POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


OLDELAF : prometteuse variété.

Oldelaf et Monsieur D. ou le concert qui lutte contre l’ennui.



Chants joyeux à écouter sans modération.


jeudi 22 novembre 2007
par Audrey Nayy


Sceaux, 20heures ; le 27 octobre dernier, le groupe montant de la scène française Oldelaf et Monsieur D. donnait une représentation dans la ville de Sceaux, en région parisienne. Le succès est garanti.

Voir en ligne : Le site OLDELAF et Cie.

La scène, un duo à trois :

Oldelaf (Olivier Delafosse) et Monsieur D (Frédéric Vaysse) sont les deux membres de ce groupe original. Ils collaborent sur scène avec Pépito Valdez (Alexandre Zapata, membre du groupe les Petites Bourettes). Ces trois grands enfants accomplissent un grand travail scénique avec bien peu de choses. Deux guitares, un ukulélé et une poubelle-bassine. Quand d’autres ont besoin d’effets sonores et visuels pour améliorer leur spectacle, eux n’ont besoin que d’une scène et le spectacle commence.

Des mélodies tantôt enfantines, tantôt poétiques font tout le caractère de ce groupe. Tous les âges sont réunis pour écouter les fabuleux jeux de mots des artistes, les situations insensées et hilarantes mais qui pourtant rappellent des moments de la vie quotidienne. Ces thèmes sont tournés au ridicule et stéréotypés pour notre plus grand plaisir : un séjour au ski avec la chanson « Tire-fesses » extrait de leur premier album « Chansons cons », ou bien une fiente de pigeon qui atterrit sur un passant dans « rue de Nantes » tiré de leur dernier album « Album de la maturité ». Chaque chanson nous décrit un ou des personnages totalement décalés mais qui pourraient ressembler à nos voisins de palier.

Des textes chantés et vécus :

Une salle comble. Une ambiance surchauffée en attendant les chanteurs comiques. Les spectateurs savent avant même le début du concert, qu’ils repartiront le sourire aux lèvres.

Le spectacle est vivant : On ne se contente pas de s’asseoir, de fermer les yeux et d’écouter simplement les paroles récitées. Il ne faut pas seulement écouter ces artistes, mais plutôt penser à les voir. C’est ici toute leur force. Le concert ne sert pas uniquement à entendre les paroles, leur déguisement et toute leur mise en scène permet de voir le jeu de ces acteurs incroyables. C’est un concert dynamique où les textes sont chantés et vécus. Ils n’hésitent pas à se déguiser en ours pour l’une de leur chanson « Le gros ours » et miment alors la course de l’animal qui chasse dans la forêt. Tandis qu’Oldelaf joue de la guitare, Pépito joue de la bassine avec deux doigts. Un fil à linge tendu aux deux extrémités et le divertissement est absolument hilarant. Plusieurs pauses interrompent le concert mais c’est pour mieux laisser la place à des petits sketchs qui introduisent leur prochaine chanson. Un concert plus proche de la pièce de théâtre que de la représentation fade et uniforme à laquelle nous habitue la variété française. Les artistes ne se prennent pas au sérieux et font preuve d’ingéniosité pour faire vivre leurs chansons. Les groupes tels que les Ogres de Barback ou les Blérots de R.A.V.E.L. nous font sourire, Oldelaf et Monsieur D. nous font, quant à eux, marrer.

C’est un spectacle qui promet une atmosphère très sympathique. Il est idéal pour lutter contre l’ennui et la morosité. Une spectatrice très enjouée à la fin du concert manifeste d’ailleurs son euphorie « ce concert est un bienfait pour la santé, il devrait être remboursé par la Sécurité Sociale ».

Vous l’aurez compris, fous rires incontournables et boutades sont au rendez-vous alors prenez vos billets sans plus tarder. Vous pouvez dès maintenant retrouver les dates de leurs prochains concerts sur leur site Internet www.legrosours.com en attendant la sortie de leur DVD prévue en mars prochain.

A ne surtout pas manquer, délire assuré.