POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Les migrants transitent par le chaos en Libye et l’Espagne assure l’accueil...

... la pression européenne sur les pays du Maghreb pour le flux des Africains... Consulter les données officielles des migrants en Libye.

lundi 20 août 2018
par jaco


Les affrontements diplomatiques entre les pays européens de destination des migrants et ceux de transit du Maghreb, gardent une certaine sérénité. Alors que sourdement les actes et les propos qui, encore inaudibles, sont exacerbés. Convaincre le front (ou flan) sud de la méditerranée (Du Maroc à la Libye) d’implanter des centres de traitement pour demandeurs d’asiles, avant l’entrée dans les eaux européennes, est insoutenable du point de la souveraineté de ces nations de décider du sort des étrangers en passage...

Voir en ligne : Notre dossier Libye

Un trafic d’êtres humains vient d’être démantelé en France et en Espagne. Pourtant on parle que de Libye. Sept personnes ont été arrêtées, soupçonnées d’avoir fait entrer clandestinement en France 350 réfugiés africains. Ceux qui prospèrent sur la misère ne sont pas finalement ceux que l’on croit.

Car quand on a dit l’esclavage à l’Est d’Afrique du nord (Libye), aucune arrestation, juste un montage vidéo pris par téléphone et diffusé comme un "rien" ! Oui à l’ouest, côté Maroc par où passe déjà le cannabis, la trace est venue avec les arrestations.

- Quand en 2015, Populi-Scoop a lancé l’alerte : L’été 2015, alerte à une vague migratoire sans pareille 5 avril 2015

L’Europe aspire à arrêter la vague migratoire. Mais tous les indicateurs avertissent que plusieurs points de départs sont maintenant actifs sur la rive sud de la méditerranée. Il n’est plus question de mettre fin au chaos en Libye, pour atténuer le flux de principalement jeunes africains déferlants sur le vieux continent. D’autres démarrages sont enregistrés dans les pays du Maghreb ayant baie donnant sur le nord.

Même si ce n’est pas le seul cas, il est encore vrai que la stabilité en Libye est primordiale pour toute la région. C’est actuellement le plus grand rassemblement des islamo-terroristes pour l’ensemble du continent africain, alors pas moins de 50% des 3000 à 5000 criminels stationnant dans ce pays sont des libyens. Outre cette insécurité, le passage des migrants accompagne le changement politique en Libye.

- Au lieu de s’améliorer, la situation se fragilise en Libye 14 mai 2018

Désormais après que l’Espagne a accueilli, une 1ère fois, le bateau, affrété par l’ONG humanitaire « SOS Méditerranée », « Aquarius », le passage par le Maroc est devenu plus attractif pour les clandestins. Epuisant ses ressources, ce navire errait en mer avec quelques dizaines d’enfants. Une seconde fois c’est l’Italie, depuis que la droite et les populistes des « 5 étoiles », refuse de l’autoriser d’accoster et le renvoie sur Malte.

Les européens ont depuis proposés aux pays d’Afrique du nord de créer des structures d’accueil et de blocage des déplacés sur leurs sols, mais qui accepterait une telle ignominie ? En effet, les eurocrates ainsi les représentants des Etats ont même suggéré de trier les migrants, le plus souvent d’origine africaine, selon les procédures administratives qui leur permettent ou pas des séjours légaux dans le cadre des exils à titre humanitaire.

Mais aussi l’Algérie intercepte quotidiennement des dizaines de passagers entre ceux qui tentent de pénétrer le pays et ceux qui essaient de le quitter, soit directement, via la mer, en embarquant sur place, soit en continuant vers le Maroc. Nous avons publié un sujet (lire ICI) où il est dit que l’armée algérienne a déployé 80 000 soldats pour parer aux arrivées des migrants du Sahel.

Dernièrement toute une négociation s’était tenue entre la Tunisie et les autorités européennes pour la prise en charge d’une embarcation, le Sarost 5 battant pavillon tunisien qui avait à son bord 40 échoués, dont personne n’a idée du lieu de leur départ, mais recueilli en mer. Puis le navire des garde-côtes italiens, bloqué depuis jeudi 16 août au large de Lampedusa avec à bord 177 migrants secourus entre Malte et l’île italienne de Lampedusa, sans qu’aucun pays n’a accepté de l’accueillir.

- Élections en 2018 en Libye quand on veut faire cesser la traite des migrants 14 décembre 2017

Ici les données officielles des transits et présences des migrants en Libye, avec chacune des régions et localités où se trouvent des centres qui abritent ces populations se dirigeant en Europe.

Notre graphique, que nous améliorons son explication.

Répondre à cet article