POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Mariage gay : suicide de conscience réactionnaire !



Le parvis de la cathédrale s’apprêtait à accueillir un concert


mardi 21 mai 2013
par jaco


Le septuagénaire -78 ans- qui s’est suicidé avec une arme à feu au pied de l’autel de la cathédrale "Notre-Dame de Paris", le 21 mai 2013 à 16 heures, s’est donné le temps de publier un message sur son site-Web personnel. Ce haut lieu touristique parisien a été évacué à une heure de forte affluence.

Dominique Venner se dit désespéré que le mariage pour tous, d’ailleurs en passage obligé actuellement aux USA et au Royaume-Uni, soit reconnu en France. Et il a programmé sa mort le jour d’un concert de musique prévu pour fêter le mariage pour personnes de même sexe.

Militant de droite, il s’est donné la mort avec une arme à feu en se tirant une balle dans la bouche. En matière de symbole, on ne fait pas mieux tant que se réveille les bêtes immondes des idéologies mortifères.

Dominique Venner

Essayiste influent, sur l’autel de la marche du fascisme prisé par les médias, il est ancien de l’OAS... Le personnage donne le ton : "Il faudra certainement des geste nouveaux, spectaculaires et symboliques pour ébranler les somnolences, secouer les consciences anesthésiées et réveiller la mémoire de nos origines. Nous entrons dans un temps où les paroles doivent être authentifiées par des actes."

Outre une lettre cachetée qui aurait été retrouvée sur son corps, selon des confirmations de plusieurs médias, il avait exprimé le jour-même dans un message visible sur Internet, tous les ingrédients de la pensée d’une France qui évoque l’Algérie. En fait, l’islamisme a aussi sa belle époque dans cette ancienne colonie, dont l’identité retrouvée a finalement croisé la malédiction.

Un tel geste s’inscrit dans le modèle du combat et de discours auquel on voue par ailleurs la bénédiction, de l’audience, tant qu’il existe et il est dit au nom de la majorité des français. Ce même jour le quotidien français "Libération", sous le titre "Notre facho préféré" donne le portrait de son acolyte "Alexandre Gabriac" qui occupe les grands plateaux médiatiques. Et ça cartonne !

La préparation de la marche du 26 mai prochain joue le catalyseur suprême de la droite française. La mobilisation des férus réactionnaires ne veut faire foirer le réveil européen qui emprunte le permanent spectacle d’un suicide...