POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques  Nos sujets : COVID-19.  ICI Vérifions les infos.

Accueil > High-tech / Sciences > TECHNOLOGIE, INTERNET, PERFORMANCES INCLASSABLES > Data-Science : une discipline à la recherche d’anticipation

Data-Science : une discipline à la recherche d’anticipation

Modéliser l’incertitude avec la théorie de l’information

vendredi 7 août 2015, par N.E. Tatem

Considérée comme la plus récente parce que née avec les premières années du 21è siècle, la "data-science" (sciences des données) est une discipline universitaire déjà étudiée. Elle est aussi une profession de quelques spécialistes. Associant des savoirs de pointe, comme les maths et l’informatique, cette chaire fait des statistiques un enseignement qui les rend d’une utilité insoupçonnée. En France, la première rentrée universitaire du genre aura lieu en septembre 2015, auprès de l’Université Paris-Saclay.

Hérésie dans l’exploitation des statistiques ou étude d’éléments indicateurs qu’Internet accumule toutes les secondes, un nouveau savoir hautement élaboré est en plein essor. Depuis que le Net est la culture multiforme adoptée par l’humanité, un trésor circule sur la toile qui symbolise aussi la mondialisation, il suffit d’en faire bon usage. Mais, cette science n’est pas à portée du novice et du premier venu, sans une maîtrise des mathématiques et de l’informatique : deux casse-têtes à certaines catégories de cervelles que de générations.


- La CIA tue selon les "métadonnées" collectées par la NSA
- L’Algérie : données reluisantes jusqu’à 2013.
- ADN : le séquençage bientôt pour tous
- Une aide du Cloud de Google pour vaincre l’autisme.

Socialisation, business et recherches scientifiques ont un besoin bien identifié. C’est un vrai marché disponible et attendant d’être assouvi, les projections dans les lendemains qui se vérifient scientifiquement à partir des données profilées pour la bonne décision. Ces travaux de la « Data-science » se vendent aux institutions qui désirent suivre leurs clientèles ou bien suivre leur communauté. Chose largement vérifiée, les opérateurs économiques qui utilisent les données s’en sortent mieux.

Ce que certains spécialistes appellent « la science des données » connait actuellement un élan fulgurant d’intéressement, de structuration et de sophistication. L’exploitation des résultats d’activités antérieures permet d’anticiper l’avenir, cette nouvelle doctrine dédiée à une connaissance qui se précise, n’a jamais été autant mise au devant. Mais faut-il pouvoir trouver ces traces, les avoir à sa disposition, les traiter et en tirer des prévisions ? En instruction de qualité innovante, pas de place à la facilité.

Être informé a toujours été une arme absolue, pour agir en connaissance de cause. Le Data-journalisme, par exemple, est l’investigation qui utilise les données. Une méthode innovante qui raconte des histoires pointues et enrichies de détails.

Dans certains cas, comme la consommation des somnifères, le journalisme des données indexe les ventes de ces traitements médicaux au recensement des patients. Elle propose l’adéquation d’une industrie avec son commerce et ses usagers, pour améliorer la fluidité de ces 3 phases. Ce médicament classé en catégorie de délivrance sur ordonnance, fait l’objet d’enquêtes journalistiques. Ces dernières sont sur les trafics dans plusieurs pays. Quant à « l’évaluation du risque » ou bien les prévisions météorologiques, les données sont la meilleure source préventive.

Permettant d’établir des programmes et de fixer des actions en anticipation de l’avenir, l’étude du parcours d’un sujet quelconque sert à déterminer son destin. Savoir que les classiques statistiques, une fois judicieusement recueillies et utilisées, sont la matière première de la logique que les calculs agencent à dessein d’améliorer la vie des sociétés.

- Mais sont-elles accessibles, ces données construites à partir d’enregistrements ?

- Sinon où les chercher pour en disposer ?

- Comment leur appliquer l’algorithme mathématique nécessaire ?

- Comment les présenter aussi à une demande précise ?

La pratique de « la science des données » est encore balbutiante, mais l’engouement des précurseurs ne cesse de grandir. Des recherches récentes montrent que 70% des agents de marketing ne peuvent quantifier l’impact de leurs campagnes numériques. 84% ne peuvent pas comprendre l’effet de la communication de la marque qui les emploie pour interagir dans les médias sociaux. Et 70% des chargés de projets de marketing ne font pas usage des données disponibles.

Cette étude de l’ère digitale n’épargne aucun pays, seules les économies qui en sont munies de programmes de marketing en sont donc explorés. La catastrophe est donc plus sombre chez les entreprises qui vivent à t tons avec leur marché.

Une image des outils technologiques, mathématiques et autres connaissances qui constituent la "science des données".

DataScienceDisciplines.png
« ?DataScienceDisciplines ? » par Calvin.AndrusTravail personnel. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons.


Voir en ligne : Notre dossier : science technologie Internet ADN

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.logo


Populi-Scoop lancera prochainement une formule de rémunération des ses rédacteurs. Inscrivez-vous via le formulaire de CONTACT.

Prenez des e-books gratuits.Offre
Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Soutenir par un don