POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Madagascar : la peste bubonique frappe encore



Plusieurs cas mortels dans un pays livré à la gabegie


mercredi 11 décembre 2013
par Hugo Mastréo


Une épidémie de peste bubonique a été signalée dans un village du Madagascar, situé près de la ville du nord-ouest de Mandritsara. Appelée aussi la peste noire, quand elle a tué environ 25 millions de personnes en Europe pendant le Moyen Age, c’était entre la moitié et le 1/3 de la population du vieux continent. Elle est maintenant rare, mais reste une maladie mortelle .

Le Comité international de la Croix-Rouge a mis en garde en Octobre que Madagascar était à risque d’une épidémie de peste. L’année dernière (2012), on a enregistré au Madagascar, un total de 60 décès dus à la bubonique.

C’est aussi le nombre le plus élevé enregistré dans le monde. L’Institut Pasteur du pays a confirmé, mardi 9 décembre 2013, que les tests prélevés-sur les corps de 20 habitants décédés, dans ce village, ont montré qu’ils étaient morts de la peste bubonique.

MADAGASCAR

La pandémie est localisée, d’après les agents de la santé publique qui sont maintenant présents dans la région, qui est aussi reculée et enclavée, pour enquêter.

PDF - 79.4 ko
qu’est ce que la peste bubonique

Ce sont les prisonniers de l’île qui sont généralement les plus touchés par la peste bubonique au Madagascar. Elle se propage dans le milieu carcéral en raison de mauvaises conditions d’hygiène.

La peste bubonique est la forme la plus fréquente de peste en milieu naturel, où se côtoient humains et animaux. Elle fait suite à l’infection par la piqûre de la puce généralement d’un rat ou d’une espèce particulièrement parmi les rongeurs qui sont infectés.

Quand elle se déclare d’abord chez les rongeurs, elle tuent à grande échelle. Les puces perdant leur hôte recherchent d’autres sources de sang, contaminent l’Homme et les animaux domestiques.

Répondre à cet article