POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Assange explique qu’Hillary Clinton a bien armé le terrorisme...



Obama autorisa des ventes d’armes au Qatar, destinées à la Libye et la Syrie


jeudi 3 novembre 2016
par Azouz Benhocine


Selon une récente interview de Julian Assange, le responsable de Wikileaks, l’ex-secrétaire d’Etat Hillary Clinton savait bien que des envois d’armes provenant de Libye allaient vers la Syrie et ce depuis 2011. Il s’agit des arsenaux de Kadhafi et ceux livrées aux rebelles par l’alliance atlantiste. C’était un an avant les attentats de Benghazi qui lui a eu lieu en 2012. Ce qui explique la disponibilité des équipements militaires importants entre les mains des islamo-terroristes dans l’ensemble de la région du Moyen-Orient. Ces armes étaient vendues au Qatar par les Etats-Unis...

Voir en ligne : Notre dossier : Wikileaks

Dans l’interview, donné au site d’informations alternatives Democracy Now, le journaliste et informaticien australien a indiqué qu’il a créé la base de données interrogeable de WikiLeaks, avec plus de 30.000 e-mails à partir de serveur privé de Clinton. C’est-à-dire que le FBI, la police fédérale des Etats-Unis, a bien raison, dans son enquête, de croire que la candidate à la présidentielle, du 8 novembre prochain, s’est comportée avec une nonchalante irresponsabilité.


- De bonne guerre, la Russie espionne les Etats-Unis pour influencer les élections 2 novembre 2016
- La CPI acculée de se pencher sur les crimes des USA 2 novembre 2016

Il précise qu’i y a 1.700 courriels contenus dans le cache informatique d’Hillary Clinton qui ont directement trait aux manœuvres depuis la Libye et visant la Syrie. Ils prouvent sans équivoque aucun qu’Al-Qaïda ainsi l’IE (Etat Islamique) ou #ISIS ont été fournis d’armes, par le biais du Qatar.

Voici la vidéo de l’interview de Julian Assange.

Quand on sait que sous serment, Hillary Clinton a nié, devant les membres du congrès au cours de témoignage public au début de 2013, après l’attaque terroriste de Benghazi. Elle avait déclaré qu’elle ne savait rien sur les livraisons d’armes pour renverser rapidement Kadhafi. Or ce n’était pas le cas.


- Le FBI sur la voie de destitution du genre "Watergate", une fois Clinton élue 31 octobre 2016
- Plusieurs dizaines de femmes et d’enfants tués à Daquq en Irak, les responsables impunis 25 octobre

Reconstituant le contexte de 2011, Julian a cité Barack Obama, qui lors de son second mandat a autorisé l’envoi d’armes fabriquées en Amérique au Qatar, avec une idée de la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton. La candidate démocrate à la présidentielle des USA a toujours été en bons termes avec la petite, mais très riche, monarchie du Golf arabique.

Le Qatar est un pays considéré redevable aux Frères musulmans égyptiens dont le principal parrain. Ainsi qu’il a une forte sympathie aux rebelles libyens, dans leur effort pour renverser le gouvernement de la’ncien dictateur Kadhafi en Libye. Et avait toujours eu projet d’expédier ces armes à la Syrie afin de financer Al-Qaïda et toutes les autres factions islamo-terroristes qui cherchent toujours à renverser Bashar Al-Assad en Syrie.


- A quel degré Sarkozy et Hillary sont coresponsables du désastre en Libye ? 23 octobre 2016
- Les engagements de Wikileaks dérangent les maîtres du chaos 19 octobre 2016

Sur 30.000 e-mails et pièces jointes envoyées vers et depuis le serveur de messagerie privée de Hillary Clinton, alors qu’elle était secrétaire d’Etat, pris par WikiLeaks en Mars, figure cette affaire des armes, de Libye, destinées aux insurgés syriens. L’ensemble des archives consultables sont plus de 50.000 pages de documents. Ils couvrent de la période juin 2010 à août 2014.

7500 des documents ont été envoyés par Hillary Clinton elle-même. Ces e-mails ont été mis à disposition de la justice et du public, sous la forme de milliers de fichiers PDF, par le Département d’ Etat américain, à la suite d’un Freedom of Information Act, la fameuse « Loi pour la liberté d’information », une législation américaine signée le 4 juillet 1966 par le président Lyndon B. Johnson qui met légalement de la transparence.


- Journalistes critiques envers Hillary Clinton, les services secrets manipulent 12 octobre 2016
- Barack Obama écrit un éditorial sur la conquête de la planète Mars 11 octobre 2016

Wikileaks est comme une une bibliothèque disposant d’une collection d’importantes d’informations comme n’existe nulle part ailleurs. Des documents accessibles et librement consultables. Ils relatent la façon moderne institutions se comportent en réalité. Aussi bien la CIA que le ministère de la défense alimentent des troubles dans le monde, visant particulièrement les régimes classés ennemis des Etats-Unis.

L’exemple de la désastreuse intervention en Libye créée pour la destruction du gouvernement Kadhafi, après la révolte du peuple était la bonne occasion. Elle a conduit à l’occupation d’ISIS de grands segments de ce pays. Et en conséquence, les flux incessants d’armes vers la Syrie, qu’Hillary Clinton a largement dirigée, selon Assange.

Répondre à cet article