POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Accueil du site > TECHNOLOGIE, INTERNET, PERFORMANCES INCLASSABLES > Digitalisation dans le Monde, les scandinaves affranchis

Digitalisation dans le Monde, les scandinaves affranchis



Algérie à la 120è place, France 26è et Maroc 78è : à chacun les TIC qu’il peut !


lundi 29 février 2016
par jaco


Le forum économique mondial a publié son rapport annuel 2015 intitulé le « Networked Readiness Index 2015 » qui est une évaluation de la digitalisation des économies sur Terre. La narration du Monde qui a trait aux TIC (technologies de l’information et de la communication), plus simplement de l’utilisation d’Internet et de l’informatique en général. Elle peut relater les performances de développement des pays ainsi que c’est un indicateur de l’amélioration des conditions de vie des populations.

Voir en ligne : Notre dossier : « Web Technologie Internet TIC »

Nous vous conseillons cette video en 2 minutes et 14 secondes pour revivre l’évolution de l’univers et de l’humanité.


2 minutes et toute l’histoire du monde par Populi-Scoop

Son titre est aussi « Global Information Technology Report », ce document tente de faire un compte-rendu de l’impact des TIC dans le monde, donnant la toute dernière appréciation de l’usage de nouveaux moyens par presque l’ensemble des pays de la Terre. Les disparités sont tellement grandes, dues aux retards de certains pays par rapport à d’autres, quand la maîtrise de ces « TIC » n’est pas à porté de celui qui seulement en veut.


- Neutralité d’Internet : où la liberté d’expression de notre temps !
- Internet est américain avec une mainmise atlantiste !

Cliquer sur le pays pour visualiser les performances

Les économies du Monde se rejoignent dans la mondialisation et les TIC, grande toile d’une virtualité sans confins, en sont désormais une des conditions de réussite. C’est aussi un paramètre d’appréciation du niveau de vie des populations, avec le nombre de connectées d’entre elles.

Et encore davantage en économie, les échanges d’informations mettant au devant d’abord l’environnement local des acteurs économiques. Et les liant avec les avancées scientifiques ou les situations à l’autre bout du globe terrestre. Ce qui favorise les entreprises à innover et à anticiper.

Les anciennes économies avancées se déclarent n’avoir pas exploité tout leur plein potentiel. Elles luttent contre un chômage élevé et persistant. Comme elles se trouvent incapables devant les inégalités croissantes et leurs déficits budgétaires n’encouragent pas. Les TIC sont au diapason de nouvelles richesses, mais elles sont difficiles à obtenir sans un essor de l’ensemble auquel elles appartiennent.

Même en expansion, les TIC sont difficiles à aborder sans un effort scientifique du pays…

PDF - 292.6 ko
Networked Readiness Index 2015
Préface du rapport en Anglais...

La France classée 26ème, à la surprise des startups et autres geeks hexagonaux, est dans le cas de la peur d’« ubérisisation ». La perspective que les gains de performance iront aux entreprises les plus avancées en matière de digital, n’est pas admise. Les grosses boîtes des TIC sont transnationales et ayant des sièges dans des paradis fiscaux, ce qui n’est guère appréciée dans toute l’Europe.

Les pays émergents, de leur côté, sont confrontés aux mêmes vents contraires, ils les ressentent peut-être plus fortement parce qu’ils sont plus jeunes. Leurs modèles de développement sont chevillés aux mêmes critères classiques, ils peinent à assurer la croissance économique et atteindre la répartition large de leur PIB. Mais, c’est aussi de ce côté-là que les « TIC » apportent une transformation perçue comme un bienfait.


- #GhostSec ou #OpISIS, les outils Internet du Daesh
- 57% des français, d’accord pour la surveillance d’Internet...
- Internet cherche émancipation en Chine

Les TIC agissent, de part le Monde, comme un vecteur de développement et de transformation sociale. Ils améliorent l’accès aux services de base, créent une connectivité par des réseaux dont la virtualité engendre une socialisation et surtout elles portent la création réelle de possibilités d’emploi.

L’Algérie déclarée à la 120ème position, alors que ces deux voisins la Tunisie à 81ème et le Maroc à la 78ème, est un démenti aux démagogues qui dirigent ce pays. Subissant aussi la fuite de sa jeunesse formée, car cette dernière se trouve parrainée par la médiocrité et l’autoritarisme, la faiblesse des TIC en Algérie démontrent la faiblesse économique et le retard social que les administrés vivent.

Répondre à cet article