POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques

Accueil > Sports / Santé > Dexaméthasone autre traitement COVID-19, spécifique à des cas.

Dexaméthasone autre traitement COVID-19, spécifique à des cas.

Un médicament bon marché et largement disponible dans le monde.

jeudi 18 juin 2020, par jaco

Parmi les traitements appliqués au COVID-19, la Chloroquine a la vedette. Au bout d’essais et de recherches, de nouvelles options surgissent dans la vaste et ample course appréhendant la solution judicieuse. Des chercheurs britanniques ont révélé l’importance de la Dexaméthasone, une hormone glucocorticoïde de synthèse qui a donné ses preuves dans les milieux sportifs pour les dopages, comme un anabolisant de premier ordre.

Ecouter l’article.

Parmi les traitements appliqués au COVID-19, la Chloroquine a la vedette. Au bout d’essais et de recherches, de nouvelles options surgissent dans la vaste et ample course appréhendant la solution judicieuse. Des chercheurs britanniques ont révélé l’importance de la Dexaméthasone, une hormone glucocorticoïde de synthèse qui a donné ses preuves dans les milieux sportifs pour les dopages, comme un anabolisant de premier ordre.

- Des escroqueries sur des produits médicaux au temps du COVID-19
10 juin

Les propriétés de cette molécule ont été éprouvées dans les élevages, faisant grossir les animaux plus vite, tout en priorisant le taux de protéine carnée et en diminuant le taux de lipides. Elle n’échappa aussi à une utilisation chez les humains. Elle est plus anti-inflammatoire et immunosuppresseur, c’est-à-dire d’après le second usage, elle favorise le système immunitaire de l’organisme humain.

Si la Chloroquine est plébiscitée notamment le professeur français Didier Raoult, d’autres ont, jusqu’à présent, choisi un autre médicament. Éprouvé, disent-ils, car il profite aux patients atteints de coronavirus, en réduisant les lourds symptômes de 15 à 11 jours. Il s’agit du "remdesivir", utilisé pour Ebola. Et qui est antiviral reconnu, alors qu’il a été lui aussi réfuté pour moindre ou aucune efficacité.

La "dexaméthasone" est utilisée depuis le début des années 60 pour traiter un large éventail d’affections telles que la polyarthrite rhumatoïde et l’asthme. Cette dernière maladie en rapport avec l’appareil respiratoire où s’incruste le SRAS-CoV-2, le virus en question, expose à la conséquence létale. La particularité d’être pas chère, ce médicament a été préféré par le gouvernement britannique.

La moitié des patients coivd-19 qui ont besoin d’un ventilateur ne survivent pas, donc réduire ce risque d’un tiers aurait un impact majeur. Le médicament est administré par voie intraveineuse en soins intensifs et sous forme de comprimés pour les patients atteints de maladies moins graves.

- La NASA offre la licence de son respirateur médicalisé.
31 mai

Utilisée depuis la fin des années 1950, la dexaméthasone est connu de tous les médecins la connaissent. C’est un produit largement commercialisé avec un prix largement abordable. S’il s’avère qu’elle est effectivement efficace pour traiter le Covid-19, il sera donc aisé d’inclure cette molécule « bon marché et ennuyeuse » dans les protocoles thérapeutiques actuels.

A partir des effets du virus pandémique, à escient transmissible particulièrement au contact des parties d’inoculation aux tissus spongieux, il est question de booster le système immunitaire. Le cas de l’anabolisant qu’est la dexaméthasone, apporte un effet de forte consolidation des tissus musculaires entre autres couche hormonales.

Parmi les résultats le risque de décès a été diminué d’un tiers chez les patients gravement malades déjà connectés à des respirateurs artificiels, redonnant la flasque consistance des poumons. Et chez les patients qui avaient besoin d’oxygène, le risque de décès a été réduit d’un cinquième. De tels apports curatifs ne peuvent être négligés.

Maintenant, il va falloir les dresser directement en milieu clinique et sur des malades réellement atteints du COVID-19. Au point où les spéculations des traitements sont prônées et plébiscitées, la rigueur d’un suivi rapproché mérite d’être menés par plusieurs sites hospitaliers et recoupés selon un cloisonnement des expériences de contrôle…

Vous voulez utiliser un stockage en ligne, du cloud de Microsoft, cliquer ICI.


Voir en ligne : Notre dossier COVID-19

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.logo


Populi-Scoop lancera prochainement une formule de rémunération des ses rédacteurs. Inscrivez-vous via le formulaire de CONTACT.
Prenez des e-books gratuits.Offre
Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Soutenir par un don