POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Accueil du site > TECHNOLOGIE, INTERNET, PERFORMANCES INCLASSABLES > Initiative 2045, prolongation de la vie dans un être non biologique (...)

Initiative 2045, prolongation de la vie dans un être non biologique !



L’avatar qui ne frauderait pas avec l’original.


mardi 18 juin 2013
par N.E. Tatem


Jamais un projet aussi fantaisiste a autant trouvé d’échos et d’intéressements que celui de ce jeune russe, Dmitry Itskov, devenu millionnaire avec Internet ce qui n’est déjà pas à portée du 1er venu. Âgé 32 ans, il est un entrepreneur ayant fait une réussite dans les médias, qu’on qualifie pompeusement de magnat, il propose « l’Initiative 2045 » où le loufoque se dispute à un savoir convaincant.

Créer un humanoïde qui prolongerait la vie serait une idée farfelue, si elle ne rejoigne pas « les trois concepts » actuellement à la pointe des réflexions philosophiques et des ambitions technoscientifiques : robot, clone et avatar. C’est encore de la science-fiction, mais être au devant de ses semblables, passe toujours pour un rêve utopique.

Rejointe par 23 éminences, 30 selon le New-York Times, russes, américaines, anglaises et canadiennes, d’ailleurs assez proches de son projet, « l’initiative 2045 consulter le site » consiste à créer une machine qui recèle une copie conforme d’un humain donné, afin de prolonger, après la mort, l’existence que recèle toute personne.

Partant des automatismes technologiques dont bénéficient de nos jours les handicapés physiques, la reconstruction d’un humanoïde pouvant poursuivre une vie à la place d’un individu, a pour échéance l’année 2045 comme objectif lié à l’âge de l’initiateur.

Recomposer tous les mécanismes des organes opérationnels du corps humain, pose l’énigme du cerveau qui semble être plus compliquée que celle du cœur, où il est question d’un pompage de l’oxygénation, ininterrompue et basique, via le sang. Même le sentiment habiterait ailleurs.

Dmitry Itskov, porteur du projet "Initiative 2045" Déjà que l’immortalité, voire le prolongement de l’espérance de vie, qui préoccupe la médecine et l’essentiel de la complexité du corps humain, est lié au bien-être. Voilà que la continuation est imaginée à travers une machine complexe qui reprend, avec des sous-machines, le corps et toutes fonctionnalités, y compris ses croyances spirituelles.

La fusion de l’être humain avec la technologie est désormais irréversible, et elle ne cesse de marier le virtuel et la réalité physique. Donc l’assemblage des éléments, dont déjà font usage les tétraplégiques en actionnant par l’esprit des bras articulés, qui font une personne est un sujet saisissant !

Devançant ses soutiens, Dmitry a déjà réservé 3 millions de dollars de sa fortune à son projet. Comme il a persuadé des scientifiques de prestigieux centres universitaires et des leaders de grandes entreprises activant dans les hautes technologies.

S’il ne sera pas, au début de la mise en place des matériaux faisant fonctionner des avatars reproduisant les humains, à portée de tous du fait du coût, la modernisation technologique a déjà rendu démocratique la possession d’ordinateurs et de nombreuses machines coûteuses à leur naissance…