POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Syrie : de nouvelles armes apparaissent



L’Arabie Saoudite fournit des armes achetées de Croatie


mardi 26 février 2013
par Gros Emile


Les rebelles syriens ont longtemps déploré l’absence d’un soutien international. L’Organisation des Nations Unies estime que 70.000 personnes ont été tuées dans la violence incessante, continuant la comptabilité macabre. De nouvelles armes provenant de l’ex-Yougoslavie et de la Chine se retrouvent dans les mains des rebelles, selon des observateurs qui suivent leur apparition principalement avec les vidéos d’Internet.

Voir en ligne : Notre DOSSIER : Syrie

Des divisions majeures existent entre les rebelles syriens. Même la représentation dite de la "Coalition" n’est pas reconnue par nombreuses factions. Mais la révolte armée continue et prend de l’ampleur.

Cette crise passe encore plus délicate, tant qu’aucune solution ne se dessine. Les précédentes tentatives pour unifier les rebelles divisés ont achoppé sur les rivalités locales et la concurrence pour l’argent et de l’influence. Certains sont devenus riches et puissants de la contrebande d’armes, de matériel médical, de la nourriture et du carburant (diesel et essence). Tandis que l’absence de l’administration civile dans les zones contrôlées par des rebelles a aussi encouragé la prolifération des groupes rebelles autonomes.

Cependant...

De nouvelles armes sont apparues sur le terrain des combats en Syrie, c’est une nouveauté. Remarquées et identifiées comme yougoslaves, dès début Janvier dans des affrontements dans la région de Deraa. Et en Février, des vidéos postées par les rebelles qui combattent dans les régions Hama, Idlib et Alep, ont authentifié l’existence de différents types d’équipements.

Inévitable la présence des « djihadistes » dans carrément tous les mouvements sociaux et actions politiques du monde musulman, obstrue les voies par lesquelles parviennent les aides. C’est la raison qui a privé les révoltés syriens de s’équiper, de peur surtout que les armes qui leur seront données passent dans les arsenaux du terrorisme.

L’escalade de la violence en Syrie, n’a pas empêché l’appréhension de blocage des grandes puissances pour mettre fin à l’effusion de sang. Ce qui explique le choix de la Coalition nationale de boycotter les réunions à Washington et à Moscou, ainsi que celles des amis de la Syrie réunis à Rome. Moaz Al Khatib, le président de la Coalition nationale, a démenti cette position de l’opposition dans les médias traditionnels. Mais par la suite il s’est retourné à la diplomatie via Facebook pour affirmer. Voici son message.

Comme les islamistes, armés ou pas et où qu’ils peuvent être dans le Monde, sont les pions des monarchies arabes du Golf. Et sont avides comme leurs maîtres d’appliquer la Charia islamique, ils surmontent la difficulté de d’être financés et de s’équiper en armements. Voire de disposer des meilleurs arsenaux quand ils pratiquent la violence.

Le ministre des Affaires étrangères saoudien, Saoud al-Fayçal, a expressement dit lors d’une conférence à Riyad, tenue le 12 Février : "Mon pays considère que la brutalité du régime syrien contre son propre peuple exige notre aux gens pour qu’ils se défendent."

C’est dans le milieu de la délinquance française que le marché des armes de poings venues des Balkans a été plusieurs fois cité. Selon des spécialistes occidentaux cette filière de l’ex-Yougoslavie a servi, avec un financement Saoudien, depuis décembre 2012 à équiper les rebelles syriens. Ce qui a permis au pouvoir du Baâth de se maintenir et aussi les quelques dernières modestes victoires sont dues à ces nouvelles armes.

De récentes expéditions ont été détectées comme venant de Croatie, malgré le grand secret. Les décideurs en Europe et aux États-Unis, y compris ceux de la Central Intelligence Agency, ont refusé de commenter publiquement ces livraisons opérées par l’Arabie Saoudite. Ils ont su de telles livraisons, mais laissent faire.

Par ailleurs, un photographe de Reuters à Damas au cours du mois dernier a vu plusieurs armes à feu, y compris-rebelles de l’Ouest construits modèle américain M4 et autrichiens fusils d’assaut Steyr - que presque certainement venu de l’extérieur du pays.