POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Poster un message

En réponse à :

  • L’indésirable élection du 4 juillet en Algérie, est-ce le bon dénouement du "Hirak" ?

    20 mai 2019, par Damien Djamel Bouch’Raf
    Les Algériens se sont accoutumés au discours hebdomadaire du chef des armées, Ahmed Gaïd Salah. Chaque début de semaine, ils scrutent, comme la parution d’un roman fictionnel, les directives de l’officier qui voulait destituer le président malade, bien avant le 22 février 2019. Mais en même temps, comme tous les autres personnes de l’élite décideuse, il redoutait que le peuple ne lui accorde un « coup d’état » à la tunisienne.
    L’armée algérienne décide sur des audits qui sont dressés lors de "breifing" (...)