POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


1ère partie : Depuis 2014, un sondage a étudié la politique en Algérie



34 500 visiteurs, 1 000 réponses et 500 pertinents commentaires qui méritent d’être dits...


dimanche 4 août 2019
par N.E. Tatem


Lancé en en mai 2014, le sondage de l’éditeur ARGOTHEME a été constamment alimenté des réponses et commentaires de ceux qui l’ont croisé. C’est comme tenir la lanterne sur un sentier sombre, alors qu’avance la caravane des démocrates algériens à travers l’impitoyable jungle des ténébreux barbares et des autocrates avides de ne point céder la faramineuse manne de la rente qu’ils monopolisent et qu’ils transmettent à leurs dynasties...

Voir en ligne : Notre dossier ALGÉRIE

Répondez au questionnaire, en fin de cet article.

L’Algérie est à la croisée des chemins, après des mois qu’une partie de la population manifeste pour quitter un système politique dressé par des groupuscules maffieux. Nous n’avons jamais cru à l’éventualité que des responsables aient le culot de perpétuer la gouvernance de Bouteflika. C’est pour cela que notre sondage avec sa question « qui après Bouteflika ? » présumait la fin actuelle…

Des gangs, agglutinés derrière Bouteflika, le playboy au sein de tous les rouages qui ont gouverné toutes les époques en Algérie, ont réussi, surtout à travers une classe politique dévoyée, d’endormir, depuis même l’indépendance, des factions influentes au sein du peuple. Mais probablement, jusqu’à ce qu’une véritable transition démocratique soit initiée, la détermination des Algériens continuera.

- 24é vendredi de manifestation en Algérie, non-retour pour la rupture avec l’ancien système 2 août 2019

Face aux flibustiers qui tentent maintenant de survivre au vent de la colère, les Algériens persistent d’aller manifester, sans vraiment désigner la perspective. Alors que les reliquats s’accrochent au maintien de l’opacité, sans même la prorogation du règne du raïs aphasique depuis 2013 qui leur servait dans la légitimation,

Un militaire pour gouverner l’Algérie est en seconde position, très loin après le plébiscite pour « une nouvelle tête ». Ce qui ne nous étonne pas, car nous avons formulé cette proposition dans le court sondage qui a son unique question « qui après Bouteflika » et dont une réponse, avec une case à cocher, est la seule possible.

Le résultat de notre enquête mise en ligne, en 2014, au lendemain du forcing du 4ème mandat imposé au peuple algérien par le gang de Bouteflika, contient des leçons politiques. D’une importance non-moindre, ces enseignements ont des allures révélatrices de la sociologie contradictoire qui est couvée avec la confrontation entre tradition et modernité.

- TOURNANT DU HIRAK : CONCILIATION OU RUPTURE ? 31 juillet 2019

Ce qui nous documente davantage sur l’opinion générale en Algérie, ce sont les commentaires laissés libres avec un cadre pouvant contenir 2 à 4 phrases. C’est là que s’expriment les participants les répondants au sondage, dont leurs points de vues qui nous servent, en matière assez préparée, pour nos narrations concernant cette étude.

Pas moins de 35 000 consultations se sont penchées à voire notre proposition, pour jeter un coup d’œil au questionnaire. Une curiosité qui ne signifie guère qu’il y a eu autant de réponses. Nous n’avons pas ciblé une catégorie précise de la population, identifiable selon l’âge ou une corporation ou bien toutes autres différences, pouvant délimiter notre champ de prospection.

Il était, dès le début, bien imaginable pour nous, que le dernier choix, d’une nouvelle tête, allait être plébiscité pour remplacer Bouteflika à l’issue de son 4ème mandat. Nous avons dénoncé ce dernier, ainsi qu’auparavant dès l’accaparement du 3ème, effectué par tripotage de la constitution et multiplication des salaires des députés et des sénateurs 10, afin de faciliter un vote illégal des assemblées.

à Suivre...

Participer à notre mini-sondage de moins d’une minute. Anonyme on peut exprimer, sans obligation, son opinion.

Sa question unique est : Qui après Bouteflika ?

Cinq choix ayant trait au profil, au parcours et à la personnalité du prochain président. ICI - MERCI

Nous organisons des sondages et enquêtes. Vous êtes invités à vous inscrire à nos panels. Merci si vous participez.

Répondre à cet article