POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Connexion Membre - ou - Inscription

Les scientifiques manquent d’hélium suite au blocus du Qatar

1ère des conséquences d’une autre crise futile au Moyen-Orient

 

mercredi 5 juillet 2017, par N.E. Tatem

Après que l’Arabie saoudite et plusieurs pays voisins ont bloqué la plupart de leurs exportations et importations, dans leur conflit politique avec le Qatar prétendument accusé de soutien au terrorisme, des conséquences surgissent. L’une des plus urgentes touche le monde des sciences utilisant l’hélium. La raréfaction de ce gaz, utilisé en cryogénie qui suspend l’évolution des cellules est déjà une urgence. Sur le marché mondial une pénurie du "H2" est déjà ressentie.

Voir en ligne : Notre dossier : QATAR

Les grands producteurs d’Hélium dans le Monde sont respectivement les Etats-Unis, le Qatar, l’Algérie et la Russie. Le Qatar est le plus grand exportateur, 25% du marché mondial et le 2ème producteur. Le dernier clivage, entre les monarchies du Golf arabique, impacte la disponibilité de ce gaz, à la fois noble pour sa rareté, plus léger que l’air et froid à moins 296°. Le marché mondial n’étant que d’un peu plus du milliard de dollars et pourrait doubler d’ici 2020, selon plusieurs études concordantes.

Le plus grand gisement d’hélium est le soleil, qui reste inexploitée. Car l’humanité n’a de technologie pour cela, puisqu’il faut accéder l’astre flamboyant et en extraire cet élément. Donc c’est avec la production des gisements de gaz naturel, qui contient d’appréciables quantités, d’où il est récupéré par le processus de liquéfaction cryogénique ou de refroidissement, que sont approvisionnés les besoins.

croissance de l'hélium dans le marché mondial d'ici 2020

Aujourd’hui "80 à 90%" de la production mondiale d’hélium provient de cette technique, avec laquelle les Etats-Unis assurent environ 50% de la demande consommée sur place. Alors que la croissance, de la production destinée au marché mondial, est celle du Qatar. Les fournisseurs regardent davantage les grands clients que sont des pays asiatiques (l’Inde, la Chine, le Japon, Taiwan et Singapour) fervents en électroniques. Quand les travaux scientifiques représentent bien moins de 10% de la demande.

Très utile à diverses applications médicales dont les scanners, industrielles en refroidissement et bien divers travaux scientifiques, l’hélium est communément utilisé pour la montée en altitude des montgolfières et dirigeables, pour citer un cas basique. Mais aussi dans l’automobile, il est fondamental pour la réalisation d’airbags. Sa pénurie fait déjà l’objet d’une alerte, alors que la crise politique du Moyen-Orient vient juste de commencer.

Certainement ce n’est pas le seul effet de la querelle qui accable le Qatar pour son soutien bien avéré à l’islamo-terrorisme. D’autres activités peuvent en pâtir de ce problème, d’une diplomatie régionale, déjà en deçà de ses réelles vérités. L’approvisionnement en hélium des laboratoires scientifiques fait la crainte de plusieurs chercheurs. Mais aussi la fourniture des hôpitaux et des laboratoires à travers le monde, subit la fermeture de deux chaînes d’hélium au Qatar.

La consommation de ce gaz est en croissance continue. Elle est de l’ordre de 7%, depuis l’année 2015 où environ 57 millions de m3 étaient utilisés dans le domaine médical. Quand dans les pays émergents les équipements des hôpitaux en IRM explosent. La demande est prévue selon cette stable cadence (7à 10%) jusqu’à 2020, selon un rapport du cabinet d’études Technavio publié en début d’année 2017.

Dans l’industrie électronique l’hélium est incontournable. Il est utilisé pour générer des micro-atmosphères faisant partie du processus de fabrication, entre autres, du refroidissement dans la production de fibre optique. Cette dernière est actuellement la plus performante dans le transfert des signaux notamment pour Internet.

Outre la conservation dans le secteur alimentaire, le refroidissement des aimants des scanners dans le milieu médical, l’électronique industriel, le domaine la physique et de l’élevage agricole en sont touchés. La peur que les scientifiques, habituellement 5ème roue de la charrette, soient moins fournis se rajoute à celle à l’élévation des prix...

Une lampe à décharge fonctionnant à l’hélium.HeTube.jpg
Par Pslawinski, CC BY-SA 2.5, Lien

Répondre à cet article

UNE SERIE D'ARTICLES SUR LE MONDE DU TRAVAIL.

De notre rédacteur : T O U R E T.

Forum de discussion : Stress - Discrimination - Harcèlement et Suicide à cause du BOULOT