POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Identifier les "alertes rouges" des offshores

#OffshoreLeaks : méthodes d’enquêtes et révélations.

jeudi 25 avril 2013
par N.E. Tatem


Le déballage d’"Offshoreleaks" continue depuis qu’un disque dur informatique est tombé entre les mains de l’ICIJ (Confédération Internationale des Journalistes d’Investigations). La gouvernance, la régulation, l’infraction et les dessous des dernières révélations des banques suisses. - SITE de l’ICIJ donnant des articles accusateurs.

Voir en ligne : Notre précédent sujet sur les #OffshoreLeaks

L’outil de mémorisation où sont enregistrés pas moins de 2,5 millions données (adresses, passeports, noms de sociétés, émails, relevés de compte, noms de personnes…) concernant le système banquier suisse, a été exploité par le collectif de journalistes de la confédération -ICIJ-.

La documentation numérisée, étaye comment le système capitaliste en entier s’offre des richesses dans les paradis fiscaux. Qui, eux sont toujours de plus en avides de capitaux, sans tenir compte de leur provenance et de la manière dont ils sont utilisés.

Le disque dur a transité, dans l’espoir de tomber entre de bonnes mains, par l’Australie, le pays de Julian Assange, le fondateur de " Wikileaks" et de « Megapload », le site d’échanges de fichiers entre membres d’une communauté d’internautes. Celui qui a été investi par la police pour téléchargements illégaux et en infraction aux droits d’auteur.

Hervé Falciani - Notons qu’un employé d’HSBC, a remis à l’ancien ministre des finances sous Sarkozy, Eric Woerth, une liste de 3000 noms, plus connu avec : "Les fichiers Falciani", de citoyens français s’adonnant à la fuite des capitaux via, des comptes de la banque qui l’employait... Ces évadés fiscaux n’ont jamais été rendus publics, de même les actions de sanctions ou de poursuites restent inconnues.

L’employé en question est maintenant sous menaces, vit grimé et clandestin en Espagne. Alors que la chambre commerciale, financière et économique de la Cour de cassation a estimé mardi 31 janvier 2011 que les fichiers HSBC ne pouvaient être utilisés comme preuves par les enquêteurs.

Un arrêt a confirmé l’ordonnance du 8 février 2011 de la cour d’appel de Paris. Pour la France, ce fut le cas de BNP-Paribas et du Crédit Agricole au moins jusqu’en 2010.

En cette circonstances aussi, il convient de préciser que « leaks » signifie en anglais « Fuites ». A partir des fuites, en réalité, travaillent les journalistes qui les quêtent incessamment pour les happer… Wiki-Leaks puis Offshore-Leaks et maintenant Offshore-Alert

Une conférence sera donnée à plus de 200 participants, par les membres de l’ICIJ du 5 au 7 mai à Miami (Floride), pour exposer les pratiques occultes des sociétés offshores. Elle porte l’intitulé de Offshore-Alert. Cet exposé fournit aux participants des informations, sur la finance internationale qui les aideront à prendre des décisions plus éclairées.

Qu’ils soient clients (c’est-à-dire les détenteurs eux-mêmes de gros capitaux) qui se questionnent de l’usage qui est fait de leur argent, leurs fournisseurs de la prestation en orientation de l’investissement ou bien des enquêteurs de produits et services financiers : des explications utiles.

Les compagnies créées à l’étranger, par des personnes ayant des capitaux, se canalisent sur le système financier et les investissements spéculatifs essentiellement. Elles sont socialement domiciliées dans les paradis fiscaux, pour que les riches financiers échappent aux impôts des pays dont ils sont ressortissants.

Un tel sujet intéresserait certainement les Etats qui désirent maîtriser leur fiscalité, notamment celle en provenance de leurs citoyens fortunés. De même que pour les juristes, il s’agit aussi d’un sujet qui permet de comprendre les pratiques des financiers internationaux.

PDF - 3.3 Mo
Plaquette Conférence #OffshoreAlert
Programme de la conférence du 5 au 7 mai à Miami, sur les OffshoreAlert

Lors de cette conférence, deux cas d’escroqueries relevant du système de Ponzi, c’est-à-dire qui à échéance sert à berner aussi les détenteurs de capitaux pour les détrousser de leurs dollars, euros, livres et…

Le système Ponzi est la plus connue des escroqueries. Il s’agit de fonds d’investissement, qui sont des chaînes de placement de capitaux, où les nouveaux investisseurs donneront des bénéfices aux placements des précédents...

SITE de l’ICIJ donnant des articles accusateurs.