POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Connexion Membre - ou - Inscription

Terroriste mauritanien opérant en Tunisie, arrêté en Algérie...

Recherché par 4 pays, Safiedine Al-Mauritani se repliait au Mali...

 

jeudi 23 octobre 2014, par jaco

Un grand personnage du terrorisme islamiste opérant en Afrique du Nord, recherché par la Mauritanie (son pays d’origine), l’Algérie, la France et le Mali, a été a été arrêté mi-octobre 2014 (mercredi 15), sur le tronçon de la route reliant Biskra à Ouargla, en Algérie. C’est dans une embuscade des plus réussies, que Safieddine al-Mauritani a été appréhendé comme un trophée de l’armée algérienne...

Ce n’est pas par hasard que nombreux pays dont les Etats-Unis, la France et du Monde reconnaissent la qualité du traitement que réserve l’ANP (l’armée algérienne) à l’islamo-terrorisme. Depuis la riposte à la prise d’otages et du site gazier de Tiguentourine en 2012 par le groupe "Les signataires par le sang", relevant de l’AQMI qui elle-même se revendiquait d’Al-Qaïda, la doctrine anti-terroriste algérienne est maintenant une recette.

L’armée algérienne a toujours mis le cap sur l’éradication des criminels issus de l’islamisme... Tout en laissant aux politiques à la tête de l’Etat, la mission de mener la mission réconciliatrice. Après l’épuisement de toutes les tentatives de récupérer les jeunes Algériens égarés ou absorbés au sein des hordes armées, pour imposer l’application de la charia islamique, il y a les histoires des terroristes étrangers qui traversent le pays...

Des monts Chaambni où il a la responsabilité sur la vie d’une trentaine de personnes, aux années du Nord-Mali...

La nouvelle arrestation de ce redoutable mauritanien, de son vrai nom Gllaf Abdelhak, âgé de 33 ans et originaire de la ville de Naama, dans le sud de la Mauritanie, donne idée de la complication géographique, pour croiser les déplacements des terroristes, dans le plus vaste pays d’Afrique. L’Algérie est ouverte par sa densité, ses frontières sont parmi les plus longues du Monde...

En effet, Safiedine Al-Mauritanie était visiblement dans son retrait de l’ouest tunisien, des monts Chaambni, quand il a été arrêté en plein Sahara algérien. Il dirigeait la Kabitat "Okba Ibn-Nafaa", qui opérait dans la région frontalière de l’Est-algérien et en plein territoire tunisien. Elle a récemment fait son allégeance à l’Etat islamique (ISIS).

Au moment de leur arrestation, un groupe hommes se dirigeait vers le nord du Mali, dans un véhicule à quatre roues motrices chargé d’armes, a rapporté le journal (langue arabe) El Khabar. Ils avaient l’intention de procéder à une opération terroriste, a déclaré une source de sécurité au journal, avant de continuer leur repli vers le sud.

... Un déplacement tombé dans une souricière de l’armée algérienne.

Al-Mauritani portait un passeport algérien falsifié et des fonds considérables. Ce terroriste, recherché par 4 pays, a rejoint al-Qaïda au Maghreb islamique en 2005. Il était, par le passé, à cheval entre les organisations du Maghreb et avait l’habitude de travailler avec Hamada Ould Mohamed Khairi, le leader mauritanien actuel du MUJAO.

Avant de s’installer avec des Tunisiens au Nord-Est de l’Afrique, il était entouré d’un noyau qui se déplaçait comme un électron-libre, avant 2012, au nord du Mali. A l’époque, il avait fréquenté le terroriste algérien, déjà tué, Abdelhamid Abou Zeid à la tête de la brigade Tariq ibn Ziyad, la première de l’ex-GSPC à avoir de s’installer au sud de l’Algérie.

Dans le contexte libyen et malien, les traversées du territoire algérien sont fréquentes. L’armée algérienne a porté un coup dur dernièrement aux trafiquants et a mis le grappin sur plusieurs passages de groupes terroristes. Alors que sur le plan diplomatique, l’Algérie mène les bouchées doubles pour apaiser le nord du Mali et la Libye.

Répondre à cet article

UNE SERIE D'ARTICLES SUR LE MONDE DU TRAVAIL.

De notre rédacteur : T O U R E T.

Forum de discussion : Stress - Discrimination - Harcèlement et Suicide à cause du BOULOT