POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Le PC chinois presse les syndicats de revendiquer davantage de droits au patronat

Les bas salaires de plus en plus évoqués pour relancer l’économie avec la consommation locale

mardi 16 octobre 2018
par Hugo Mastréo


Dans le miracle économique chinois on voit aussi l’esclavage moderne et la mauvaise répartition des richesses. Les pauvres attendent encore davantage de la prospérité. Alors c’est aux représentations des salariés de prendre en charge déjà leurs propres conditions, avant d’autres considérations de société comme les libertés, en disputant à leurs employeurs des droits comme des revenus plus conséquents. Le PC (parti) se voit remarquablement contesté en laissant de côté les travailleurs, quand même les paies ont été multipliées par 5 en moins de 3 décennies...

Voir en ligne : Notre dossier CHINE

Les grandes réformes en Chine, telle une seconde révolution, ont profondément modifié la vie des gens. Et l’opérabilité des institutions s’est convertie à aider l’entreprise privée au détriment du collectivisme. Seule la politique de contrôle des abus a été maintenu pour prévenir les abus, d’où la permanence du discours "anti-corruption". L’élan avec lequel la société de consommation a été satisfaite avec une production locale conséquente a sauvé la cohésion...

- La Chine plus sélective dans ses partenariats pour peser sur les affaires du Monde 1er juillet 2018

L’ouverture économique sur l’entreprise privée a permis aux entrepreneurs de concrétiser leurs en projets et de réaliser ces derniers, c’était la priorité du parti communiste d’adopter le capitalisme sous une forme contrôlée. L’Etat demeure régulateur et chargé de la répression des délinquants qui profitent au détriment de l’intérêt général. Mais la justice sociale est le principal dogme qui ne s’arrête pas par la montée des résultats...

Les injustices sociales en Chine sont devenues un vrai casse-tête national pour le parti communiste qui tient d’une main peu tendre les affaires du pays. Alors il fallait mettre des pressions sur la Fédération des syndicats de toute la Chine (ACFTU), qui a mission de représentation et de défense des intérêts des salariés. La coalition s’apprête à se réunir pour son prochain congrès qui se tient tous les 5 ans.

- Les 140 tigres et les milliers de mouches dans la corruption chinoise 22 janvier 2016

ACFTU est accusée de ne pas protéger les travailleurs et d’agir en tant que pion du parti, en soutenant l’alliance entre les entreprises et le PC. Ce dernier est largement discrédité en interne qui ne prennent guère en compte les attaques venant de l’étranger pour des affaires de droit de l’homme où les donneurs de leçons sont eux-mêmes des racistes et des colonisateurs.

Dans notre ligne éditoriale figure la rubrique internationale où nous traitons des sujets pertinents, outre bien sûr la vulgarisation scientifique et les alertes d’intérêt collectif, la Chine tient sa place et sans aucun préjugé. Le cas du communisme avec bien la dissolution de l’expérience russe par même le PC qui a décrété la glasnost et la perestroïka, expriment clairement que la gauche est notre socle intellectuel et de combat.

- Levée de la limitation à 2 mandats présidentiels, en Chine, brocardée par la critique 7 mars 2018

Le développement économique de la Chine qui s’est réalisé ces dernières décennies n’est pas été partagé par la majorité de la population du pays de Mao. Selon une étude menée par le Centre de recherche en sciences sociales de l’Université de Beijing, 1% de la population possédait un tiers de la richesse du pays en 2014, pour reprendre la formulation souvent usitée pour les disparités sur la surface de la Terre.

Une autre interprétation de ces échelles comparatives, en Chine 25% de la population détenait 1% de la richesse nationale. Cette situation conduit inéluctablement à la présence des actions revendications et des protestations de la classe des travailleurs qui est celle qui a conscience des notions d’équilibre entre les composantes de la société de laquelle elle relève.

Grève et protestation de salariés d’une usine en Chine. Ici occupation des trottoirs autour de l’unité...

- 10 ans pour les BRICS : la guerre commerciale légitime la croissance des USA 27 juillet 2018

En Chine la conscience collective est faite à partir de l’expérience universelle. Elle fonde ses orientations avec l’idée de divergence entre un développement industrialisant laissé aux initiatives des personnes et de ne pouvoir pas donner une culture d’égalité sociale. Seule des négociations collectives peuvent à l’avenir apporter des solutions aux disparités, selon les nouveaux choix du parti et du gouvernement.

La réalité est connue grâce à des études d’institutions qui ont prononcé aussi des exigences. Un état de fait significatif va pour la nécessité d’améliorer les moyens d’existence de toute la population. L’économie continue de croître, alors que la proportion des salaires dans le PIB a diminué. Les paies des salariés n’ont pas suivi le rythme du développement social et économique global. Donner la priorité exclusive au développement économique sera renforcée avec la force d’un marché nationale dont le pouvoir d’achat des travailleurs a la dynamique.

Répondre à cet article