POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques   COVID-19.   ICI Vérifions.  Follow argotheme on F6S

Accueil > Editoriaux / Opinion > Editorial, opinion, point de vue, dclaration, paix, pertinente, monde, histoire, > Murs longs et hauts, ainsi que fosss plus profonds, entre Algrie & Maroc

Murs longs et hauts, ainsi que fosss plus profonds, entre Algrie & Maroc

Quand l’UMA (Union du Maghreb Arabe) se miroite C.C.G. (Conseil de coopration du Golfe)

samedi 29 juillet 2017, par Djamel Damien Boucheref

Nombreux citoyens d’Algrie et du Maroc considrent la fermeture de la frontire est nuisible aux deux peuples. Cela n’empche gure que continue tant le rallongement du mur et l’approfondissement, ainsi que l’largissement, du foss creus entre les deux pays. Les chantiers sont l’œuvre. Car les menaces dissmines dans les discours mielleux, d’une mme langue et mme religieux, ne tiennent qu’au vice populiste.

Si les experts et les opinions, de leurs cts, pensent que l’lvation des cltures avec de solides barbels ou l’excavation des tranches, appauvrissent les populations, qu’ils remballent leurs blablas et provocations. L’heure est aux vrits et vigilances. La construction des murs, comme entre le Mexique et les USA ou ailleurs en Europe contre les rfugis, est son apoge... - {{Figuig o laberrant Fak-news du Maroc pour les 41 rfugis syriens}} 8 juin 2017 Les donnes conomiques, de toute la rgion d’Afrique du nord, montrent que les zones les dshrites sont les frontalires. C’est le cas de tous les pays, qui en 1989 ont lanc l’phmre "{{Maghreb des Peuples}}" auxquels outre, l’Algrie et le Maroc, se sont joints la Tunisie, la Libye et la Mauritanie. Et ce n’est pas uniquement le conflit entre les Sahraouis et la monarchie marocaine qui en est la cause de la sparation entre l’Algrie et le Maroc. Rellement, les relations sont rompues par un hritage historique profondment diffrent, des orientations idologiques totalement antagoniques et des ralits conomiques qui se parasitent les unes et les autres. A propos de ces dernires, les trafics sont plus florissants que les rapports fonds sur l’thique. L’Algrie est confronte une contrebande qui ne peut tre tolre. Les camions et les nes transfrent les produits de base subventionns comme le carburant, la farine et le sucre au Maroc. Et au retour le {{haschich du Rif}} montagneux marocain sert de monnaie d’change. - {{Flau du cannabis marocain en Algrie, malgr des frontires fermes}} 21 juin 2017 Pour ne pas sombrer dans l’oubli aussi, un fait est venu, lors de la "dcennie noire" du dchanement de la cruaut islamo-terroriste en Algrie, remettre en cause le semblant d’entente et d’apaisement qui a t faite en 1989. Les deux pays ont retir les contrles aux douanes et mme les visas dans le cadre de nouvelle "UMA" (Union Arabe du Maghreb). Le commerce a boug dans une dynamique attractive pour tous, crant une cohsion, cachant l’inquitable qui ne pouvait aller loin. Les Algriens se dirigeaient vers l’ouest lors de leurs vacances. Les deux pays ont rpar leur querelle sur le Sahara occidental, d’une manire la rendre secondaire aux priorits de l’{{UMA}}. Mais en 1994, une bombe a clat Marrakech, alors qu’ l’Est l’horreur islamiste battait son plein. Le roi Hassan-2, nerv que le flau cr par la 1re lgalisation des islamistes, accusa l’Algrie d’tre implique. Puis il a poursuivi des ressortissants du pays voisin, expulsant quelques uns... En fait le clivage couvait, semblable celui qui se droule actuellement avec les pays du Moyen-Orient, notamment les monarchies du Golfe Arabique. Les Algriens ont rpondu en fermant leurs frontires, adoptant l’isolement pnible que leur livraient dj nombreux pays de Monde qui accusaient les militaires, sous le vocable des gnraux, de junte. Une version de l’islamisme est maintenant aux affaires au Maroc, mais n’a pas la virulence nationaliste et identitaire. Ce qui est aussi une autre diffrence majeure, interprter, entre les deux pays... {{Gense du terrorisme islamiste en Algrie, quel avenir aprs lIrak et la Syrie ?}} 23 juillet 2017 Comme pour le Conseil de coopration du Golfe, l’autre bloc commercial et politique qui n’a pas russi s’riger et devenir oprationnel l’autre bout du monde arabe, il est aussi habit de l’absence de pratiques quitables et de complmentarit effective. Quoi que penseront les ides "panarabes", les fiascos et les crises dans les relations interarabes ne correspondent aux idaux fraternels, que des discours rab chent et d’autres actes rechignent galvaniser. A moins que les hypocrisies politiciennes continuent encore de galvauder les solidarits, les exprimentations se relatent dans les quotidiennets et sont plus traumatisantes que vraiment efficaces. C’est peut-tre mieux, {{pour l’instant}}, en gardant des limites, entre de vertueuses communauts, d’une part. Et, d’autre, consolider des rapports qui gnrent la paix, en gardant des rapprochements modestes. Que de s’ouvrir aux phnomnes, comme la radicalisation et la dlinquance transfrontalire qui chappent la matrise. De la situation prsente, il faut se rjouir, mme si les populations tendent plus souvent se distinguer par les dclarations de bonne foi. Certes, les perspectives devraient tre plus brillantes, avec une intensification des changes entre ces deux pays qui ont russi d’viter les bouleversements, enclenchs ds 2011, du printemps arabe. De ce point de vue, aprs l’chec du {{Daesh en Syrie et en Irak}}, la surveillance des frontires est une ncessit de conjoncture... - {{Le Maroc revient lUA aprs une clipse de 33 annes}} 2 fvrier 2017 Les deux peuples ont presque les mmes comportements sunnites sur le plan religieux. Ce qui est, sans nul doute assez reconnu, le rite travers de divisions sectaires imprvisibles. Voire incontrlable avec la politisation de l’islam qui prend des apparences dangereusement tendancieuses. Les divisions ethniques montrent l’exigence d’amadouer l’arrogance abusive de {{la dimension "arabe"}}. Elle n’a plus lieu d’tre, avec le recul de l’UMA. De mme le contexte gographique, proie la dstabilisation, a l’enchevtrement nationalisme et thocratie comme destine. Ces deux pays d’Afrique du nord ont l’avantage d’une main-d’uvre bon march. Ce qui devait offrir aux investisseurs locaux l’atout non-ngligeable d’tre concurrentiels notamment par rapport l’Europe. Mais ce sont les oprateurs locaux qui devront plus en bnficier, que ceux venant d’autres horizons, pourvu que des perspectives de performance leur soient accordes. A deux, le Maroc et l’Algrie constituent un pont vers l’Afrique, pour les trangers. L’Algrie produit profusion du ptrole et du gaz. Le programme d’industrialisation qu’elle dveloppe reste sans une rforme agraire, principale source et plaque-tournante de matires premires. La tentative sous Boumediene s’est avre plus jalouse de l’indpendance alimentaire, que de placer ce secteur dans le march mondial. Le travail de la terre s’est dlect de vouloir des objectifs dmagogiques, parlant des besoins nationaux, que de produire selon les vises de la consommation transactionnelle qui change les richesses. - {{Occupation coloniale en Afrique du nord : le Maroc accabl}} 21 mars 2016 Au Maroc, ds le dbut, le roi Hassan II, dcd en 1999, a opt pour conserver l’ancien royaume, au parcours dj troit et habit d’ambitions expansionnistes, comme un muse. Les Algriens gagnent presque deux fois plus, de leurs exportations nergtiques. Mais sont compltement en retard dans ce qui est le relationnel humain, dont la convivialit, la tolrance et la culture de territorialit qui intgre l’organisation d’un tourisme. A l’image de la loi des investissements, la fameuse rgle 49/51%, l’Algrie dissuade sa propre attractivit. Pour preuve, les hommes d’affaires algriens se plaignent de la bureaucratie qui n’est pas la lourdeur des procdures, mais une laideur appele la corruption. Le npotisme descendant depuis la prsidence de l’Etat, jusqu’au dernier recoin des localits, favorise les entrepreneurs soumis au clientlisme. Et les cadres les plus comptents et honntes sont carts, avec des retraites anticipes et des isolements, comme les blocages de carrires... Le Maroc s’est rattrap trs rapidement, ces dernires annes, gr ce sa plus grande ouverture conomique sous le jeune monarque Muhammad VI. Ce dernier a plac son royaume au 68e rang sur la mesure de la Banque mondiale pour la facilitation les affaires. L’Algrie est en 88 position, malgr des exportations, avec l’nergie, qui font six fois plus de recettes financires que le Maroc. Mais elle importe ce qui lui cote prs quatre fois plus que son voisin.

Voir en ligne : Notre dossier : Algrie & Maroc

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.logo


Populi-Scoop lancera prochainement une formule de rémunération des ses rédacteurs. Inscrivez-vous via le formulaire de CONTACT.
Prenez des e-books gratuits.Offre
Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.