POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Connexion Membre - ou - Inscription

Dalaï-Lama persona-non-grata en Afrique du Sud

Pion des pays atlantistes, visa d’entrée au pays de Mandela refusé au charlatan tibétain

 

vendredi 5 septembre 2014, par Rebel Kazimir

Les chefs spirituels tibétains annulent leur voyage en Afrique du Sud, après s’être vu refuser l’entrée pour la troisième fois en cinq ans. Ils sont au nombre de sept, et leur leader le Dalaï-Lama à la tête de cette délégation, lui-aussi prix Nobel de la paix, devait assister au 14ème sommet mondial des titulaires de la même distinction. C’est une 6ème fois qu’il essuie ce même rejet, à lui seul.

C’est la personnalité mondialement connue qui s’est mise ouvertement à la solde des pays hégémoniques, les occidentaux, qui parlent au nom de la communauté internationale.

L’information a été révélée par « Cap-Time », un journal sud-africain, avec pour source Nangsa Choedon la représentante permanente du gouvernement religieux du Tibet en exil, installée au pays de Mandela, depuis avril 2014.

Ce rejet est motivé par la crainte de mécontenter le gouvernement chinois, avec lequel les autorités d’Afrique du Sud entretiennent de très bonnes relations et une solidarité sans failles. Aussi, l’alliance des BRICS avance à une meilleure consolidation, face à l’adversité dont est actuelle victime la Russie.

La demande de visa a été dés refusée à la délégation tibétaine à plusieurs reprises. Donc ce n’est la 1ère fois. Voilà donc une 6ème, et la 3ème pendant ces cinq dernières années, que le dalaï-lama n’est pas autorisé d’entrer en Afrique-du-Sud. Aucune une confirmation écrite n’a été reçue, mais le chef spirituel qui a décidé d’annuler son voyage.

Dalaï-Lama, prophète envoyé aux communistes La demande de visa, comme d’habitude, a été déposée auprès du haut-commissariat d’Afrique du Sud en Inde et émise par le bureau du dalaï-lama au pays de Gandhi. Cependant, même sans qu’aucune réponse écrite n’ait été fournie à la demande qui a suivi la voie normale, ce voyage est annulé.

Le sommet annuel des détenteurs du prix Nobel se tient au Cap le mois prochain, d’octobre. Les autres lauréats ont averti, y compris l’archevêque anglican Desmond Tutu, ne peuvent pas se réunir si le Dalaï Lama n’est pas autorisé à entrer dans le pays, selon le journal sud-africain.

En 2012, un tribunal sud-africain a statué que les autorités sont dans l’illégalité en refusant d’accorder au dalaï-lama un visa pour un voyage 2011, afin de célébrer le 80e anniversaire de Desmond Tutu.

Contrairement à la présentation des pays occidents qui marquent une hostilité fréquente et incessante à l’égard de la Chine, le dalaï-lama revendique actuellement une réforme institutionnelle pour une autonomie accrue pour le Tibet. Mais son véritable projet, largement soutenu par les pays atlantistes et surtout les USA, est séparatiste.

Vivant en exil depuis 1959, ce charlatan n’a pas accès à nombreux pas du Monde, à l’instar des responsables israéliens, comme autre exemple. Quand il a été accueilli en Afrique du Sud en 1996 et s’est entretenu avec Nelson Mandela, la déclaration de persona-non-grata lui a été faite depuis.

Mais en 2009, le gouvernement a maintenu le refus de l’entrée en Afrique du dalaï-lama, pour assister à la même conférence des titulaires d’un prix Nobel paix. A l’époque, il a été soupçonné de faire, de la Coupe du Monde 2010, sa tribune.

Répondre à cet article

UNE SERIE D'ARTICLES SUR LE MONDE DU TRAVAIL.

De notre rédacteur : T O U R E T.

Forum de discussion : Stress - Discrimination - Harcèlement et Suicide à cause du BOULOT