POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Connexion Membre - ou - Inscription

Les islamistes d’Ankara s’attaquent à la meilleure résistance, du PKK, contre ISIL

L’AKP d’Ergodan sur le glissement à la guerre civile en Turquie, charia oblige !

 

mercredi 5 août 2015, par Rebel Kazimir

Après l’attentat-suicide dans la ville frontalière de Suruç, il y a quelques semaines (20 juillet), qui a fait plus d’une trentaine de morts, la Turquie a officiellement rejoint la guerre contre l’ISIS. Chose obligée pour les islamistes qui dirigent à Ankara et contraire à ce qu’ils ont fait depuis 2011. Quand la révolte citoyenne en Syrie est devenue une guerre civile, avec les millions d’exilés que l’humanité n’a pas vu ces dernières années et des centaines de milliers victimes civiles, l’AKP d’Erdogan aiguillonnait à travers les frontières turques les combattants islamistes et assurait leur approvisionnement en armes...

Voir en ligne : Notre dossier : TURQUIE

Contrairement à ce qui est dit dans certains médias, l’essor économique en Turquie comme le développement du tourisme et de la production manufacturière date de plus d’une trentaine d’années. Il n’a jamais divorcé avec une modeste croissance économique avoisinant les 5% pendant ces dernières décennies.

La Turquie était à la 14ème position des économies performantes en 1990, le pays du Bosphore passe à bien en dessous de la 20ème place, avec l’arrivée de nombreux pays émergents. Mais la gestion islamiste des affaires, augmentée par la propagande ultralibérale et le système féodale des intégristes religieux..

Actuellement, l’économie turque dégringole. Et la politique de l’AKP qui a poussé à la tradition islamique, dans un pays où la modernité laïque a été agressée, se fragmente. Plus compliqué, les islamistes de Turquie préfèrent aller maintenant et rapidement à la guerre, pour brouiller davantage les choses dans une région très malmenée ces dernières années. Ils sont acculés à sauver leur pouvoir.

Nos articles liés à la situation politique en Turquie.
- Les Etats-Unis face au jeu de l’Arabie Saoudite et la Turquie en Syrie
- La défaite de l’AKP en Turquie : une rupture entamée

Nous avons rapporté que l’AKP n’arrive pas à former un gouvernement, alors qu’il perdu la majorité lors des dernières législatives. La situation s’aggrave pour les dirigeants, ils doivent choisir entre invitant un parti d’opposition à se joindre à un gouvernement de coalition ou bien organiser un nouveau vote anticipé pour tenter de retrouver la majorité. Une guerre dans de telles circonstances est utile pour un sauvetage.

La majorité des 32 victimes de l’attentat à Suruç étaient des Kurdes et des militants du PKK, selon les divers bilans. La parti séparatiste kurde, a proclamé un cessez-le feu en Mars 2013. Il a ses militants affiliés aux autres unités kurdes qui luttent actuellement contre ISIS en Syrie. Mais, comme nous l’avons précisé, les islamistes au pouvoir en Turquie ont ouvertement favorisé l’opposition de l’islamisme radical qui mène le "djihad" dans le pays voisin.

Les islamistes au pouvoir en Turquie et le glissement dans la guerre civile, une nature djihadiste prend le dessus.

Après l’attentat, du 20 juillet, nombreux Turcs ont blâmé le gouvernement de l’AKP, de ne pas protéger le pays contre le terrorisme, puisque par là transitaient les combattants islamistes venant du Monde entier, pour rejoindre le front syrien. Tandis que les Kurdes turcs ont accusé le gouvernement de complicité dans les attentats.

Les kurdes de Turquie affirment que le gouvernement de M. Erdogan a toléré des attaques ISIS, visant les Kurdes turcs. Parce que, d’une part, les militants d’ISIS combattent Bachar al-Assad comme un ennemi de la Turquie. Mais l’EI (Etat Islamique) et les autres organisations terroristes, d’autre part, empêchent les Kurdes de gagner du terrain en Syrie, qui pourrait les aider à créer une patrie kurde, encore plus grande dans la région.

Entre le 23 Juillet et 26 Juillet, 75 avions à réaction turques ont 155 sorties contre quelque 400 cibles du PKK. Alors que seule trois cibles ISIS ont été frappées ? Les responsables turcs ont finalement autorisé la coalition militaire conduite par les Etats-Unis qui mène des frappes visant Daesh, à utiliser les bases du pays et survoler leur territoire. Chose qui n’était pas vraiment nécessaire.

Mais le fin mot du comportement des islamistes où qu’ils peuvent exister dans le Monde, de l’AKP et d’ailleurs, est de sauver l’Etat Islamique créé sur des territoires à cheval entre la Syrie et l’Irak. Une expérience qui justifie un djihad !

Répondre à cet article

UNE SERIE D'ARTICLES SUR LE MONDE DU TRAVAIL.

De notre rédacteur : T O U R E T.

Forum de discussion : Stress - Discrimination - Harcèlement et Suicide à cause du BOULOT