POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques  Nos sujets : COVID-19.  ICI Vérifions les infos.

Accueil > Humanité > Monde, actualité internationale, politique, relations, diplomatie, affaires (...) > Politique, France, francophonie, Algérie, Maroc, Tunisie, Afrique, monde (...) > nationale, fait politique, une et première page, médias, actualité, pays, (...) > En Libye plus d’intervenants étrangers que de belligérants locaux.

En Libye plus d’intervenants étrangers que de belligérants locaux.

Le risque islamo-terroriste que la Turquie draine au Maghreb.

dimanche 5 juillet 2020, par N.E. Tatem

Quand on tente de compter les forces qui entrecroisent leurs armes et géostratégies en Libye, on s’aperçoit qu’existent pas moins de 20 intervenants. Faut-il les énumérer uniquement pour évoquer des noms de pays étrangers ? L’ANL de Haftar est soutenue par l’Égypte, les Émirats arabes unis et la Russie. Et le GNA par principalement le Qatar et la Turquie. Mais interfèrent bien d’autres acteurs plus éloignés mais s’expriment, certains avec une implication illégitime mais imposée !

Ecouter l’article.

L’Algérie est en plein sinistre diplomatique sur le dossier de la crise libyenne. En prônant le dialogue inclusif, où le siège des islamo-terroriste ne devait être vide, selon cette idée bassement populiste et bourrée d’incohérences discours, c’est la mauvaise perception des réalités du terrain.

- La honteuse domination des pays arabes par la Turquie.
jeudi 14 mai 2020

Manifestation monstre aujour’hui à Benghazi contre l’ingérence turque en Libye.

Ce qui fait la confiance dans l’opinion sur la crise du pays voisin, quant à la réalité du Monde arabo-musulman livré à la cruauté religieuse, c’est ce genre de vouloir satisfaire le prédateur et la victime. Ce qui montre aussi une lourde incapacité, tel un handicap sclérosant, de dégager une vision pour l’ingérence turque et l’instabilité apportée à la région et qui se répercute sur le pays

Ce qui est encore plus intenable dans la vision des choses par Alger, c’est cette présence turque dont on s’accommode. Alors que frappe aux confins du sud-est l’intrusion de criminels internationaux, parmi lesquels les Algériens ont le songe tenace de revenir au bercail, on citerait l’évitement de la partition ou bien de la guerre fratricide, qui a déjà des mois qu’elle est en cours.

L’accueil par Tebboune d’Aguila Saleh, président de la Chambre des représentants basée à l’est et d’un allié de Haftar, et du Premier ministre du GNA, Fayez al-Sarraj, la semaine dernière, démontre cette position de double-langage. La tentative de rester à égale distance des deux belligérants reste une médiocrité sans position.

Des groupes islamistes fidèles au gouvernement de Tripoli, dirigé par Fayez al-Sarraj, ont annoncé à la mi-mai leur contrôle de la base d’al-Watiya, située au nord-ouest de la Libye. Puis les systèmes de défense aérienne Turkish Hawk ont été déployés. Aujourd’hui, 5 juillet, l’ANL déclare les avoir détruits. Ils couvraient une superficie de cinquante kilomètres carrés par leur protection.

- Ramtane Lamamra empêché d’être missionnaire de l’ONU en Libye.
vendredi 17 avril 2020

À Al-Watiya, c’est l’une des plus grandes bases militaires d’Afrique du Nord, créée dernièrement par la Turquie. Elle est proche de la Tunisie et de l’Algérie. Équipée des systèmes de défense aérienne Hawk, des radars et des systèmes de brouillage, c’est qui a été vu lors de de leur transport vers la base.

Si le but des forces turques est maintenant lors de cette étape est de lancer des drones vers le sud de la Libye, en vue du contrôle de la région du Fezzan, l’impact de cette base dans la région d’Afrique du nord est encore à mesurer. Pour les experts militaires, une infrastructure de telle ampleur permet de contrôler tout l’espace aérien au Maghreb et une partie du Moyen-Orient.

Le président Sissi, dans la cette zone d’Afrique de l’est, est celui qui a menacé d’intervenir si les milices du gouvernement anticonstitutionnel, mais néanmoins reconnu au niveau international, se déplacent vers Benghazi, en passant par Syrte qui est bien sûr sur le chemin vers l’Orient. Et c’est là où l’armée du maréchal Haftar a détruit les bases du terrorisme islamiste.

Vous voulez utiliser un stockage en ligne, du cloud de Microsoft, cliquer ICI.


Voir en ligne : Notre dossier Libye

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.logo


Populi-Scoop lancera prochainement une formule de rémunération des ses rédacteurs. Inscrivez-vous via le formulaire de CONTACT.

Prenez des e-books gratuits.Offre
Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Soutenir par un don