POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Entre Talibans et USA, parents et enfants : deal et fausses négociations pour l’Afghanistan !



Le peuple afghan meurtri par les musulmans au service des USA, le Qatar toujours facilitateur des crimes.


mercredi 13 mars 2019
par Rebel Kazimir


Des négociations entre les Etats-Unis les Talibans qui ont commencé réellement en janvier 2019 ont pour le but pas surprenant... Les Talibans promettent que les groupes terroristes internationaux ne se serviraient pas du territoire afghan et les États-Unis acceptaient de retirer leurs forces. Mais chacun ment à l’autre. Il jamais été question, pour les deux parties, de laisser ce peuple martyrisé de vivre en paix et la dignité...

Voir en ligne : Notre dossier Afghanistan

La dernière version de ce dialogue entre terroristes islamistes et leurs maîtres américains qui les manipulent contre l’athéisme et dans le printemps arabe, se déroule à Doha. Les négociateurs américains et talibans ont atteint d’un pseudo accord de paix. Les militants éviteraient donc les terroristes internationaux de se baser en Afghanistan, le sanctuaire. En échange le retrait des forces américaines.

Il n’y a jamais eu de plus faux ! Et les médias en parlent bêtement ou avec complicité. Même qu’aucune des deux parties n’a fait état de progrès sur la résolution du refus des Taliban de négocier avec le gouvernement de Kaboul. Les terroristes affirment que le gouvernement soutenu par l’Occident est une "marionnette" américaine qui doit être renversée. Un pion désire remplacer un autre au service des Américains...

- L’Afghanistan nouveau Vietnam pour les Etats-Unis 30 juillet 2016

Les gouvernements américains voulaient depuis longtemps quitter l’Afghanistan. Celui d’Obama comptait un retrait de la plupart des forces militaires américaines en 2013 et 2014. Cet objectif a été annulé avec l’avènement d’un État islamique, sur les territoires à cheval entre l’Irak et la Syrie. Il était aussi aux portes de Bagdad, un autre pays attaqué après les attentats attribués à Al-Qaïda.

De vastes régions de l’Afghanistan sont entre les mains des talibans. Aucun engagement du président Donald Trump ne s’est jamais déterminé pour laisser ou retirer les troupes des USA. En décembre 2018, le locataire de la Maison Blanche cita 7 000 soldats américains, réduisant ainsi de moitié les effectifs en Afghanistan. Mais jamais exécuté. Des négociations, si !

Des pourparlers entre parents et enfants ressembleraient beaucoup à celles des Etats-Unis avec les Talibans Afghans. Ces derniers est une structuration nébuleuse et barbaresque, apprêtée pour la prise du pouvoir, dans le chaos de la chute du dernier régime laïc en 1989.

Les factions qui ont succédé au communisme à Kaboul ne se permettaient même pas de souffler de la dévastation programmée. Ils la continuaient en, chaque jour, saccageant les moindres briques qu’ils trouvent une sur l’autre pour faire des édifices.

- Le plus grand terroriste algérien court toujours et, grâce à l’impunité, publie ses aveux 10 février 2019

Et les hommes armés et harangués de versets coraniques massacraient, sur leur périple mortifère, ceux qu’ils croisent sans qu’ils leur fassent allégeance. Les djihadistes venus des mosquées du Monde entier combattaient l’idée qu’une fille afghane aille librement à l’école ou qu’une ville ait une de projection cinématographique.

En octobre 2001, les Etats-Unis après avoir compris que leur adultérin rejeton qu’ils ont enfanté avec l’Arabie Saoudite, Oussama Benladen, avait organisé les frappes du 11 septembre. Les actes étaient encore d’une fraîcheur qui pousse à la guerre et le déclenchement de l’invasion qui accroît la guerre.

Ces fausses négociations, à Doha au Qatar, espèrent la fin d’une guerre que les deux parties veulent aussi. C’est la plus longue série de pourparlers de paix entre les Etats-Unis et les Talibans. 16 jours de discussions, on s’imagine leur contenu, qui se sont terminés par de "vrais faux progrès". Sans accord sur le retrait des troupes d’Afghanistan. Et sans moindre conditions de paix.

Australian-Afgan Army patrol April 2010.jpg
Par ISAF Headquarters Public Affairs Office from Kabul, Afghanistan — Partnering with Afghan Forces Pays Dividends in Southern Afghanistan , CC BY 2.0, Lien

Répondre à cet article