POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Connexion Membre - ou - Inscription

Fak-News et manipulations, offenses poignardant le cœur de l’Algérie inquiète

De l’Etat hébreu aux Africains manipulés, l’information manquante à l’opinion

 

samedi 26 mai 2018, par Damien Djamel Bouch’Raf

Qui croire ? La réactivité de la presse étrangère, le black-Out des titres de presse locaux ou bien les observateurs qui ne daignent pas à colporter des faits qui taraudent l’opinion générale. Des faits d’actualité en Algérie ne font pas l’unanimité ou bien restent sous boisseau, sinon ils servent à des opérations approximatives d’opposants en quête de grandissantes appréciations quand leur avis ne trouvent point d’échos.

Voir en ligne : Notre dossier : Algérie

A deux reprises, plus d’un millier de migrants subsahariens refoulés d’un coup, soient 1100 et 1500 en une semaine de début mai, sont refoulés d’Algérie. Ce qui provoqué un tollé auquel même l’ONU a réagi. Certains Algériens, ne mesurant l’effet d’appel et la quête de voies pour atteindre les pays européens, ont été suggestifs d’un processus d’accueil pour les populations déplacées du continent africain.

Puis reconduits aux frontières du sud, exactement 105 membres d’un groupe terroriste malien, Ansar Eddine, dont le chef participait aux discussions inter-maliennes, notamment à Alger, au nom des Azaweds (terguis du nord-malien) subissent le même sort. Nous avons publié dernièrement un article, lire ICI, sur ce personnage, actuellement traqué dans les zones frontalières du sud.

Et en continuité des amalgames d’actualités, le cas d’arrestation d’espions pour le compte d’Israël, au nombre de 8, 9 ou 10 personnes toutes d’origine africaine. Leur jugement à Ghardaïa, suivi par Yahia Sharif Mounir, avocat et professeur de droit pénal algérien, fait très peu d’échos localement. Voire telle une « Fak-News », personne n’y croit. Très peu d’intéressement, aussi et notamment sur les réseaux sociaux du Web.

Voici les articles de médias étrangers parlant des africains accusés être des espions pour Israël : GNN Liberia (site Web africain), Trend New Agency (Azerbaïdjan), JewishPresse (Israël) et El-Bawaba (Liban). L’inculpation de ce groupe qualifié de criminel, agissant dans le cadre d’un projet collectif menaçant la sécurité nationale, porte sur la menace de la sécurité du pays et espionnage étranger présent sur le sol algérien.

Puis est venue l’affaire du Blogueur, condamné à 10 ans d’emprisonnement, lui aussi pour intelligence avec une entité étrangère hostile. La menace pour la sécurité nationale algérienne, l’espionnage étranger et la participation à un groupe criminel, dans le cadre d’un projet collectif menaçant la sécurité nationale, telle est l’inculpation collective de ces étrangers.

L’histoire de Touati Merzoug date de janvier 2017, date de son arrestation. Il est accusé d’encourager les troubles civils et a suivi, sans résultats, plusieurs grèves de la faim. Il a été condamné, le 24 mai 2018, à 10 ans de prison et une amende de 50 000 DA. Il devrait faire appel de sa condamnation dans les semaines à venir, sans que ses avocats ne confirment. Mais son cas aussi relate et exulte des contenus en lien avec Israël.

La ligue des droits de l’homme, prenant parti du prévenu, cite le droit constitutionnel à l’expression. Ainsi que la nature du procès qui semble être à charge unilatéralement, la défense de Touati n’a pas fourni des témoignages ou des preuves réfutant les reproches de la force publique.

A l’origine de son action de blogueur, il avait appelé à des protestations contre une nouvelle loi financière sur sa profil Facebook avec un argumentaire de citoyen. Mais c’est en postant, sans autre conviction qu’emmerder la ligne diplomatique et politique officielle, une interview vidéo avec un porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères, que son crime est devenu une offense... A l’appréhension de nombreux de ses concitoyens.

Participer à notre mini-sondage de moins d’une minute. Anonyme on peut exprimer, sans obligation, son opinion.

Sa question unique est : Qui après Bouteflika ?

Cinq choix ayant trait au profil, au parcours et à la personnalité du prochain président. ICI - MERCI

Nous organisons des sondages et enquêtes. Vous êtes invité à vous inscrire à nos panels. Merci si vous participez.

Répondre à cet article

UNE SERIE D'ARTICLES SUR LE MONDE DU TRAVAIL.

De notre rédacteur : T O U R E T.

Forum de discussion : Stress - Discrimination - Harcèlement et Suicide à cause du BOULOT