POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


L’ISLAM FACE A LA réalité.



Ma vérité sur l’islam actuel !


mercredi 12 juin 2013


Un peuple libre, c’est un peuple qui ne se réfère à aucune idéologie, qu’elle soit religieuse ou même politique, puisque embrasser une idéologie quelconque c’est perdre sa liberté et son pouvoir d’action. Car l’idéologie n’est qu’une entrave à la liberté d’agir en toute indépendance. Or, l’idéologie religieuse est une calamité pour un peuple qui se veut libre et florissant…

Voir en ligne : TOUS Les articles du Dr Mohamed Sellam sur POPULI-SCOOP

L’islam versus occident

On ne cesse de débattre de l’islam et de son impact sur la société, en le comparant le plus souvent à d’autres religions et en particulier le christianisme… Or entre l’islam est une religion imposée de façon coercitive depuis des siècles, et le christianisme une religion acceptée de gaieté de cœur sans usage de la force. La différence est claire et limpide, et ne peut être l’objet de doute… L’islam, tel qu’il est dans le texte coranique, se balance entre la clémence et la dureté, entre des menaces apocalyptiques et l’esprit de mansuétude…

Mais dans sa généralité, l’islam est perçu comme strict, rigoureux et ne transige pas aisément avec règles et les devoirs qu’il avait tracés et imposés dans sa ligne directrice à tous ses adeptes…

L’islam est-il une culture à revaloriser… Les exégètes de l’islam sont allés trop loin dans leurs cogitation et interprétations du texte coranique…

Pour vous rendre compte de la rigueur de l’islam ,de son intransigeance incoercible, il suffit de voir la structure de la chariâa et les lois qui en dérivent… L’islam campe sur un état apathique… stimule l’inertie sociale et la paralysie de l’esprit humain …En ce sens qu’il n’évolue pas lui-même et pâtit en quelque sorte dans un marasme statique…

Or l’islam, en tant que culture non-évolutive, peut néanmoins être revalorisée dans son contexte général, c’est-à-dire par le moyen de sa remise en question impérative et incontournable. Il faut pour cela tenter d’y insuffler un esprit d’évolution qui transcende son état actuel. Une revalorisation de son contenu théologique qui fera sortir le texte de son statut statique à un statut en pleine évolution, en faisant table rase de toutes les scories ineptes et saugrenues qui sont anachroniques et inadaptables aux mœurs de notre temps…

Expurger le texte de tous ces éléments étrangers ne répondant pas à l’esprit d’une société moderne c’est dans cet objectif que les théologiens doivent s’atteler à remodeler le coran et lui inoculer une nouvelle vie pleine de sens et de logique.

Ne peut-on pas dire que tout est problème d’éducation ?

L’éducation est le fondement de l’entité de l’être… Plus on inculque à l’enfant des choses de caractère religieux, plus il montre une propension manifeste à ce phénomène… Or, le religieux devient pour lui un facteur primordial dans l’évolution de sa personnalité… C’est ainsi que si le religieux a une tendance nihiliste, s’il véhicule un virus destructeur, l’enfant se comportera plus tard comme une machine pour agir en fonction des directives émanant des prédicateurs religieux propageant insidieusement les semences de la haine, de la discorde et de la violence…

Donc, il est de bon ton de dire à bon escient que l’éducation religieuse influe de façon déterminante sur la formation de la personnalité du citoyen… C’est l’aliénation mentale érigée en système monolithique pour former enfin de compte toute une génération de jeunes répondant aux tendances religieuses extrémistes qui préconisent ouvertement l’usage de la violence comme principe directeur de leur manière de penser… D’où on peut dire que pour que le peuple tunisien sorte de l’ornière religieuse,il est impératif d’imposer une nouvelle forme d’apprentissage religieux plus souple, plus conscient et plus explicitement en rapport avec le mode de vie d’une société en pleine expansion.

Une société à laquelle nous travaillons inlassablement pour lui garantir les bases réellement pragmatiques et authentiquement indépendantes loin de toute forme de chauvinisme religieux radicale et nihiliste … Un peuple libre ; c’est un peuple qui ne se réfère à aucune idéologie , qu’elle soit religieuse ou même politique, puisque embrasser une idéologie quelconque c’est perdre sa liberté et son pouvoir d’action, car l’idéologie n’est qu’une entrave à la liberté d’agir en toute indépendance.. Or, l’idéologie religieuse est une calamité pour un peuple qui se veut libre et florissant…

Dr Mohamed Sellam

msellam83@yahoo.com

Portfolio