POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Connexion Membre - ou - Inscription

Algérie : 7 terroristes arrêtés à In-Amenas, non loin de la Libye

Horde armée sur 3 véhicules tout-terrain, prise de qualité de l’ANP (armée algérienne).

 

mercredi 13 janvier 2016, par Damien Djamel Bouch’Raf

Coup de filet important des forces de l’ordre en Algérie, 7 terroristes ont été appréhendés vivants dans les zones sud du pays. Première du genre dans les régions du vaste Sahara de ce pays du Maghreb, une telle prise réalisée sans effusion de sang et lors d’une opération de très bonne qualité de l’armée. Elle révèle l’acharnement du terrorisme, avec une montée en puissance de la force publique.

Voir en ligne : Notre dossier : Algérie, In Aménas

A In Amenas de la 4ème Région Militaire, où s’est déroulée la plus grande prise d’otages qu’a connu le pays, dans un territoire qui a la particularité d’être à la limité de la Libye où le désordre a favorisé l’implantation des islamo-terroristes. Cette cette arrestation vaut inéluctablement plusieurs pistes. L’armée algérienne a donc arrêté, le même jour et d’un coup, sept (07) terroristes, suite à une embuscade tendue près de la localité de Hassi-Kiyout.


- Du Mali à In-Amenas, incursion pour diversion de Kamikazes d’Al-Qaéda
- Retour des travailleurs étrangers à In-Amenas
- Les milices libyennes et l’avenir de la région du Sahel.
- Algérie : génération d’islamo-terroristes qui veut à la SONTRACH

L’équipement dit long sur leur motivation et l’activité, ou bien la vie, que mène ce groupe. Selon le communiqué du ministère de la défense qui précise l’ouverture d’une enquête, du fait du nombre des 7 individus et de leurs moyens, il n’y a pas eu le moindre coup de feu.

L’impressionnant arsenal qui les accompagne a été saisi. Il se compose de quatre (04) pistolets mitrailleurs de type Kalachnikov, quatre (04) fusils à pompe, un fusil à lunette, une paire de jumelles, une importante quantité de munitions et également trois (03) véhicules tout-terrain, qui ont été récupérés.

Appréhendés suite à une embuscade tendue près de la localité de Hassi-Kiyout, un point d’eau, tel que le précise son nom : "Hassi" veut dire à la fois puits et source. C’est une première de réaliser une opération ayant les caractéristiques d’être importante, envers des islamistes armés. Précisément, ceux qui sèment la terreur au sahel, notamment au Mali et en Libye et viseraient l’Algérie.

Quotidiennement le travail de l’armée, pour la sécurisation des frontières, met la main sur des trafiquants de "détecteurs de métaux", de produits alimentaires, de drogues et d’essence. Des business permanents sont entrepris par les habitants des régions désertiques, une tradition économique qui est au cœur de l’approvisionnement des populations.

Sur «  l’embuscade  », terme employé par le ministère de défense algérien, peu de détails ont été donnés. Est-ce un hasard de planning ou des indications ont permis qu’elle soit tendue ? Dans la région du Sahel, c’est à l’Algérie qu’incombe la mission de mettre hors d’état de nuire un certain Mokhtar BelMokhtar, donné pour mort à plusieurs reprises.

Au total 8 arrestations et un dangereux terroriste abattu.

Mais une fois le profilage des 7 individus établis, il n’est pas probable que les enquêtes sur le terrorisme vont aller loin. Les terroristes ne parlent jamais de leur environnement. Un autre terroriste qui a été identifié, comme algérien recherché depuis l’année 1995, a été aussi abattu, la veille, dans la wilaya (préfecture) de Jijel. Où, le même jour, un 8ème islamiste armé a été pris avec son arme et 7 téléphones...

Le mutisme des "islamo-terroristes", sur leurs réseaux et hiérarchies avec lesquels ils ont des liens, est incassable, aussi bien en Algérie que dans le Monde. Le combat idéologique contre le mal islamiste, qui est la matrice de toutes les radicalisations, reste à réaliser.

L’Algérie a été rejointe par le reste du Monde dans la lutte contre le terrorisme. Ce pays a vécu, dans la solitude, la "décennie rouge et noire"... L’armée algérienne continue un travail qui consiste de se protéger, elle-même comme institution. Et d’éliminer l’insécurité qui nuit à l’intérêt national et collectif... La place du terrorisme dans le quotidien des Algériens a été énormément réduite ces dernières années, cependant des poches de criminels subsistent...

Participer à notre mini-sondage de moins d’une minute. Anonyme on peut exprimer, sans obligation, son opinion.

Sa question unique est : Qui après Bouteflika ?

Cinq choix ayant trait au profil, au parcours et à la personnalité du prochain président. ICI - MERCI

Répondre à cet article

UNE SERIE D'ARTICLES SUR LE MONDE DU TRAVAIL.

De notre rédacteur : T O U R E T.

Forum de discussion : Stress - Discrimination - Harcèlement et Suicide à cause du BOULOT