POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques

Accueil > High-tech / Sciences > TECHNOLOGIE, INTERNET, PERFORMANCES INCLASSABLES > D’étranges bactéries résistantes aux conditions extrêmes.

D’étranges bactéries résistantes aux conditions extrêmes.

Tester des théories de technologie et chercher la vie comme sur Mars.

jeudi 7 mai 2020, par N.E. Tatem

Ecouter l’article.

La science emprunte souvent des sentiers tortueux et surprenants pour arriver à des résultats inattendus. Sans être son but, un véhicule de la Nasa découvre d’étranges bactéries lors d’un essai routier dans le désert d’Atacama (Chili). Le Rover robotique a été déployé, après choix de l’emplacement pour similitude avec Mars. La simulation aux conditions réelles, avec les retards de communication lors d’une telle mission, a été aussi respecté. Et la fouille du terrain a surpris.

Avant d’aller sur Mars, les essais sur Terre sur des sols qui, selon les scientifiques, ressemblent à ceux qui seront explorés est un incontournable préalable. C’est le programme des équipes qui s’apprêtent à lancer leurs embarcations vers la planète rouge. Mais tomber sur des bactéries insolites, quelques parts au Chili, s’apparente à un opportun déjà emprunté comme chemin qui ne manque pas d’intérêt. L’exploration du lointain attend des vols terrestres en 2020, 21 et 22.

- La 1ère mission de la #Chine sur #Mars, en 2020, alimentée d’énergie solaire. 11 novembre 2019

- Barack Obama écrit un éditorial sur la conquête de la planète Mars
mardi 11 octobre 2016

Dans une récente publication dans la revue « Frontiers », des chercheurs décrivent des microbes étranges, lors des préparations d’éventuel voyages sur mars. Ils ont été trouvés disséminés sous la surface du désert dans l’Atacama. Ils se satisfassent d’apprendre quelque chose sur la vie dans l’espace, leur domaine d’activité. Ils y ont été à ces lieux pour l’analogie terrestre au régolithe de Mars. Consulter leur publication ICI.

La découverte est que des bactéries puissent se végéter ou séjourner dans ces habitats souterrains très hostiles. Il faut donc comprendre comment elles survivent et se reproduisent, sachant que dans un état primaire ils peuvent plus être fragiles pour se développer. Il est donc question de stratégies métaboliques pour la tolérance du stress climatique de cet environnement extrême.

La répartition bactérienne dans les strates du sol était extrêmement inégale. Ce qui était corrélé pour l’augmentation des niveaux de sel qui limitait la biodisponibilité de l’eau. Ces bactéries survivent clairement juste à la limite de leur habitabilité de survie. Ces microbes se sont spécialisés pour prospérer dans les sols salins, une typologie plausible sur Mars. Les récentes mesures d’émissions de méthane suggèrent que s’y développe ces formes de vie.

- L’imprévisible astéroïde qui a RDV avec la Terre le 29 avril 2020.
mercredi 4 mars 2020

L’élément que reflète cette coïncidence devenue une vraie découverte, les couches superficielles du sol abrite, chacune à son niveau, des familles de bactéries aux spécificités propres. A la surface et les zones proches, un engorgement de variétés bactériologiques qui ont été largement signalées auparavant. En profondeur et d’autres zones renferment des variétés jugées intéressantes et proches des conditions martiennes, selon le rapport découlant de cette recherche.

Les communautés bactériennes plus enfoncées en sous-sol, jusqu’à 80 cm renferment des groupes de bactéries qui sont certains méthylotrophes (se nourrissant de méthane), d’autres alcalophiles (sans grands besoins) ou encore halotolérantes (résistant au sel). Ces caractéristiques de prospérer dans les sols extrêmement salés et alcalins sont des adaptations, où l’une des espèces remplace une autre moins présente, selon son interaction avec son habitat.

C’est avec cette découverte fortuite, que la vie sur Mars et dans l’espace est possible, disent ceux qui l’ont croisée. Dans les milieux hostiles des fortes radiations, des températures extrêmes et de sécheresse, l’existence de microorganismes est, d’après cet exposé, parcellaire. Elle n’y est que dans certaines parties. Sur Mars, elle pourrait être très différente d’ici sur terre et répartie par la ressemblance de la création chimique trouvée ici…

Le rover Perseverance a une nouvelle conception de roue plus performante, entre autres améliorations. Pour la première fois, le rover porte un foret pour le carottage d’échantillons de roches et de sols martiens.

Vous voulez utiliser un stockage en ligne, du cloud de Microsoft, cliquer ICI.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.logo


Populi-Scoop lancera prochainement une formule de rémunération des ses rédacteurs. Inscrivez-vous via le formulaire de CONTACT.
Prenez des e-books gratuits.Offre
Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Soutenir par un don