POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Connexion Membre - ou - Inscription

L’incroyable augmentation des espaces forestiers qui dément les préconçus

La déforestation tropicale pour l’expansion agricole certes, mais ailleurs d’autres affection des terres

 

samedi 8 septembre 2018, par Hugo Mastréo

On dirait un « Fake News » donné par un « climatosceptique » ou par de grands pollueurs de la Terre qui veulent protéger leurs intérêts. Mais la science est implacable, elle est sans concession et égale à ses vérités. Autrement que comme soufflent tous les vents, c’est excitant, car la réjouissance est surprenante aussi !

Voir en ligne : Notre dossier Forêt Environnement & Climat

Il n’y a plus de crédibilité en certaines institutions internationales, tel le "FAO" (Fond pour l’Alimentation de l’ONU). Dans son rapport de 2015, lire ICI, il est alerté qu’en 1990, le monde comptait 4 128 millions d’hectares de forêts. 1/4 de siècle plus tard en 2015, cet espace était tombé à 3 999 millions d’ha.

Il y a de quoi, comme pour les médias traditionnels et corporatistes, douter sur les arguments donnés en matière d’environnement, car les arguments, souvent chiffrés, sont désopilants. La Terre a gagné 2,24 millions de km² de superficie forestière depuis 1982. Ce qui en contradiction flagrante avec les 1,29 million de km² perdu lors de la période de 1990 à 2015, comme le prétend le FAO.

- Le baobab, arbre antique gravement menacé par le changement climatique. 19 juin 2018
- « Climategate », le réchauffement climatique et la théorie du complot. 3 avril 2014

Même si le réchauffement climatique est bien en marche ou en expansion, certains végétaux déjà adaptés à de chaudes températures y trouvent leur paradis. Du moins quand ils ne perdent pas leurs fournisseurs de nutriments vitaux, comme l’eau et la terre enrichie d’humus, ils prospèrent en occupant plus de sols…

La revue « Nature », créée en 1869 et des plus réputées et ancienne au monde. Elle vient de publier son étude d’observation qui s’intéresse à la période de 1982 à 2016, pour l’ensemble des espaces forestiers dans le Monde. Manifestement le résultat est contraire à l’opinion dominante, lire ICI.

Selon cette dernière livraison la superficie forestière n’a pas diminué à l’échelle mondiale, à l’inverse, la couverture arborée a augmenté de 2,24 millions km², soit + 7,1% par rapport au niveau de 1982. Les données indiquent que la superficie du sol nu et de la végétation courte diminue, la superficie forestière augmente.

- Mobilité de la canicule sur le Monde, où la répartition du nombre de décès 3 août 2018
- El Nino produira moins d’ouragans cette saison, entre assurance et scepticisme 13 août 2018

La procédure d’un tel boulot consiste à utiliser les données satellitaires qui ont suivi l’évolution des différentes couvertures de la croûte terrestre. Le constat est clair, les gains en superficie forestière, dans les zones climatiques tempérées, subtropicales et boréales, compensent les pertes au niveau des tropiques.

Populi-Scoop, qui prend souvent pour source la revue "Nature", n’est pas le seul site d’informations en ligne à s’intéresser à ce sujet qui a étonné plus d’une équipe de presse. Beaucoup d’organes indépendants ont lancé cette alerte et cette lecture de l’information. Car le thème de l’environnement est actuellement parmi les plus surveillés et commenté.

La plus grande augmentation de la couverture forestière s’est réalisée en Europe, particulièrement en Russie européenne, où elle a augmenté avec une importance non-moindre de 35%. La seconde avancée est en Chine, avec un gain de 34%. Quant aux États-Unis, le couvert forestier a obtenu 15% d’élargissement de la superficie.

Répondre à cet article

UNE SERIE D'ARTICLES SUR LE MONDE DU TRAVAIL.

De notre rédacteur : T O U R E T.

Forum de discussion : Stress - Discrimination - Harcèlement et Suicide à cause du BOULOT