POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


USMA 1 - MCA 0 : le doyen sort des rangs



Ce que le football a d’arrogant n’est pas uniquement l’argent !


jeudi 2 mai 2013
par Azouz Benhocine


Le derby de football du 1è mai 2013 à Alger, s’est soldé par la victoire de l’USMA sur le MCA avec le score de 1 à 0. L’enjeu est la coupe nationale qui ouvre au club victorieux d’aller disputer aux échelons régionaux et continentaux des trophées internationaux de la même lignée. La veille la capitale était joyeuse, le match s’est terminé par une indélicatesse qui mérite d’être relevée et instruite pour en réparer son tort...

Ce qui devait être une fête de joie, quand le fair-play régente les compétitions sportives de notre époque, a viré en fin de match à « splatch ». L’injure à l’esprit de sociabilité nécessaire dans le sport et son impact sur la population, ne peut rester impuni.

Le Mouloudia perdant, ses joueurs ne se sont pas présentés à la tribune pour retirer leurs médailles de seconds au classement éliminatoire de la coupe d’Algérie. Ils se sont abstenus de retirer, comme même, leurs médailles. Notant que certainement le pécule de leur sponsor SONTRACH, déjà entaché de merdiques corruptions, serait moindre par rapport à celui octroyé après une victoire.

C’est Mr Sellal, le chef du gouvernement en l’absence de Bouteflika qui est convalescent à l’hôpital de Val-de –Grâce qui le soigne pour la seconde fois, qui a remis les distinctions aux vainqueurs. Les autres challengers ont commis un geste qui pèse sur la responsabilité des organisateurs de tous les niveaux.

Le geste impoli à l’égard d’un commis de l’Etat, qui peut ne pas convenir aux esprits critiques du fait que sa mission politique demeure sans reliefs, est en soi une incartade qui doit être sanctionnée. Ainsi que l’irrévérence faite aux divers publics, dans le stade et du petit écran qui suivent ce fait sportif, est indigne avec la pratique civilisée des sports.

Le manque d’éducation et la l’indigence culturelle en Algérie sont des maux, sans nul doute, qui ouvrent champ aux fléaux et violences encore plus abominables. La représentation qu’a le football dans les milieux de la jeunesse algérienne, à l’instar du Monde, est assez importante, pour être négligée.

Le contexte ne s’y prête guère aussi, aussi bien à ce type d’irrespect et depuis des années même, à la moindre incivilité. L’absence du raïs qui ne ratait jamais, ainsi que tous ses prédécesseurs qui ont présidé l’Algérie, cet événement. Ce qui donc ne permet pas cet intolérable désistement des joueurs du MCA, pour la cérémonie finale du match…

La rivalité entre les deux équipes de la capitale est assez connue. Mais quand les supporters semblent être plus bon-perdants, une équipe s’est indisciplinée. Si le MCA est le doyen des clubs du pays (créé e 1921), ainsi que le second à détenir plus de titres, et déjà a arraché à 4 reprises (1971, 1973, 2006 et 2007) à l’USMA la coupe nationale...

... Il n’en demeure pas moins que ce dernier tient maintenant sa 8ème coupe algérienne. Il est fondé en 1937, ce qui est une ancienneté peu anodine. L’USMA détient la légende d’avoir été le 1er champion de l’Algérie indépendante.