POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


LE SRAS SUR DES CHAMEAUX DU QATAR



Le Coronavirus installé au Moyen-Orient


vendredi 29 novembre 2013
par jaco


Avec son déplacement vers la région du Moyen-Orient dès l’année 2012, quand il a été détecté en Jordanie, puis la mort d’un français ayant séjourné en Arabie Saoudite au début de l’année 2013, le « Coronavirus » semble être maintenant en escale prolongée dans cette région à cheval entre l’Afrique, l’Asie, l’Australie et l’Europe.

Voir en ligne : Dejà sur POPULI-SCOOP - Coronavirus : l’essentiel sur un mystérieux

En Chine en 2002, le Coronavirus a semé une panique, quand il a soupçonné de provenir de volailles. La majorité des gens vivaient avec des masques sur leurs visages. Pour quelques 8000 cas identifiés, 774 ont décédé, ce qui représente environ 9% et le classifie comme foudroyant.

Les dernières données le rendent encore plus mortel, plus d’un tiers des 160 cas humains signalés ont entraîné des décès. Ces victimes ont pour la plus part séjourné au Moyen-Orient.

Ses symptômes ont été établis, et le substantif « SRAS » ou « syndrome respiratoire aigu » désignent leurs caractéristiques. Ce redoutable virus, communément grippal, reste un mystère pour les scientifiques. A part l’observation de sa volatilité, du fait de sa prolifération chez l’Homme et les animaux, aucune barrière ne peut en amont limiter sa propagation.

Les autorités sanitaires du Qatar ont annoncé, mercredi 27 novembre avoir identifié les premiers cas de ce syndrome respiratoire dans les chameaux. L’énigme de la transmission sur trois chameaux, a poussé de mener une enquête. Ces 3 cas relèvent d’un troupeau de 14 têtes dont la grange a été en contact avec deux personnes ayant contracté le coronavirus du SRAS par le passé.

Ces investigations ont été menées en collaboration avec la population qatarie par les responsables de la santé des animaux, soutenus par des chercheurs des Pays-Bas et de l’Organisation mondiale de la santé. Elles révèlent que les autorités sanitaires de l’Arabie saoudite ont récemment découvert un chameau appartenant à un homme Djeddah qui était, lui aussi, tombé malade du virus.

Remontant les signalements, auparavant des chameaux d’Oman, d’Egypte et des îles Canaries avaient déjà montrés avaient été atteints d’un virus étroitement apparenté au même SRAS.

Depuis la mi-2012, les scientifiques ont cherché à trouver l’origine du virus. La plupart pensent que les chauves-souris sont le coupable, et delà il se propage depuis les animaux aux humains. La majorité des cas ont été en Arabie Saoudite, mais d’autres cas ont fait leur apparition en Jordanie, Koweït, Qatar, Oman, la Tunisie, les Emirats Arabes Unis et plusieurs pays d’Europe occidentale.

Répondre à cet article