POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Accueil du site > Monde, actualité internationale, politique, relations, diplomatie, affaires (...) > Internet et le système incarnant tout l’informatique : Microsoft et Google, (...)

Internet et le système incarnant tout l’informatique : Microsoft et Google, empires ou bien réseaux d’une méga-société ?



Il n’y a pas que le capitalisme chinois qui scrute le monopole de Google...


mercredi 17 février 2010
par Gros Emile


Jamais entre les nations, la course pour le savoir technologique n’a autant battu son plein de coups bas ! L’Internet comme enjeu capital et outil canalisant la diffusion de modèles de sociétés, donne aux gouvernants des grandes nations des rêves et des ambitions. Il les met devant un casse-tête où la moralité et l’éthique recherchent la faille pour la liberté, et au fond les questionne : quelle perspective ?

A travers les médias occidentaux, il est montré que la Chine, est contre les libertés. La démocratie formelle, sans s’avérer admise, de laquelle en réalité le peuple chinois répond. Le pays de la grande muraille a piraté Google. Et la secrétaire d’Etat américain, madame Clinton, a réagi. Finalement, l’affaire se perd en queue de poisson… Où en est-on ? A suivre, au prochain épisode.

Cette heure où la révolution technologique, n’épargne pas les personnes ni les acteurs économiques, la compétition est plus économique qu’idéologique. Plus aussi qu’une application et une pratique sociale, la diffusion de la pseudo-démocratie orientée sur un capitalisme aveugle, Internet reproduit une avancée considérable. L’humanité s’est muée en « méga-société ».

Celui qui n’utilise pas un ordinateur dans son travail ou dans son foyer, semble être reliquat de l’ère actuelle, sinon déjà semblable au Neandertal. Il s’amenuise en quelques clics et secondes sans flatter son époque. A l’ère où le markéting d’une facture sortie d’une imprimante est devenu plus crédible que celle écrite à la main, les logiciels ont changé l’être humain. Les terriens accèdent à une nouvelle époque d’une richesse plus intense, comme fut pour l’humanité, par le temps, avec l’expansion de l’agriculture ou bien l’avènement de l’industrie.

Google et Microsoft au cœur de la mondialisation

Le clivage est assez plus ouvert entre l’Europe et les Etats-Unis. Que cela soit resté secondaire par rapport à l’agressivité chinoise, signée par la piraterie, les défis de Google en Europe sont devant les tribunaux, les autorités de régulation économique, les créateurs de lois « les élus » et les associations de consommateurs. La société civile chère aux démocraties à la solde du capitalisme idéologique, et le communisme chinois, comme Etat et non simplement les dirigeants, est accusé de la prédation et d’irresponsabilité.

1- En Italie c’est la diffusion des vidéo de « Youtube » agace les autorités, en matière d’atteinte à la vie privée et les droits d’auteurs et de propriété intellectuelle.

2- En Allemagne, c’est le même argument qui vise tout l’ensemble de Google et non pas seulement la diffusion des vidéos. Et c’est la ministre de la justice qui critique le monopole.

Le grand monopole du moteur de recherche génère de grands capitaux, et c’est en Europe que les activités sont plus lucratives qu’aux USA. Elles égalent et il lui est arrivé de dépasser tout le continent américain, du fait de la force de la monnaie, en premier lieu, et ensuite du large filet étendue par le Web. Uniquement en Angleterre, on estime les revenus de Google de 10 à 20 fois plus supérieurs à ceux de la Chine. A l’échelle du vieux continent, on peut s’imaginer à quel enjeu on se rapporte.

Sur le fond nous revivons les discutions restées sans réponses, quand et dès lors que les reproches ont été faite au créateur de Windows : le système d’exploitation qui fait fonctionner plus de 80% des ordinateurs sur Terre.