POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Embarrassante révélation de Wikileaks sur la hausse de la fiscalité diesel en France

Des emails compromettant, les conseillers de la "Macronie" allumés par les #GiletsJaunes qui ont raison

mercredi 26 décembre 2018
par jaco


La baisse des cotisations patronales, comme l’ISF (impôt Sur la Fortune), ne bénéficient pas à l’emploi, c’est-à-dire qu’elle ne multiplie pas les postes de travail. Et encore moins aux salaires par l’augmentation. Ce qui échappe aux dirigeants français est de ne pouvoir pas quantifier les effets des mesures complaisantes envers les riches, aussi bien les rentiers que les entrepreneurs. Cette "impossibilité de savoir" lessive l’ambition de susciter l’investissement en donnant plus aux détenteurs de capitaux qui finalement épargnent ou continuent de placer dans des biens sans apports au PIB...

Voir en ligne : Notre dossier FRANCE

Quand Wikileaks s’intéresse à un sujet quelconque, c’est souvent sur la base de fuite d’informations croustillantes. Cette méthode de se procurer des faits véridiques, était considérée comme une provenance due à un don quelconque de personne qui en est la seule et réelle émanation. Les démarches, pour trouver des faits et en faire des narrations journalistiques, ont changé d’une manière significative avec l’évolution technologique.

- L’ONU somme la justice britannique de respecter les droits de liberté à Julian Assange 24 décembre 2018

Au temps d’Internet, le "hack" (piratage informatique) est devenu la source principale de certains journalistes, à l’instar des Australiens regroupés avec Julian Assange. Bien sûr, quand on entend le mot "piratage", c’est un peu gros, mais c’est la bonne manière pour briser les cachoteries. Préalablement au prélèvement de données (ou documents), aussi les lanceurs d’alertes aiguillonnent les journalistes. Ou bien la recherche, souvent ardue, tombe sur le scoop.

C’est le 3ème article que nous publions cette semaine, qui a pour sujet ou source Wikileaks. Nous nous n’aventurons pas à dire c’est le dernier. Cependant comme il concerne la France, il appartient à l’actualité chaude du moment. C’est déjà inattendu, notamment pour son contenu qui traite de la conjoncture de contestation sociale qui est digne d’être qualifiée « révolution ».

Nous avons déjà mis en ligne ce sujet « Wikileaks diffuse l’archive des émails de la présidentielle en France... », le 1er août 2017. Elle était présentée en action d’un gouvernement comme la Russie, mais c’était aussi Wikileaks. Les enquêteurs français sur les affaires informatiques de l’Etat ont conclu que c’est un ordinateur ou individu isolé qui a commis la fuite...

Le 10 mai de 2017 aussi, nous avons aussi soulevé un sondage du même site de Julian Assange. Un twitt de ce dernier attribue la défaite de Marine Le Pen face à Emmanuel Macron, lors de l’élection présidentielle du 7 du même mois, au patriarcat, entendre la domination masculine. Aussi, Assange disait qu’il faut prendre son commentaire au se degré. Lire ICI.

Cette source d’information, qu’est le site Internet du groupe de journalistes et d’informaticiens australiens, continue encore de soulever des roches, en dessous desquelles les anguilles grosses comme des baleines apparaissent. Les échanges, via le courrier électronique, édifient sur les décisions désavouées par l’opinion publique en France.

Quand le gouvernement français déclarait que la hausse de la taxe carbone est destinée au financement de la transition écologique, alors c’est faux ! Une autre couche de bénéficies pour les riches, le patronat et les entreprises. La preuve qui justifie pleinement les derniers troubles qui sont, donc, encore plus légitimes que jamais, est là.

- Wikileaks révèle des "appels d’offres" des ambassades américaines, où l’espionnage est fréquent 23 décembre 2018

Cette fois encore Wikileaks s’aligne à une réalité qu’une catégorie des citoyens français a refusé. Il démontre, avec une preuve irréfutable donnée à l’appui de la révélation. Les manifestations des "Gilets Jaunes" sont d’une pertinence à faire rougir le pouvoir "macroniste" à la tête de la France. Comme si les manifestants savaient où partira la cagnotte de la nouvelle taxe diesel.

Des correspondances d’émail émis au sein des méandres de la présidence est des plus explicites. Vous pouvez le consulter ICI. Avec la plate-forme "Outtlook" de Microsoft ou un autre système de lecture de courriel adapté, vous pouvez visionner les originaux de plusieurs envois remontant au 5 novembre 2016, au plus récent.

Répondre à cet article