POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques  Nos sujets : COVID-19.  ICI Vérifions les infos.

Accueil > Humanité > Monde, actualité internationale, politique, relations, diplomatie, affaires (...) > Politique, France, francophonie, Algérie, Maroc, Tunisie, Afrique, monde (...) > nationale, fait politique, une et première page, médias, actualité, pays, (...) > Une journaliste algérienne face aux représailles du clan Gaïd Salah.

Une journaliste algérienne face aux représailles du clan Gaïd Salah.

Hostiles aux libertés, les rentiers redoutent les vérités sur leurs privilèges.

vendredi 4 septembre 2020, par Damien Djamel Bouch’Raf

L’une des journalistes des plus crédibles d’Algérie, Salima Tlemçani, travaillant depuis des décennies au journal El-Watan, connaît les effets, de représailles, pour son article sur les deux fils de l’ancien chef de l’armée, le général Ahmed Gaid Salah. Ce dernier a réussi à déboulonner, en 2019, Bouteflika, bardé d’un gang de bureaucrates et des membres de sa famille. Et dont la lourde carrure historique le rendait difficile de chasser du pouvoir.

Ecouter l’article.

Pendant cette semaine, le ministère de communication algérien qui tient désormais le rôle d’une inspection policière et idéologique, a publié une mise en garde contre l’usage des pseudonymes. L’article en question, paru le 31 août, signé pourtant Saïd Médjas, lui est attribué.

Car Salima T. publie énormément sur les questions régaliennes, dont les endémiques problèmes sécuritaires que vit l’Algérie. La publication a délié les langues sur les rejetons du militaire vénéré pour sa répression des berbères aussi. Et son auteur a été lauréate du prix Benzine 2014, dans son pays, du Journalisme d’investigation.

- Une trouble rentrée sociale gêne l’ancrage crucial à Tebboune.
19 août 2020

Les journalistes algériens dont l’hécatombe a été signée par les islamo-terroristes de la décennie noire, subissent les saloperies des détenteurs du pouvoir. Leur détermination à assumer une noble déontologie de leur métier, rejoint la façon déjà fait des générations qui les ont précédés. Associant objectivité et impartialité pour écrire une épopée généreuse portée d’ailleurs par l’ensemble de leur pays.

Khaled Drareni et Abdelkrim Zeghilèche ont été condamnées respectivement à 3 et 2 années, par le nouveau régime qui ose même les qualifier, par la voix même du président, de genre d’agents de la déstabilisation. Le journal El-Watan s’est vu sanctionné, après son article sur les fils de Gaïd Salah, ce qui est en contradiction avec la pseudo-nouvelle gestion l’ANEP, l’agence publique qui se charge de dispatcher la publicité.

Nombreux observateurs ont discuté de la fortune des fils de celui qui finalement a repris une vieille tradition des militaires algériens. Ils seraient aussi des citoyens avec le droit de travailler. Or ils sont plus privilégiés, avec un père général de la puissante institution, et protégés de la bureaucratie qui vient de placer A. Tebboune de l’Etat.

- Le "déstabilisme" : argument aux despotes qui résistent en Algérie.
13 août 2020

Le défunt officier dont la mort reste un mystère, car survenue une semaine après l’élection d’un président, par défaut, dès un tour. Ce qui réduisit grandement la crise de vacance du pouvoir dont souffrait notamment l’armée. L’armée s’en passe souvent des entraves psychologiques, pour faire cesser les autocraties que les nationalistes et les bureaucrates s’arrogent en sièges et postes à tous les coups et au niveau des principaux.

Nombreux journalistes aussi restent loyaux à une tradition d’honnêteté intellectuelle qui a donné à ce pays l’image idyllique qu’on lui connaît dans les pays non-alignés et africains. Mais aussi, la bureaucratie servant les despotes de la légitimité mémorielle, dont nombreux militaires, ruinait à chaque fois tant la liberté d’expression des médias et de l’ensemble qui fait le volet intellectuel d’une population avide de progrès.

Nous organisons des sondages et enquêtes. Vous êtes invités à vous inscrire à nos panels. Merci si vous participez.

Vous voulez utiliser un stockage en ligne, du cloud de Microsoft, cliquer ICI.


Voir en ligne : Notre dossier ALGÉRIE

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.logo


Populi-Scoop lancera prochainement une formule de rémunération des ses rédacteurs. Inscrivez-vous via le formulaire de CONTACT.

Prenez des e-books gratuits.Offre
Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Soutenir par un don