POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Accueil du site > TECHNOLOGIE, INTERNET, PERFORMANCES INCLASSABLES > Edward Snowden a inauguré une nouvelle ère d’Internet...

Edward Snowden a inauguré une nouvelle ère d’Internet...

Les internautes ont eu une perception différente de leurs données sur le Web

lundi 26 septembre 2016
par Hugo Mastréo


Renommé pour divers grands scoops qui ont ébranlé tant la vie politique que médiatique des Etats-Unis, le Washington-Post, quotidien d’informations paraissant 7 jours sur 7, appelle à la condamnation de sa source, en l’occurrence Edward Snowden, qui lui a permis de décrocher la prestigieuse distinction du "Pulitzer" en 2014, pour les révélations de la surveillance d’Internet par la NSA. Ce journal a cassé une campagne conjointe avec la sortie du film retraçant le parcours du jeune américain, épris d’un idéal majeur où la liberté motive un engagement inclusif de toute l’humanité, qui a mis à nu l’hégémonie de sa propre patrie, menant sous prétexte de lutter contre le terrorisme, pour le contrôle de diverses communications technologiques.

Voir en ligne : Notre dossier : Edward Snowden & Wikileaks

Dans une dernière tentative de dénouer la situation d’Edward Snowden, avant que Barack Obama quitte définitivement la Maison Blanche, une mobilisation s’est levée en adressant une demande d’amnistie. Le lanceur d’alerte réfugié en Russie, après ses révélations sur la surveillance d’Internet par la NSA, vit une aventure qui devient de plus en plus longue et semble ne jamais, à l’instar de celle de Jualian Assange le fondateur de Wikileaks, trouver épilogue.


- Edward Snowden : traître ou héros ? 19 décembre 2013
- La CIA tue selon les "métadonnées" collectées par la NSA 14 mai 2014

Lire l’éditorial du Washington-Post : ICI

Obligé à l’exil, ne pouvant revenir vivre parmi les siens, car forcé d’échapper à une justice de la meilleure démocratie de la Terre où la communauté noire se fait canardée comme du gibier de policiers blancs. A quatre mois de son départ du bureau ovale, il sait que la CIA et la NSA seront furieuses s’il pardonna Snowden, à moins qu’une raison spécifique le persuade du contraire. Malheureusement, le constat est que le président est d’accord avec ses services, car il a grandement multiplié la surveillance et n’a pas accompli d’effacer l’héritage de G. W. Bush.

Les trois plus grandes organisations de la défense des droits humains des États-Unis, l’American Civil Liberties Union, Human Rights Watch et Amnesty International, ont lancé conjointement une campagne en direction des Etats-Unis pour pardonner Snowden. Elles ont été suivies par trois des quatre médias qui ont reçu et publié un grand nombre des documents secrets sur la NSA qui leur ont été fournis par Edward Snowden.


- Le bonapartisme français vilipendé par Edward Snowden 15 février 2016
- Quand Edward Snowden fuite un prix "Pulitzer" 16 avril 2014

Mais l’un d’eux, le Washington-Post, pourtant celui qui a décroché la plus importante distinction des Etats-Unis le pulitzer, pour avoir diffusé les contenus fournis par Snowden, s’est distingué en soutenant sa condamnation, contrairement aux autres, The Guardian, le New York Times et The Intercept, qui ont été les premiers servis par cette source.

Ces actions coïncident avec la sortie du film d’Oliver Stone, intitulé « Snowden » où la lancinante question est encore posée, comme l’a fait dès le début Populi-Scoop : est-ce un héros ou traitre ? Le cinéaste a longtemps défié l’establishment et égratigné maintes fois l’orientation officielle de la politique américaine avec ses documentaires sur la Palestine et Yasser Arafat (Persona non grata) et un autre très controversé sur Fidel Castro (Comandante).


- Edward Snowden, dissident d’un espionnage étatique 13 juin 2013
- La NSA fournissait l’unité 8200 de Tsahal, pour des crimes abjectes. 17 septembre 2014

Le débat, autour de cette « affaire Snowden », n’est pas bref. Il est repris ces jours, de campagne électorale très suivie pour ses frayeurs. Les soutiens au lanceur d’alerte le décrivent comme un idéaliste et un patriote, donc un héros. Mais aussi, il est qualifié en activiste réticent qui a entretenu une désillusion avec le gouvernement de son pays. Son travail a, pour certaines opinions, finalement dépassé sa loyauté réflexive, pour servir d’autres parties souvent qualifiées d’ennemis des USA. Donc un traître.

Sonwden : le film.

Répondre à cet article