POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


La révolte des Gilets Jaunes où l’exclusion dispersée sur la classe moyenne



Grosses fortunes et multinationales font 3% de gaz qui tuent plus 3% de déficit public


vendredi 5 avril 2019
par jaco


Les plus fréquentes actions des #GiletsJaunes en France se déroulent les samedis. Généralement à Paris, Bordeaux, Lyon, Marseille, Toulouse, Strasbourg, Rouen et d’autres localités que la colère est marquante. Auprès des sites des rond-points, c’est la convivialité qui renoue des liens brisés par les règles des communautés aux confins fictifs mais bien dressés entre même les mêmes familles.

Voir en ligne : Notre dossier France

La couverture médiatique des faits qui s’étalent sur plusieurs mois, est pleinement assurée, malheureusement après l’éloge de la carrière réussie du président de la France ! Elle ainsi est ressentie tendancieuse, et contrairement au deal journalistique, le climat des #Infox est attribué aux manifestants. Malgré 20 semaines de contestation qui réduisent chaque fois davantage moins de manifestants, la volonté demeure.

- Embarrassante révélation de Wikileaks sur la hausse de la fiscalité diesel en France 26 décembre 2018

La gestion de la demande sociale par l’usure, est particulièrement choquante pour la conscience collective et les constats des anciens militants des structures syndicales. De nouveaux modes de militantisme ne sont pas encore présumés, alors la réflexion s’adonne à trouver des expressions qui dépassent la violence avec des mécanismes politiques ardus et à l’originalité se doit à l’innovation.

Selon le ministère français de l’Intérieur, la police aurait arrêté plus de 8 700 personnes depuis le début des protestations à la fois localisées et éparpillées sur le territoire. Les appréhendés sont accusés de dommages matériels et de violences contre la police. Deux mille personnes ont été condamnées devant les tribunaux, selon aussi les mêmes sources.

Dans la sociologie des luttes en France, malgré une fertile mémoire de faits qui ont contribué à même l’émancipation de l’humanité, on ne découvre plus les résultats des mutations qui touchent à la demande faite par le mouvement des gilets jaunes. L’intégralité des manifestations est limitée par des messages opposés et menacés de fausseté.

En réalité c’est dans un contexte politique très controversé qu’a pris forme la doléance de justice sociale exprimée collectivement par le mouvement de jeunes appelé "Gilets Jaunes". Après le gouffre de la désastreuse gestion de François Hollande qui s’est ouvertement attaqué à la gauche qui l’a porté au pouvoir, l’éveil de la société française s’est fait avec une frange de la population qui n’est pas bien déterminée.

- Que fera la justice pour "L’AFFAIRE DU SIECLE", avec le succès de sa pétition ? 23 décembre 2018

5 mois de combats plus farouches que civilisés par la paix et après la 20ème semaine du mouvement, les manifestants sont encore sur leur soif. Ils ont réussi à annuler l’augmentation des taxes sur les carburants. Et de maigres concessions ont été accordées par le gouvernement. En chute, le nombre de participants se réduit chaque samedi.

Cependant l’activité des insurgés, la colère répandue, n’est pas réduite. D’après les observateurs s’exprimant dans les médias. La presse libre de France et ses journalistes se satisfont d’en faire le récit des faits hebdomadaires que semble leur dicterait la "macronie".

La transformation de la France dans le contexte de l’Europe est l’augmentation de la rigidité du pouvoir et de l’orientation ultralibérale. Le modèle de présidence qu’incarne Macron est comme le crépuscule d’un modèle qui serre ses derniers tours de visses sur des cobayes. Ces sujets aspirent encore à réutiliser une révolution technique pour mieux vivre, mais ils d’abord s’exposer en datas et autres plans pour des investissements non-identifiés.

Répondre à cet article