POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Poster un message

En réponse à :

  • Ould-Abbas quitta son immunité pour amadouer la justice d’une Algérie en révolution.

    8 juillet 2019, par Damien Djamel Bouch’Raf
    Il a voulu, comme pour prédire un évitement de sa culpabilité, renoncer à son immunité parlementaire. Le faux médecin Ould-Abbas qui est des usurpateurs du sigle "FLN", a tenté une audacieuse, mais néanmoins vaine, virginité. Mais entre-temps, Salah Goudjil, le président de la chambre haute a levé cette protection constitutionnelle, des élus du peuple, en cas d’implication avérée dans des affaires de corruption traitées par la justice.
    Lui-même, cacique du faux-FLN, président de l’assemblée et de (...)