POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Connexion Membre - ou - Inscription

8 femmes arrêtées à leur entrée à un stade de football en Iran, malgré un déguisement

L’interdiction aux femmes d’assister matchs souvent contournée, hommage aux audacieuses

 

jeudi 16 février 2017, par Rebel Kazimir

Le régime iranien interdit aux femmes d’assister aux spectacles des matchs de football, pourtant aucun verset coranique ne le précise, puisque la prétention des préceptes de l’islam sert à moult apostasies créées de toutes pièces. Mais il est carrément impossible de dissuader des personnes éprises de liberté, voire les amateurs du sport favori de bien des millions et même des milliards de terriens. Sepp Blatter a demandé, en 2015, à l’Iran d’ouvrir ses stades de foot aux femmes, c’était en plein pleine campagne pour la présidence de la FIFA, le dirigeant suisse s’attaque au problème du sexisme dans le football mondial.

Voir en ligne : Notre dossier : IRAN

MP3 - 1.7 Mo
Femme iranienne au stade de footbal
sonore reportage sur femme iranienne assistant à Match de Football à Téhéran, Iran, déguisé en homme

Le dimanche derniers, du 12 février 2017, huit femmes ont trouvé leur propre façon d’essayer et réussir de regarder un match au stade Azadi de Téhéran. C’est qu’a rapporté la radio participative canadienne "PRI" dont vous donnons, en langue anglaise son reportage sonore dans le document suivant.


- Des projets de coup d’état contre Mahmoud Abbas fomentés en Iran 2 août 2016


Sans Titre par Populi-Scoop

Ce n’est pas une première. La BBC a rapporté le 26 mai 2016 qu’une femme iranienne s’est faufilée dans un stade de football à Téhéran, en se déguisant comme un homme. Voir ICI. Elle a filmé son expérience et l’a partagée sur les médias sociaux. Sa vidéo a divisé l’opinion locale avec bien sûr la virulence des fanatiques, mais elle a été largement partagée par les militants.

Tous les huit femmes ont témoigné s’être habillées avec des vêtements d’hommes, en cachant soigneusement leurs cheveux et en coiffant de casquettes, afin de ne pas laisser apparaître leurs visages. Mais cela n’a pas bien fonctionné. Apparemment, d’après l’Agence de Nouvelles Tasnim, les gardes de sécurité les ont repérées, à leur entrée au stade et les ont bloquées.


- Sedat : holding à 100 milliards au cabinet du guide d’Iran 31 mars 2016

Appelé aussi "Soccer", comme aux Etats-Unis, le football iranien est très populaire. L’équipe nationale a participé aux compétitions de la coupe du Monde de 1978, 1998, 2006 et 2014, sans dépasser le stade du 1er tour. Mais les disparités entre les citoyens des deux sexes , font qu’il soit considéré comme inapproprié pour les femmes pour qu’elles voient le jeu directement et en personne.

La fréquentation des stades a été interdite aux femmes depuis la Révolution islamique. Et ce n’est le seul péché fomenté par les Ayatollahs et autres autorités promulguant de cauchemardesques "fetwas". Les autorités pensent que les hommes ont tendance à mal se comporter. Ils entrent dans des rixes et se frottent aux femmes.


- Après l’Iran, la Turquie autorise l’aviation russe d’utiliser une base pour frapper en Syrie 18 août 2016

Les clercs de l’obscurantisme iranien disent qu’il y a de fortes possibilités pour que les garçons et les filles se mêlent ensemble s’échangent des numéros de téléphone, d’après la correspondante de la BBC sur place, Rana Rahimpour, citée par la radio canadienne.

Nombreux spectacles sont interdits au public féminin, dont également nombreux autres sports. En 2015, Ghoncheh Ghavami, une citoyen britannique-iranienne, a été condamnée à un an de prison, après avoir tenté de regarder un match de volley-ball match joué par des hommes. Elle avait assisté à la rencontre portant une bannière pour protester contre les règles d’exclusion.


- Hadj 2016 : guerre sectaire sur fond de carnages répétés 6 septembre 2016

Elle a finalement été libérée avant la fin de sa peine, après qu’Amnesty International a suivi son affaire comme un prisonnier d’opinion. Les femmes iraniennes tentent souvent de surmonter les règles qui les frappent d’une abjecte exclusion. Les mollahs exigent que les femmes se couvrent en leur présence...

Le stade Azadi, principal stade d’Iran, en 1991.

Azadi Stadium 1991.PNG
Par de :user :Ghermezetede :user :Ghermezete, https://de.wikipedia.org/wiki/Datei :Azadi_Stadium.PNG, Copyrighted free use, Lien

Répondre à cet article

UNE SERIE D'ARTICLES SUR LE MONDE DU TRAVAIL.

De notre rédacteur : T O U R E T.

Forum de discussion : Stress - Discrimination - Harcèlement et Suicide à cause du BOULOT