POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Connexion Membre - ou - Inscription

LA HAINE AU PARLEMENT EUROPÉEN : LE SEXISME MACHINE POUR L’EXCLUSION

Au parlement européen les codes de l’extrême-droite reconduits après réprimandes

 

jeudi 9 mars 2017, par Rebel Kazimir

La pétition en ligne contre l’eurodéputé Janusz Korwin-Mikke publiée mercredi, Journée internationale de la femme, fait le "Buzz". Plus de 770.000 personnes l’ont signé jusqu’au lendemain jeudi, en début de soirée. Le Parlement européen, où il siège et tient ses fréquentes et controversées déclarations, a lancé, vendredi 3 mars le jour même, une enquête visant son membre, âgé de 74 ans, pour ses « remarques sexistes », dites le le 1er du mois, qui pourraient donner lieu à une amende ou une suspension.

Voir en ligne : Notre dossier : FEMMES à l’occasion du mars

La pétition, que vous pouvez signer en bas de cet article, demande au Parlement européen de le suspendre de son siège de député, représentant la Pologne. Classé de l’extrême droite, il a déclaré que «  les femmes devraient être moins payées, parce qu’elles sont plus faibles et moins intelligentes que les hommes. Savez-vous combien de femmes sont dans la première centaine de joueurs d’échecs ? Je vous le dis, personne.  » Rien que ça !

«  C’est le politicien le plus sexiste de la Terre et de tous les temps  », disent nombreux commentaires, après une de ses interventions au parlement, faite plutôt cette semaine de début mars 2017. Il contenue de tenir les mêmes propos controversés, quand il est invité sur certains plateaux de médias européens, pour s’expliquer sur ses idées fixes.

L’horrible député soutient ses opinions sexistes avec des affirmations scientifiques, dont l’absurdité reste des plus intolérables, comme interventions faite, ces dernières années en Europe, dans des instances officielles. Tolérer un écart salarial, entre hommes et femmes sur, la base de la taille ou bien de la force physique, est une idée tellement saugrenue, qu’il faut plus qu’une pétition pour son auteur.

En mai dernier il a déclaré ceci : « Hitler devrait être certes pendu pour avoir commis de nombreux crimes, mais pas pour l’Holocauste. Probablement, le Fürher du IIIe Reich n’était pas au courant de l’extermination des Juifs. » Il été sanctionné par le Parlement européen pour ces commentaires.

L’exigence d’exclure l’eurodéputé est en marche, grâce à une première réaction faite sur le champ dans l’hémicycle du parlement continental. Suscitant l’ire de la députée espagnole, Garcia Perez, lui a répliqué sur le champ. Elle a avait réagi ainsi : «  D’après ce que vous dites ... Je ne peux pas avoir le droit d’être ici. Je pense que je dois défendre les femmes européennes à des hommes comme vous.  »

Dans sa fulgurante intervention de femme offusqué, elle continua «  Et je sais que vous fait mal et vous inquiète, que les femmes d’aujourd’hui peuvent s’asseoir dans cette maison et représente les citoyens européens, avec les mêmes droits que vous. Je suis ici pour défendre toutes les femmes européennes des hommes comme vous.  »

Le président du parlement européen, Antonio Tajani a ordonné l’ouverture une enquête qui pourrait aboutir à des sanctions contre Korwin-Mikke. Cette dernière peut aller de la réprimande pécuniaire à la suspension temporaire. Il a été déjà et aussi condamné à une amende et suspendu pendant 10 jours en 2015, après avoir fait un salut nazi, alors qu’il discutait sur le sujet de l’afflux de migrants vers l’UE.

Répondre à cet article

UNE SERIE D'ARTICLES SUR LE MONDE DU TRAVAIL.

De notre rédacteur : T O U R E T.

Forum de discussion : Stress - Discrimination - Harcèlement et Suicide à cause du BOULOT