exploration spatiale.

vendredi 11 septembre 2020, par N.E. Tatem

Lors de la mission Apollo, de 1969 et jusqu’en 1972, les astronautes de la NASA ont ramené 842 livres, ou 382 kilogrammes, de poussière et roches de matériaux lunaires. Ce qui est une bonne réserve. Mais pour des projets avoués pour stimuler et de normaliser l’extraction et la vente des ressources lunaires, par des entrepreneurs privés du Monde, l’agence américaine appelle à lui fournir du régolithe de la lune...

Ecouter l’article.

Un avis appelant à proposer des offres, nous paraît intriguant a été aperçu sur Internet. Alors nous avons jugé important de vous le montrer et de vous en parler. La NASA, oui l’agence d’exploration spatiale des Etats-Unis, achète des poussières ou débris du sol lunaire. Certainement que nous sommes déjà et pleinement dans une époque où les fournisseurs ne manquent pas, pour satisfaire un marché pour lequel foisonnent moult idées. La lune serait désormais seulement un astre au-delà des hauts nuages...

- Il y a un demi-siècle, avec Apollo11, le 1er humain marcha sur la Lune.
6 février 2019

Appelé le régolithe (s’écrit parfois sans "h" : régolite), signifiant roche en ancien grec, est aussi lié aux pieds en désignant la partie superficielle du sol ou ce qui recouvre la roche-mère sur laquelle on marche. Ce n’est plus de la terre, mais la matière poudreuse et volatile qui meuble le satellite naturel de notre planète. Le même terme peut certainement être utilisé pour nommer les poussières ou même des roches déposées à la surface d’autres astres.

Administrator de la NASA : Jim Bridenstine
Les ressources spatiales sont la clé d’une exploration lunaire sûre et durable, dit-il, dans son billet de blog.

Vous pouvez consulter l’annonce ICI. Et sur ce même site Internet, vous pouvez faire votre offre et uniquement pour cette demande. La NASA / NSSC a une exigence d’achat de régolithe lunaire et / ou de matériaux rocheux auprès de l’entrepreneur qui lui propose de lui fournir cette prestation. Alors, ils sont rares et certainement de vrais commerçants pour satisfaire cette élitiste clientèle.

Dernièrement l’exploration chinoise de la lune a apporté de nouvelles idées, néanmoins insolites, alors qu’elles sont bien scientifiques. Le pays de Mao s’adonne à l’exploration de l’espace et songe faire de sa récente exploration de la face cachée du satellite naturel de la Terre. Cette aventure d’exploration céleste commence par la construction d’une station d’où seront envoyés les prochains engins vers des destinations planétaires.

- La 1ère mission de la Chine sur Mars, en 2020, alimentée d’énergie solaire.
11 novembre 2019

La manière avec laquelle les chinois comptent édifier ces infrastructures se basent essentiellement les matériaux présents sur place. D’où l’importance de l’exploration de la face cachée de la lune, d’ailleurs qui est plus disposée à l’expédition vers l’au-delà. La technologie choisie pour la construction est celle de l’impression en 3D, consistant à éjecter des matières selon un canevas de plan déjà élaboré comme pour l’architecture assistée par ordinateur.

Avec son appel, la NASA fait un autre grand pas en avant dans l’encouragement à l’exploration privée de la Lune. Que ce soit des États-Unis ou de l’étranger, la fourniture d’onces. Une unité de cette dernière équivaut à 28,3495 grammes. Soit à un poids de 50 à 500 grammes de matériel lunaire désiré par la NASA.

Et qui serait pris lors d’opération spatiale de la surface lunaire et à fournir, avec une procédure simplifiée, d’ici 2024 l’agence américain. L’entreprise intéressée doit aussi aussi assurer le transfert d’une manière officielle, pour réaliser donc une propriété du matériel à l’agence NASA. Cette dernière a lancé cet appel pour le grand public, sans distinction.

Dans un article de blog, James Frederick Bridenstine dit Jim Bridenstine, directeur de la NASA, que vous pouvez lire dans le document joint, a expliqué comment seront encouragées les entrepreneurs privés. La NASA paiera entre 15 000 et 25 000 dollars pour chacune de ces caches, 80% de l’argent étant remis après la collecte des échantillons. Mais d’emblée, les sociétés obtiendront 10% à la signature d’un contrat et 10% après le lancement de leur vaisseau spatial, 20% dès le vol vers la lune pour cette mission.

Vous voulez utiliser un stockage en ligne, du cloud de Microsoft, cliquer ICI.


Voir en ligne : Nos articles où NASA est citée.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.logo


Populi-Scoop lancera prochainement une formule de rémunération des ses rédacteurs. Inscrivez-vous via le formulaire de CONTACT.

Prenez des e-books gratuits.Offre
Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Soutenir par un don