POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Connexion Membre - ou - Inscription

10 ans pour les BRICS : la guerre commerciale légitime la croissance des USA

Un sommet au moment de l’offensive hégémonique de la 1ère économie !

 

vendredi 27 juillet 2018, par Hugo Mastréo

La saison estivale fait des fois des anniversaires. Certains n’ont de jour exact pour les fêter, c’est dire qu’on se rappelle d’une époque ou d’un début. Une décennie que les BRICS existent. On se demande encore et toujours si seulement les pays qui composent cette alliance désirent uniquement un contrepoids économique à l’alliance atlantiste ? BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud)...

Voir en ligne : Notre dossier BRICS

Aujourd’hui c’est devenu une évidence, avec la guerre économique arrive inéluctablement la confrontation géostratégique. Le comportement des Etats-Unis qui ont le président qu’ils méritent avec leurs partenaires les plus proches, ont déclenché un conflit dans la mondialisation et poussent à asseoir leur hégémonie sur l’ensemble. D’ailleurs, ils étaient suivis et décidaient pour tous les dominateurs...

Le sommet tenu du 25 au 27 juillet à Johannesburg est le 10ème des BRICS. Il advient dans l’atmosphère de la guerre commerciale, déclarée par les Etats-Unis quand leurs pseudos alliés traditionnels supplient en ont pour le contraire de ce qu’ils espéraient. Même si les européens se disent encore les meilleurs partenaires de l’Amérique, la réalité de l’émergence d’autres économies ouvre une nouvelle ère, voire une autre civilisation, pour l’humanité.

Mais c’est la vérité de refuser la prépondérance du dollar, dans les échanges internationaux, qui s’accroche dans nombreux esprits qui se voient fermer au nez des marchés. Par le passé c’était une simple idée que s’imaginaient de rares pays, elle passe pour un postulat qui commence à s’ancrer avec la menace de la félonie obscurantiste iranienne. S’en passer de la nature du régime des Mollahs ne sera pas demain tout rose, comme semble paraître actuellement.

Le groupe a plusieurs ambitions dont celles politiques que les observateurs ont eu du mal à constater jusqu’à là. Concurrencer les grandes institutions internationales qui sont plus des boîtes à résonnance aux directives des puissances occidentales sous-tendait une doctrine "tiers-mondiste" qui consiste à associer aux décisions concernant la Terre et l’humanité plusieurs nations ou bien toutes.

Bien que les taxes douanières sur l’acier et l’aluminium, surélevées de 30 à 40%, visent essentiellement la Chine. De façon quasi punitive, la totalité des importations du pays de la grande muraille seront frappées de la même façon. Cependant les États-Unis optent aussi de surtaxer les importations automobiles européennes, avec un taux prévu entre 20 et 30%. Et sanctionner les pays qui commercent avec l’Iran, n’est que la cerise sur le gâteau.

Les libres échanges étaient l’orientation de l’économie mondiale depuis l’effondrement du mur de Berlin, du moins la promesse galvaudée depuis des décennies. Des accords commerciaux même plurilatéraux ne devaient plus exister. Mais des barrières commerciales égoïstes sont toujours dressés et que la Chine a surmonté comme un athlète en très bonne forme. Au final et à court terme, dans le cadre d’associations entre pays comme les Brics sont devenus de plus en plus importants, voire vitaux pour nombreux peuples, compte tenu des derniers faits...

Les BRICS/AFP

Répondre à cet article

UNE SERIE D'ARTICLES SUR LE MONDE DU TRAVAIL.

De notre rédacteur : T O U R E T.

Forum de discussion : Stress - Discrimination - Harcèlement et Suicide à cause du BOULOT