POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


EGYPTE : montée en puissance d’un opposant




vendredi 19 mars 2010
par nexus


Adel Mohamed El Samouly, jeune égyptien de 35 ans, à crée en 2008, le Conseil de l’Opposition Politique d’Egypte.

Ingénieur de formation, ses opinions politiques, déjà bien trempées, l’oblige à l’exil en 1987. Résidant au Maroc depuis, où il passa déjà sa jeunesse, son combat politique n’a jamais cessé.

Politicien dans l’âme, il est pour beaucoup le plus virulent opposant politique de « l’anti Moubarak ».

Bien que n’étant pas connu des médias internationaux, son message arrive à passer à travers l’univers Facebook.

Discours politique pour le peuple d’Egypte

[ La création du Conseil de l’Opposition Politique d’Egypte, était une nécessité, il nous faut passer un message fort et puissant, face aux institutions actuelles de l’Egypte…].

[ Il nous faut absolument radier la constitution actuelle, et la remplacer par celle de 1923, en ayant au préalable annulé les textes concernant la royauté…].

Un gouvernement provisoire : Le conseil d’état, une initiative sans précédent :

[La création d’un conseil d’état est une solution logique et viable. Il permettra de combler provisoirement le vide que laissera le départ de Monsieur Moubarak. Le rassemblement des représentants officiels des partis opposants est une nécessité, son rôle sera celui de définir une nouvelle ligne politique pour le pays. L’élaboration d’une nouvelle constitution en est le principal but, et, il nous faut un homme tel que Monsieur El Baradei à sa tête. Il ne tient qu’a lui d’accepter. Nous travaillons en ce sens.. Bien entendu, un partenariat avec l’armée est nécessaire et primordial, elle est la seule à pouvoir assurer l’unité sécuritaire du pays…].

"Suite à cette période transitoire, qu’il nous reste à définir, il sera mis en place de nouvelles élections, afin d’élire un nouveau président pour le pays…" . Explique-t-il.

L’Egypte a besoin de faire passer un message au clan Moubarak, encore un, certes, mais l’opposition politique d’Egypte a toutes les chances de réussir ce pari. Celui de rendre à son pays sa démocratie qu’il espère depuis maintenant de nombreuses années.

Quoi qu’il en soit, Monsieur El Samouly, devient un outsider sérieux au destin de la future Egypte, et il ne serait pas étonnant d’entendre parler de lui dans les prochains mois.

A SUIVRE….