POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Les droits humains dans la manipulation des hostilités diplomatiques

La dernière campagne d’Amnesty International mérite la signature de ses 10 pétitions

dimanche 11 décembre 2016
par Rebel Kazimir


La journée du 10 décembre est celle des droits de l’homme. La mobilisation de ce mouvement s’essouffle. Car il a énormément perdu de crédibilité, du fait que les pays qui se disent dépositaires, puisqu’ils abritent les sièges des ONG, ont démontré aussi leur façon manipulatrice à utiliser ou appliquer cette noble idée. Faut-il rappeler que l’Arabie Saoudite siège aux instances des droits de l’homme à l’ONU ? Ce dévoiement de la cause des droits humains est à lui seul l’exemple de ce militantisme. Des crimes de guerres commis en Palestine ne font pas d’objection dans les médias, alors que nombreux pays sont agressés pour de moins importants motifs et même des mensonges...

Voir en ligne : Notre dossier : Droits de l’homme

Les populations occidentales rejettent les réfugiés en élisant des extrémistes et les intentions des dirigeants des ONG ne font que viser certaines nations dites et testées hostiles. L’effondrement de l’ex URSS, accusée d’être à l’origine de guerre et d’autres malheurs, a au contraire ouvert les portes aux assauts d’un impérialisme qui multiplie les guerres, augmente les misères et déplace massivement des populations rejetées et déshéritées de leur patrie ainsi que de la moindre solidarité.


- L’Arabie Saoudite siège aux droits de l’Homme de l’ONU, vous y croyez ? 20 septembre 2015

Le mouvement humanitaire n’arrive pas à différencier les différentes vocations des ONG qui y sont investies à défendre les droits humains. Elles peinent à être crédibles du fait de leur implantation dans les pays occidentaux et servent, de part le noyautage de services occultes, dans des géostratégies qui sciemment ou inconsciemment échappent tout contrôle des militants aspirant à défendre des droits fondamentaux.

La dernière campagne d’Amnesty International de l’année 2016, intitulée « 10 jours pour signer », sort de l’axe vertical qui souvent, unanimement avec les chancelleries diplomatiques et même des actions armées, cible certaines pays par leur régimes ou gouvernements. Elle propose 10 cas de persécutions qui se différencient des situations habituelles, invitant à signer les pétitions qui leurs sont réservées. L’argument des droits de l’homme dans les médias se politise plus souvent avec l’appui des relais locaux...


- Boucliers humains pour terroristes dans la propagande humanitaire... 6 décembre 2016

C’est grâce à un diplomate algérien, un certain Smaïl Hamdini, que pour la première fois la dénonciation des ONG, comme outils d’ingérence, a été entendue. C’était en 1990, dans le contexte mondial de la chute du mur de Berlin, alors que se déchaînait l’islamo-terrorisme et la notion de « main étrangère » battait son plein. Déterminer les volontés externes alimentant la fougue de politiciens recherchant des soutiens de pays tiers et recrutant des miliciens parmi les délinquants locaux, fut un enjeu primordial aux démocrates et aux institutions accusés de soutenir un Etat policier.

Du fait de leur personnel aux CV souvent ne signalant pas leur expérience militaire et de leur financement occulte, les ONG humanitaires cherchent à s’implanter dans des contrées, comme autres exemples de pays la Russie ou bien la Chine, jugés irrespectueux de ces fondamentaux. La déstabilisation de plusieurs pays, tel que se s’est passé dès 2011 en Syrie, se fait avec la caractéristique humanitaire, miroitée à certains mercenaires qui s’engagent idéologiquement, comme les jeunes islamistes.


- Syrie : USAID et ISIS, l’humanitaire des USA pour le terrorisme 2 octobre 2013

Selon nombreux historiens, le concept des droits des droits de l’homme a pour origine la Perse antique. Mentionnant comme « première charte des droits de l’homme » le « Cylindre de Cyrus » qui au VIème siècle avant J.-C., sous le règne d’un roi ayant donné son nom à cet objet découvert en 1879, ce fut la première charte législative protégeant les droits de population conquise à Babylone en 539 avant notre ère.

En 1971, l’Organisation des Nations unies (ONU) a traduit le texte gravé sur de l’argile dont nous vous donnons l’image, en fin de cet article, dans toutes ses langues officielles. L’organisation internationale a aussi fixé en 1950, par résolution, la journée du 10 décembre en celle des droits de l’homme.


- Des ONG exigent du conseil de sécurité de sévir contre Israël pour ses colonies en Cisjordanie 19 octobre 2016

La Russie se considère parmi les nations que ciblent les agents des services secrets occidentaux. Le président russe a signé une loi fédérale, le 21 juillet 2015, qui confère le statut d’"agent de l’étranger" aux ONG dont les activités politiques et le financement sont liés à des forces étrangères. Ce texte qui concerne la « CEI » (9 des 15 anciennes républiques soviétiques) prévoit une amende allant jusqu’à un million de roubles (24.500 euros) ou une sanction pénale pouvant atteindre quatre ans de prison.

Cyrus Cylinder.jpg
Par Photograph by Mike Peel (www.mikepeel.net). Modifications by مانفی, CC BY-SA 4.0, Lien

Répondre à cet article