POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques

Accueil > Editoriaux / Opinion > Editorial, opinion, point de vue, déclaration, paix, pertinente, monde, (...) > Actualité, événement, opinion, intérêt général, information, scoop, (...) > Les lobbys de l’Arabie Saoudite et Obama

Les lobbys de l’Arabie Saoudite et Obama

L’indélicat système du lobbying traqué par les journalistes

vendredi 22 avril 2016, par Rebel Kazimir

Le lobbying aux Etats-Unis s’effectue à tous les niveaux du gouvernement des 50 Etats, du gouvernement fédéral, des comtés et même à l’échelle municipale. Dans la capitale Washington, au moins 12.000 personnes s’activent dans ce domaine. Elles travaillent principalement avec les appareils centraux de décision. Elles visent les fonctionnaires et les hauts employés des organismes exécutifs et même la Cour suprême des États-Unis. Une bonne vingtaine de cabinets gèrent en Amérique du Nord (compris Canada) des affaires de protection commandée...

Le lobbying fait l’objet de recherches universitaires, pour ses impacts dans divers domaines. Il a un réel poids pour que les entreprises lui réservent des dépenses, afin de faire admettre des normes qui leur conviennent. Mais aussi des pays comme l’Arabie Saoudite se paient des cabinets d’avocats, pour imposer leur innocence dans l’islamo-terrorisme qui sévit dans le Monde. Et même pour des histoires de corruption, comme Panama-Papers, sont tues aux Etats-Unis.


- Frankenstein contre son créateur : l’islamisme armé et les USA

Le lobbying aux États-Unis consiste à avoir des influences sur les législateurs, surtout les sénateurs et le premier magistrat qui est le locataire de la Maison Blanche. C’est une activité généralement de juristes, qui consiste à inspirer principalement l’action politique et les chambres qui promulguent les lois. Ses défenseurs pensent qu’il est mal compris. Et pour ses détracteurs, c’est le privilège des classes économiquement dominantes et des groupes de pression.

C’est surtout un pouvoir occulte qui incite les autorités importantes à décider pour des intérêts des entreprises, mais aussi des familles politiques et d’autres commandes qui s’adressent à des bureaux d’avocats qui travaillent pour ça. Le lobbying est à cheval entre une pratique institutionnel et manœuvre informelle, ce qui fait de sa présence, parmi « les sources de lois » (comme la science), d’être plus controversée que faisant unanimité.


- Les armes à feu dans la démocratie yankee

Il est boudé par les journalistes et peu apprécié par les Américains. L’Union européenne est aussi exposée à ce phénomène de persuader les élus, surtout pour promulguer des lois protectrices de contingences et souvent en éloignant l’intérêt général exprimé par les électeurs.

Quand le droit communautaire européen prime sur le droit national dans la quasi-totalité des cas, il devient incontrôlable directement par les individus qui ont remis mandat aux élus. La protection, des situations et rapports délétères, est risquée au moment où la jeune UE se construit.


- Obama et l’électorat juif aux présidentielles 2012

Ce n’est pas le lobby des armes, celui des OGM ou bien celui du tabac qui sont uniquement exemples à donner la peur. D’autres paradigmes avec de rebutants desseins, mais à coups de dollars, font la loi !

Le système du lobbying est dénoncé par les journalistes. Selon le Washington-Post, la visite de Barack Obama, considérée dernière du métis en tant que président, au royaume saoudien a été activée par les lobbys. Ces derniers ont agi pour rassurer leur client le roi Salman bin Abdulaziz Al Saud, au point de provoquer le président des Etats-Unis.


- Les prisonniers américains vieillissent, boom dans la courbe des ges

En effet dernièrement, en matière de lobbying l’Arabie Saoudite a activé donc ces bureaux d’avocats qui agissent dans l’ombre pour faire bouger d’abord les alliés et d’acheter des proches. Afin de bloquer une législation, créée en vertu d’un rapport sénatorial sur les attentats du 11 septembre.

L’enquête du sénat qui fournit son rapport en 2003, indique la participation des représentations diplomatiques saoudiennes, dans l’entretien de certains des 21 membres du commando qui a frappé les Etats-Unis en 2001. Nous avons publié un article expliquant à quoi est exposée l’Arabie dans ses relations avec les USA… Lire ICI.


Voir en ligne : Notre dossier : USA

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.logo


Populi-Scoop lancera prochainement une formule de rémunération des ses rédacteurs. Inscrivez-vous via le formulaire de CONTACT.
Prenez des e-books gratuits.Offre
Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Soutenir par un don