POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Ce que Donald Trump a décidé pour l’avortement !



La combinaison des progrès humains attaquée par l’impénitent capitaliste


mercredi 25 janvier 2017
par Gros Emile


Contrecarrer les décisions de Donald Trump est une manœuvre délicate pour les européens qui sont confrontés à la poussée "antisystème" de la l’extrême-droite. Les politiciens du vieux continent sont ouvertement en rupture avec la nouvelle administration américaine, dont ils voyaient un allié éternel. Nombreux ont déjà manifesté leur préférence pour Mme Clinton, lors de l’élection. Mais maintenant ils doivent démentir et s’opposer aux orientations rétrogrades, voire racistes, du nouveau président américain qui leur promet de la rivalité.

Voir en ligne : Notre dossier : USA Etats-Unis

L’idée que Donald Trump détricote le droit à l’avortement ne tient pas la route. Il y a fausseté sur l’interprétation de ce que peut faire le nouveau locataire du bureau ovale en matière de liberté que les femmes disposent de leurs corps. Dans les médias, cette option était présentée comme une abrogation de cette avancée sociétale. Et qu’elle est complètement remise en cause, or il n’est point ainsi.


- Destitution de Trump : caricature de médias mainstream 15 janvier 2017
- Bashar et Trump face aux monarchies clientes des armuriers 28 novembre 2016

Aux Etats-Unis l’avortement n’est pas remboursé par la sécurité sociale qui est l’une des plus restrictifs du Monde, à l’instar des capitalismes droitiers sur Terre. La seule chose qui est déjà déployée, des promesses électorales, a été prise le 23 janvier. Deux jours après la Women’s March, le retrait des aides financières aux associations et organismes encourageant les différentes formes de contraceptions.

Plus de 5 millions de femmes, aux États-Unis dont 1 à Washington, ont manifesté le 21 mars, pour les discours machistes et dégradants, mais aussi de nombreux projets inégalitaires. L’action #womensmarch qui compte parmi bien nombreux mouvements anti-Trump, naissant sur le sillage de la gauche américaines, va continuer pendant 100 en multipliant la mobilisation.


- OBAMA, CIA ET MEDIAS TRADITIONNELS POUR LE SAUVETAGE DE L’ESTABLISHMENT 12 décembre 2016
- Donald Trump où le triomphe du projet de société ultraconservateur 9 novembre 2016

Le nouveau président américain a signé un décret, réactivant une directive connue pour ses expéditions dans le bureau ovale. Elle a été mise en place par Ronald Reagan en 1984 et abandonnée par Bill Clinton puis réinstaurée par George W. Bush en 2001 et aussi dernièrement de nouveau retirée par Obama en 2009. Elle est maintenant élevée en loi présidentielle, retirant les financements aux ONG internationales soutenant l’avortement.

A la du 44e anniversaire de "Roe V. Wade", l’arrêt emblématique de la Cour suprême qui a légalisé l’avortement en 1973, le décret réactivé s’intitule « Global Gag Rule » (règle globale d’interdit). Il bannit le financement, par les États-Unis, d’ONG internationales qui font la promotion de l’avortement. Dans les médias, c’est la photo qui illustre cette article a été commentée que la signature du décret s’est faite par des hommes !


- La gauche française face à un assaut ultralibéral annoncé ! 5 décembre 2016
- Ce que Trump promet à la gauche en France ! 11 novembre 2016

Ces organisations américaines qui ont présence dans le Monde, est présente dans environ 40 pays, seront privées donc du financement américain. L’une des ONG qui recevait une aide américaine est « Marie Stopes International », créée en 1976 et dont le siège est à Londres, fournissait des produits contraceptifs à quelques 7 millions de femmes. Ce qui les pousse ces associations, faute de moyens, à ne pouvoir pas proposer le service de planning familial aux femmes.

Répondre à cet article