POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Al-Baghdadi de l’Etat islamique donné pour abattu



La rumeur, les bilans des frappes de drones ne peuvent être dressés


lundi 8 septembre 2014
par Azouz Benhocine


Depuis l’après-midi du 1er samedi de septembre, la mort d’Abu-Bakr El-Baghdadi circulait comme une nouvelle d’actualité que seuls les réseaux sociaux d’Internet, peuvent produire. Photo à l’appui et malgré le partage, l’information est restée sans éclat et peu crédible. L’homme s’est déclaré à la tête d’un califat pour les croyants, ce qui est divin peut-être, mais peu protecteur…

Voir en ligne : Notre dossier : EIIL - ISIS - DAASH

L’une des sources irakiennes IRAQI-NEWS qui a mis en ligne, au conditionnel, comme POPULI-SCOOP cette info.

Pour vérifier une telle information, il faut être avisé du cœur, ou depuis les hauts arcanes, de la nouvelle nébuleuse de l’Etat islamique. Même la photo (celle illustrant ce sujet) qui a circulé, laisse une bonne part au doute. Elle montre un homme, barbu, certainement mort (ou endormi) et ressemblant au chef du Daesh (ISIS ou EIIL) qui s’est déclaré Calife des croyants.

Prétendument tué par des frappes aériennes des États-Unis avec trois principaux membres de l’ISIS et de ses gardes rapprochés, dans la ville de Mossoul, le terroriste le plus recherché du Monde est donné pour mort.

Mossoul sert actuellement à Abu-Bakr El-Baghdadi de capitale d’un pseudo Etat déclaré sur les territoires à cheval entre la Syrie et l’Irak, ce qui fait que la révélation se développe.

Le suspens mérite bien la chandelle dans une telle situation. La mort des trois membres supérieurs et l’aide d’Al-Baghdadi a été confirmée par un responsable de la sécurité irakienne lorsqu’il a été interrogé par NBC Nouvelles jeudi. Ce dernier a même donné la précision du nom Abu Hajar Al-Sufi, comme l’homme de l’entourage du chef du Daesh.

Les frappes de drones américains ont eu lieu depuis déjà des semaines. Dans la nuit du vendredi au samedi et auparavant elles ont été faites à Mossoul, disent aussi certaines sources, sous couvert d’anonymat. Elles ne taisent pas cette information invérifiable et controversée, qu’Al-Baghdadi a été touché.

Les américains ciblent à travers tout le nord de l’Irak les factions disparates de l’organisation. Les échanges sur les réseaux sociaux rajoutent fr l’excitation. La géographie est fixée, les 3 chefs de l’organisation ont été abattu à Tal Afar, une ville à l’ouest de Mossoul.

La chaîne-TV « Al-Arabya » a cité le ministère irakien de la Défense qui a aussi soutenu que l’individu proche d’El-Baghdadi avait été tué. De son côté le colonel Steve Warren, porte-parole du Pentagone, n’a pas pu confirmer aucun des décès cités en accompagnement de la photo qui ne peut être authentifiée, comme ayant vraiment le visage de l’intéressé, avec du sang...

L’officier américain a précisé que les chefs d’ISIS n’avaient pas été ciblés. Mais il a ajouté que si les dirigeants EIIL sont intégrés "à l’intérieur des troupes de criminels, ils sont susceptibles d’être tués."

Un certain nombre d’organes de presse et des sites Web ont publié la photo équivoque ainsi que la nouvelle de la mort d’al-Baghdadi, suite à des frappes aériennes américaines. Certains médias saoudiens attestent qu’Al-Baghdadi a été transféré en Syrie, et c’est là qu’il a rendu l’âme, après des blessures de frappes.

Il est maintenant impossible prétendre qu’Al-Baghdadi a été tué. Les vérifications d’experts de la photo sont au travail. Et vu l’état de la sécurité et du fonctionnement de la communication dans la région occupée par ISIS, il est difficile de croire que le chef de la plus puissante organisation terroriste du Moyen-Orient (intéressant l’OTAN) est déjà mort...

Cependant, depuis l’exécution des deux journalistes James Folley puis 2 semaines plus tart Steven Sotloff, les Etats-Unis livrent leur deuxième guerre contre les organisations terroristes, après Al-Qaïda...

Répondre à cet article